Windows 10 en test : la réconciliation ?

29 juillet 2015 à 19h00
0

Windows Update

Nous le disions plus haut, Windows Update voit son fonctionnement évoluer significativement avec Windows 10. Tout d'abord, ne le cherchez plus dans le panneau de configuration historique. Windows Update a pris ses marques dans le nouveau panneau de configuration à la rubrique « Mise à jour & sécurité ». Et non content de migrer vers de nouveaux cieux, le service de mise à jour de Microsoft adopte un nouveau comportement : les mises à jour sont obligatoires et l'utilisateur final n'a pas la capacité de les masquer ou de les refuser. Tout au plus, l'utilisateur de la version Famille peut-il retarder une mise à jour pour un temps limité. L'utilisateur de la version professionnelle peut, de son côté, retarder une mise à jour, mais il peut aussi désactiver les mises à jour automatiques. Petit détail qui est loin d'être anodin : dans ce cas de figure, Microsoft n'assure plus le support technique de Windows 10.

Pour l'utilisateur, Windows Update ne propose donc plus de listing de mise à jour critique, importante ou facultative. Il n'y a plus de cases à cocher et plus d'options pour masquer des mises à jour. Elles sont toutes installées, y compris les mises à jour de pilotes. C'est un rien ennuyeux, car Windows Update peut avoir cette tendance à installer des pilotes inadaptés à votre système.

0190000008124550-photo-windows-10-rtm-windows-update-1.jpg
0190000008124552-photo-windows-10-rtm-windows-update-2.jpg

Windows Update : tout nouveau.... tout beau ?


De notre expérience, nous avons également vécu des mises à jour en direct de Windows 10 un peu à la manière des mises à jour de firmware de Livebox, qui peuvent frapper à tout instant. Alors que nous écrivions cet article sur la version mobile de Word, l'écran s'est mis à clignoter. Nous pensions à un bug avant de réaliser que Windows Update était en train de mettre à jour le pilote graphique NVIDIA. C'est dangereux, car dans la foulée, la plupart des applications universelles en cours d'exécution dont Edge et Word se sont fermées sans avertissement aucun.

Tout ceci est tout de même ennuyeux et il faudra voir comment Microsoft compte faire évoluer le comportement de Windows Update. En attendant, l'éditeur propose un utilitaire, optionnel et non déployé par Windows Update, qui permet de refuser ou masquer certaines mises à jour. On signalera que les mises à jour de sécurité système nécessitent toujours de redémarrer le système tandis que le redémarrage peut, lui, être contrôlé via l'interface Windows Update, de sorte à le planifier à un moment de votre convenance.

01E5000008124556-photo-windows-10-rtm-windows-update-3.jpg

Choix du mode de remise des mises à jour Windows Update


À noter l'arrivée d'une fonction assez maline concernant Windows Update : le peer to peer. Il s'agit pour Microsoft de diffuser les mises à jour téléchargées sur une machine Windows 10 via le réseau local de sorte à éviter que les autres machines consomment de la précieuse bande passante pour récupérer les mêmes mises à jour. Bonne idée ! La moins bonne idée, c'est que Microsoft active par défaut le réglage qui, non seulement envoie les mises à jour téléchargées sur le réseau local, mais également sur Internet : on peut heureusement revenir sur ce comportement en un clic et garder sa bande passante à l'upload... pour soi !

Un certain manque de personnalisation

Un OS, on le sait, ça se personnalise. Parce que les goûts, les couleurs sont autant de critères finalement très personnels. Alors que Microsoft s'était fait le chantre de la personnalisation avec Windows 95/98 puis avec Windows 7 en réintroduisant les thèmes, on ne peut pas dire que Windows 10 soit franchement personnalisable.

Certes, on peut choisir une couleur pour la barre des tâches et le menu Démarrer (parmi une palette prédéfinie alors que Windows 95 nous laissait rentrer le code hexadécimal de toute couleur de notre choix) et certes encore, on peut laisser Windows déterminer automatiquement cette couleur en fonction de la dominante couleur du papier peint actuellement affiché.

0190000008124562-photo-windows-10-rtm-th-mes-1.jpg
0190000008124564-photo-windows-10-rtm-th-mes-2.jpg

Personnaliser Windows 10 : peu de souplesse


En dehors de cela... il n'y a pas grand-chose de vraiment personnalisable. Par défaut, Microsoft livre cinq papiers-peints et cinq images pour l'écran de verrouillage : c'est chiche. Les thèmes renvoient vers les packages téléchargeables pour Windows 7/8, et Microsoft ne propose aucun jeu de pointeurs pour la souris un peu sympa, ni aucune autre identité sonore en dehors des nouveaux sons de Windows 10, il est vrai, assez réussis.

01E5000008124566-photo-windows-10-rtm-th-mes-3.jpg

Retour sur les options de thèmes de Windows 8 ou 7, on ne sait plus trop... sous Windows 10 bien sûr


Voilà qui, en 2015, paraît un peu juste tout de même. Heureusement, on pourra toujours faire un tour sur Bing pour télécharger le fond d'écran du jour !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes
SFR augmente le prix de ses forfaits internet fixe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top