Windows 10 en test : la réconciliation ?

29 juillet 2015 à 19h00
0

L'installation



Les étapes d'installation de Windows 10 n'évoluent que peu par rapport à ses prédécesseurs. Pour un PC neuf, l'installation se compose toujours de quelques écrans très rapides vous demandant la clé-produit avant d'afficher la licence pour acceptation puis de vous offrir le choix du mode d'installation : mise à niveau sur un PC où Windows est déjà installé ou installation de zéro. Vous aurez alors le choix du disque de destination avec des outils de partitionnement basique.

Une fois le disque destination sélectionné, l'installation se lance et la machine redémarrera à plusieurs reprises avant de vous inviter à nouveau à saisir la clé d'activation Windows. Vous pouvez cette fois encore reporter la saisie de la clé. Windows vous incite alors à opter pour la configuration rapide, vous demande si cette machine est vôtre ou si elle appartient à une organisation avant de vous réclamer identifiant Microsoft et mot de passe. Naturellement, il est possible de se passer de compte Microsoft et de créer un compte local.



S'agissant de la clé de produit Windows, il n'est plus nécessaire de la saisir pour installer Windows 10. C'est bien et c'était déjà possible avec Windows 7, mais Microsoft avait hélas retiré cette flexibilité de Windows 8. Dans le cas d'une installation sans clé, l'OS s'exécute dans une version d'évaluation, mais vous laisse toute latitude pour exécuter vos programmes.

Mise à jour



Pour la mise à jour, Microsoft supporte les mises à jour depuis Windows 7 et Windows 8 via Windows Update ou depuis l'outil de création de média Windows. Pour les utilisateurs qui optent pour Windows Update, l'installation se fait par vague à partir du 29 juillet et il faut attendre que son PC soit dans une vague de déploiement pour que la mise à jour s'opère. Hélas, l'utilisateur n'a aucun moyen clair de savoir s'il est en file d'attente alors que les codes d'erreurs s'accumulent généralement dans l'historique des mises à jour Windows Update. Les plus impatients opteront donc pour le programme Outil de création de média Windows 10 (USB et DVD) qui force la mise à jour sans attendre.

01E5000008124160-photo-outil-de-cr-ation-de-m-dia-windows-10-usb-et-dvd.jpg


La mise à jour depuis Windows 7 ou Windows 8.1 est non destructive : elle conserve vos paramètres, documents et applications. Naturellement l'activation de Windows 10 est automatique par le biais de Windows Update alors qu'elle est censée suivre avec l'outil de mise à niveau (il faudra peut être manuellement cliquer sur un bouton « Activer maintenant ». Il est également possible de procéder à une mise à niveau depuis un média d'installation (DVD ou clé USB) : en principe, l'installation de Windows 10 sur une machine déjà activée doit transférer l'activation pour peu que l'utilisateur clique « Ignorer » au moment où il est invité à saisir la clé produit durant les étapes de l'installation.

0168000008123766-photo-mise-jour-windows-10-1.jpg
0168000008123764-photo-mise-jour-windows-10-1.jpg


Dans le cadre de la mise à jour, Windows Vista n'est pas pris en charge, sauf évidemment à faire une migration intermédiaire de Vista à 7. À l'instar de Windows Vista, Microsoft tire également une croix sur Windows XP.

Windows as a service



Avec Windows 10, Microsoft formalise ce que l'on a pu observer depuis Windows 8 : Windows est censé évoluer rapidement via des mises à jour si possible annuelles. Et il est vrai que depuis la sortie de Windows 8 en 2012, nous avons rapidement eu un Windows 8.1 (2013) et un Windows 8.1 Update plus timoré (2014), sans compter la litanie de hotfixes intermédiaires.

Windows 10 est dorénavant présenté comme le premier système d'exploitation en tant que service. Pour autant, il n'est toujours pas question d'abonnement annuel. L'idée étant tout simplement que Windows se met à jour régulièrement. Ce qui n'est pas foncièrement différent en soi des précédentes versions de Windows, qui se mettaient déjà à jour par Windows Update. On notera tout de même que ledit Windows Update forcera maintenant l'installation des mises à jour pour la version Famille de Windows 10. Il ne sera donc plus possible d'ignorer ou de masquer des mises à jour. Et malheureusement, les mises à jour en question nécessitent toujours de redémarrer le PC. Quant au support de Windows, Microsoft a déjà annoncé qu'il serait assuré pour les 10 prochaines années.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top