NVIDIA lance PureVideo

Par
Le 20 décembre 2004
 0
0000005000112814-photo-logo-nvidia-purevideo.jpg
NVIDIA annonce aujourd'hui le lancement de sa technologie PureVideo. PureVideo est le nom marketing qui désigne dorénavant le moteur vidéo des GeForce 6. En effet l'architecture GeForce 6 comporte une unité spécialement dédiée au traitement de la vidéo. Seulement voilà, pour fonctionner cette unité a besoin d'une prise en charge logicielle et c'est plus de huit mois après le lancement du GeForce 6800 Ultra que celle-ci voit le jour. PureVideo se base donc pour fonctionner sur un codec logiciel fourni par NVIDIA et sur le Windows Media Player 10.0. Les fonctions proposées sont diverses avec la prise en charge du 3:2 Pulldown qui consiste à éliminer les frames corrompues ajoutées lors du passage d'un film en 24 images par seconde vers le format NTSC en 30 images par seconde (ceci ne concerne donc pas les européens, le 2:2 étant reporté sine die).

PureVideo corrige également les problèmes de mauvaise édition (Bad Edit en anglais) apparus avec certains DVD en NTSC et apporte divers algorithmes visant à améliorer la qualité de l'image. C'est principalement le désentrelacement qui a fait l'objet de tous les soins et NVIDIA se vante dorénavant de proposer une qualité d'image égalant celle proposée par des équipements d'électronique grand public. NVIDIA PureVideo supporte également un mode de couleur étendu qui permet de faire la distinction entre plusieurs nuances de noir et de gris foncé. Seul problème toutes ces fonctions ne sont disponibles qu'avec les vidéos au format MPEG2 et nécessite qui plus est l'achat du NVIDIA DVD Decoder.

L'autre aspect de PureVideo vient de l'aide au décodage matériel. Ici les choses se compliquent car si toutes les fonctions décrites précédemment concernent toutes les puces NVIDIA GeForce 6 il n'en va pas de même de l'aide au décodage des flux Windows Media 9. En effet seules les GeForce 6200 TC et GeForce 6600 sont capables d'exploiter pleinement cette fonction. Et encore pour les GeForce 6200 TC le modèle 16Mo ne sera d'aucun secours alors que le modèle 32Mo sera limité au support des vidéos HD en 720p. Les GeForce 6800, 6800 GT, 6800 Ultra (AGP ou PCI-Express) sont pour leur part affectées par un bug limitant les performances du moteur vidéo. En outre pour être opérationnel l'aide au décodage WMV9 nécessite de patcher le Windows Media Player 10 afin de changer le schéma de lecture. Par défaut le lecteur multimédia de Microsoft envoie par l'intermédiaire de DXVA le flux vidéo au codec Microsoft. Après modification du player, le codec est capable de faire appel aux fonctions de décodage matériel des Cartes Graphiques NVIDIA. En terme d'efficacité nous avons pu vérifier le bon fonctionnement de l'aide au décodage du WMV9 sur une GeForce 6600 GT le taux d'utilisation processeur passant de près de 80% à environ 55% sur notre machine de test avec une vidéo en 1080p. Au final l'arrivée de PureVideo est une bonne chose même si l'intérêt de certaines fonctions est tout à fait discutable alors que l'aide à l'encodage des flux MPEG promise au lancement des GeForce 6 n'est toujours pas d'actualité. En outre PureVideo n'est aujourd'hui pas exploitable par le particulier et ce tant que Microsoft n'aura pas publié une nouvelle version du Windows Media Player.

000000f000112805-photo-nvidia-purevideo.jpg

Propriétés du décodeur NVIDIA PureVideo
Modifié le 18/09/2018 à 14h57

Les dernières actualités

scroll top