Nikon D90 : le premier reflex avec mode vidéo

27 août 2008 à 11h05
0
00FA000001568454-photo-nikon-d90.jpg
Déjà en son temps, le D80 disposait d'une fiche technique intéressante pour un appareil de catégorie amateur grâce à ses nombreux emprunts aux modèles de gamme supérieure (viseur large et lumineux, processeur puissant...). Son successeur, enfin annoncé et qui porte sans surprise le nom de D90, aurait pu se contente d'une simple mise à jour des principales caractéristiques. Or il n'en est rien, et contrairement à Canon qui a dévoilé hier un modèle en continuité avec l'existant (voir l'annonce de l'EOS 50D), Nikon a pour sa part aujourd'hui joué la carte de la rupture.

Le plus gros étonnement causé par le D90 consiste en la présence d'un mode vidéo, ce qui n'est rien moins qu'une première sur un reflex. Après l'apparition de la visée par l'écran arrière, longtemps inconcevable techniquement sur un appareil de type reflex, c'est donc un second bastion qui tombe et qui va - sous couvert d'une polyvalence toujours plus grande -, contribuer à brouiller encore plus les rares repères dont disposaient les utilisateurs pour s'y retrouver dans les différents types d'appareils (compact, bridge et reflex). Et ce sans compter l'arrivée imminente de compacts et bridges à objectifs interchangeables... Le D90 est donc le premier de sa catégorie à pouvoir enregistrer des séquences vidéo, en AVI Motion Jpeg avec son mono en 720 p. On retrouve ensuite sans surprise la fonction Live view - désormais presque incontournable -, avec autofocus par détection de contraste, la détection des visages qui se généralise sur les compacts et bridges faisant ici aussi son apparition.

00FA000001568452-photo-nikon-d90.jpg
00FA000001568456-photo-nikon-d90.jpg


00FA000001568458-photo-nikon-d90.jpg
00FA000001568460-photo-nikon-d90.jpg

147 x 123 x 77 mm pour 620 grammes


Le D90 profite d'une sortie HDMI pour la connexion à un téléviseur compatible. L'interface comporte également des prises pour une télécommande sans fil et un GPS (GP-1), ce dernier accessoire étant intéressant pour ceux souhaitent géolocaliser leurs photos en écrivant directement dans les Exifs les informations de latitude et longitude. Pour ce qui est de l'alimentation, Nikon reste fidèle aux batteries EN-EL3e qui alimentaient déjà les D80 et D300. Du côté du support d'enregistrement en revanche, on retient que ce matin le site Nikon France laissait encore planer le doute en affichant la mention « cartes mémoire Eye-Fi (confirmation requise) », ces cartes étant conçues pour transférer les images via les réseaux sans fil Wi-Fi.

Revenons-en ensuite aux caractéristiques photo avec un mot sur la sensibilité (par défaut de 200 à 3 200 Iso) qui peut être étendue de façon à couvrir une plage équivalent à un 100 - 6 400 Iso. On note ensuite que le D90 profite, comme le D80 avant lui, d'un système autofocus sur 11 points. Les caractéristiques du viseur (pentaprisme avec couverture à 95%) permettent d'attendre un bon confort de visée qui avait déjà fait la renommée du D80. Le viseur permet ensuite d'afficher un quadrillage optionnel de manière à donner des repères pour la composition.

Le D90 se signale enfin par ses nombreuses fonctions de retouche parmi lesquelles la correction des yeux rouges, des filtres, un outil d'équilibre colorimétrique, une fonction de superposition des images, le traitement des NEF (RAW), une fonction de retouche rapide, un outil de contrôle de la distorsion... La fonction de débouchage des ombres bien connue des nikonistes est pour finir toujours au rendez-vous et utilisable soit manuellement, soit de façon automatique, dès la prise de vue, selon quatre niveaux (dont un « très élevé »).

Voici ses principales spécifications :
  • Capteur : CMOS 23,6 x 15,8 mm de 12,1 millions de pixels
  • Focale : conversion 1,5 x
  • Écran : LCD de 3 " de 306 000 pixels
  • Viseur : avec pentaprisme 0,94 x / couverture 95%
  • Sensibilité : de 200 à 3 200 Iso
  • Flash : synchro 1/200 sec (système évolué de flash asservi sans câble avec flash intégré)
  • Vitesse d'obturation : de 30 à 1/4 000 sec
  • Vidéo : AVI Motion JPEG avec son mono en 640 x 424, 320 x 216 ou 1 280 x 720 à 24 i/s
  • Support d'enregistrement : SD / SDHC
  • Alimentation : batterie Lithium Ion EN-EL3e
Un mot pour finir au sujet d'une nouvelle optique annoncée dans la foulée : l'AF-S DX Nikkor 18-105mm f/3,5-5,6G ED VR. Cet objectif qui dispose d'une plage focale 5,8 x couvre l'équivalent d'un 27-157,5 mm lorsqu'il est monté sur le D90. Il se signale par le dispositif de stabilisation (VRII) qu'il intègre et qui facilite la prise de vue à main levée et par son système de motorisation (SWM) qui permet une mise au point rapide et silencieuse.

00FA000001568462-photo-nikon-af-s-dx-nikkor-18-105mm-f-3-5-5-6g-ed-vr.jpg

76 x 89 mm pour 420 g


Le D90 sera disponible le 19 septembre aux tarifs suivants :
  • 949 euros boîtier nu ;
  • 1 149 euros en kit avec le 18-105 mm f/3,5-5,6 VR.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top