Peugeot e-2008 : tout ce que l'on sait sur le futur SUV électrique

20 juin 2019 à 11h50
0
Peugeot e-2008

En introduisant la seconde génération de sa 2008, Peugeot a accentué sa stratégie sur l'électrique : une version non thermique a en effet pointé le bout de son nez, pour le plus grand bonheur des férus de SUV.

A l'heure où tous les constructeurs automobiles, ou presque, investissent plus ou moins massivement dans l'électrique, les annonces en ce sens se veulent nombreuses : tous les mois, et d'autant plus avant les grands salons internationaux, les fabricants se fendent d'annonces en tout genres pour teaser, voire présenter officiellement un nouveau modèle zéro émission.

Celui de juin 2019 profite clairement à la marque française Peugeot, dont l'introduction de la nouvelle génération de sa 2008 est l'occasion de dévoiler une version 100 % électrique : la e-2008. Du design extérieur et intérieur aux performances en passant par ses diverses fonctionnalités et sa disponibilité, Clubic fait le point sur ce nouveau produit au potentiel non négligeable.

Design : Comme un air de 3008 et e-208


Pour ceux et celles qui suivent l'actualité automobile avec assiduité, vous aurez forcément remarqué l'inspiration puisée dans la 3008 et l'e-208. Les équipes de la firme de Sochaux ont tout d'abord fait un choix fort en matière de style : à l'époque située entre le break et le SUV, la première génération de la 2008 fait ici peau neuve avec un format 100 % Sport Utility Vehicle.


Quant à la citadine électrique, la 2008 zéro émission reprend une partie de sa face avant : la triple griffe apposée sur les phares est de mise, au même titre que les canines lumineuses venant croquer le bouclier. Pour le reste, les équipes du fleuron français ont fait preuve d'une certaine timidité pour mettre en exergue le côté « électrique » de son produit.

Peugeot e-2008

Outre les logos « e » fixés sur les ailes avant et le hayon, un lion dichroïque aux reflets verts et bleus selon l'angle de vue vient se nicher sur la calandre. Cette dernière, justement, se dote d'une teinte entièrement bleutée. Et c'est un peu près tout. L'habitacle intérieur n'a rien de révolutionnaire non plus : visualisez celui de la e-208, et vous aurez une idée globale de son look.

Le Peugeot i-Cockpit 3D fait donc son grand retour pour diffuser des informations sur deux niveaux de lecture, dont certaines sous forme d'hologrammes. Le principal point de distinction se situe en fait sur les finitions : la e-2008 GT bénéficiera en effet d'une sellerie exclusive en Alcantara© Greval Grey. Notons tout de même la différence de gabarit entre la e-208 et la e-2008 : le premier affiche une longueur et un empattement de 4,05 mètres et 2,55 mètres, contre 4,30 mètres et 2,650 mètres.

Systèmes embarqués : du classique, mais efficace


Comme expliqué plus tôt, l'i-Cockpit 3D a logiquement été privilégié par la compagnie, offrant une interface entièrement numérique au pilote. A ses côtés, une autre dalle, de 7 ou 10 pouces selon les versions, accueillera un système d'infodivertissement compatible avec MirrorScreen, MirrorLink, Apple CarPlay et Android Auto. Les aides à la conduite listées dans la présentation de la 3008 thermique devraient logiquement s'appliquer à sa cousine électrique.

Peugeot e-2008

Ainsi retrouve-t-on l'aide au maintien dans la voie, le freinage d'urgence automatique avec détection des piétons et cyclistes, le frein de parking, la lecture des panneaux de signalisation, ou encore, selon les versions, la détection des angles mort et le régulateur adaptatif. Sans oublier les sièges chauffants - là aussi, selon les versions - et la possibilité de régler à distance la température intérieure via l'application MyPeugeot

Il y aura la présence du système Hi-Fi Premium Focal, fourni, comme son nom l'indique, par Focal JMlab. Un partenaire apprécié par Peugeot, puisque la 3008, la 5008 et la 508 embarquent elles aussi ses technologies audio.

Système audio Focal

Concernant la e-2008, le set-up comprend un total de dix haut-parleurs : quatre tweeters à dôme inversé en aluminium, quatre woofers avec membrane Polyglass de 165 mm, une voie centrale de 80 mm avec membrane Polyglass et un caisson de grave de 200 mm avec triple bobine Power Flower™ (qui trouve sa place dans le coffre). Le tout est associé à un amplificateur actif 12 voies hybride classe AB/D de 515 watts.

Performances : bis repetita


Encore une fois, le groupe n'a pas hésité à piocher dans la fiche technique de la e-208. La motorisation de la e-2008 se veut donc globalement similaire avec un moteur de 100 kW (136 chevaux), pour un couple de 260 Nm. La batterie de 50 kWh lui confère une autonomie de 310 kilomètres selon le cycle WLTP, alors que son allure maximale chatouille les 150 km/h. Aucune information sur l'accélération du quatre-roues n'est cependant disponible.

Peugeot e-2008

Pour la recharge, le SUV de la marque au lion jouit de trois systèmes distincts :
  • Prise Green'Up Legrand : 16 heures de recharge.
  • WallBox (de 7,4 ou 11 kW) : entre 5h15 et 8 heures de recharge.
  • Charge rapide de 100 kW : 30 minutes pour retrouver 80 % de l'autonomie.

Disponibilité et prix : le verre à moitié plein


Pour le prix, il va falloir faire preuve de patience car Peugeot n'a, à ce jour, publié aucune information à ce sujet. Quant à la disponibilité de la e-2008, les précommandes devraient débuter en octobre 2019, pour des livraisons attendues entre avril et mars 2020, à en croire le magazine Automobile.

Peugeot e-2008
Modifié le 20/06/2019 à 17h37
3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top