Test Fe, le nouveau jeu EA Originals sur PS4, Xbox One, PC et Nintendo Switch

Par
le 07 mars 2018 à 17:11
 0
Après Unravel, Electronic Arts propose à nouveau un jeu indépendant très atypique (et très orienté nature et zenitude) : Fe.

Fe


Un Fe made in EA Originals



Parce qu'il n'y a pas que FIFA, Battlefield, Star Wars et Burnout dans la vie, Electronic Arts, via son label Originals, s'était démarqué en 2016 avec le lancement de Unravel. Début 2018, voilà que le géant américain récidive, cette fois avec Fe, un titre façonné par les suédois de Zoink. Un jeu plutôt enchanteur de prime abord, plaçant le joueur dans une forêt peuplée d'animaux en tout genre, mais en proie à d'étranges entités, les Silencieux, qui se chargent de traquer, capturer et même corrompre la faune environnante.

Visuellement, Fe fera forcément resurgir en vous quelques souvenirs vidéoludiques, avec un personnage et un univers rappelant fortement un certain Ori & the Blind Forest, tant au niveau du personnage incarné que de l'univers. Toutefois, Fe adopte une orientation 3D, à l'instar d'un certain Spyro (les plus anciens s'en rappelleront), et surfe sur la vague des jeux muets, sans (quasiment) la moindre cutscene pour expliquer le pourquoi du comment. Au joueur donc de deviner sa destinée, et, accessoirement, de tenter de comprendre les mécaniques de jeu, le scénario et cette relation toute particulière qu'entretient notre petite bestiole avec la faune locale.

Fe : allez à la rencontre de la faune locale et évitez les ennemis



Fe


En effet, rapidement, on saisit que tout (ou presque) reposera sur notre faculté à dialoguer avec les animaux rencontrés dans la forêt. Attention toutefois, une pression modérée sur le bouton dédiée permettra d'engager un échange respectueux avec un animal, tandis qu'un appui trop viril aura pour effet de faire hurler notre héros, ce qui n'est généralement pas du goût des autres habitants de la forêt. Ce faisant, il sera possible de demander de l'aide aux animaux, mais également d'apprendre leur langage, de manière à effectuer diverses actions dans le jeu qui permettront de passer au-dessus de tel obstacle, de détruire tel élément, d'ouvrir un chemin vers la suite de l'aventure... Au total, ce sont six chants que l'on va pouvoir apprendre, avec la possibilité de switcher de l'un à l'autre très aisément. Il faut évidemment prendre garde à ne pas se faire repérer par les ennemis, qui n'hésiteront pas à nous enfermer dans un piège et nous renvoyer au dernier point de sauvegarde.

Fe


Dans Fe, pas d'arme, ni même de combats, tout s'effectue simplement en appelant d'autres animaux à la rescousse ou en faisant jouer son sens aigu de la furtivité. Au-delà de leurs effets sur les animaux, les chants ont également une influence sur certains éléments du décor, notamment les fleurs. Vous l'aurez compris, au fur et à mesure de son apprentissage, notre héros devra parfois revenir sur ses pas pour interagir par exemple avec cette étrange fleur blanche croisée au début du jeu. A ce sujet, les complétistes seront ravis d'apprendre que le jeu Fe propose de nombreux bonus (plus ou moins utiles) à récupérer, et que fouiller chaque recoin réserve parfois une belle surprise.

Fe


Graphiquement, Fe profite d'une identité visuelle très réussie, avec un côté très charmeur pour la rétine. Toutefois, on regrette un affichage un peu flou (y compris sur PS4 Pro/Xbox One X) et surtout une 3D parfois un peu vieille. Idem du côté des animations, pas toujours très détaillées, sans oublier quelques petits bugs de collision et autres soucis de jouabilité, comme la gestion bien imprécise des sauts, qui cassent un peu cette belle ambiance visuelle et sonore. On aurait aimé pouvoir dire que cela n'entache pas l'expérience générale, mais malheureusement, force est d'admettre que manquer un énième saut pour un sérieux souci de visibilité, se faire repérer sans raison ou ne pas parvenir à suivre le chemin prédéfini à cause d'un petit bug de pathfinding peut rapidement faire rager...

Le verdict de Clubic



Très alléchant sur le papier (et sur les trailers), ce Fe constitue au final un jeu plutôt agréable à parcourir, à regarder et à écouter, mais ne restera toutefois pas dans les mémoires comme d'autres avant lui. La mécanique de jeu est à la fois intelligente et originale, l'univers est joliment travaillé, avec en prime un contenu plutôt consistant, mais l'ensemble pêche par quelques soucis de gameplay ainsi que quelques évidents manques de finition, qui parviennent à assombrir ce joli tableau. En bref, un jeu globalement réussi, mais (un peu) moins enchanteur et accrocheur qu'escompté à nos yeux.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Tests produit

Après un transitoire et oubliable Galaxy S9, Samsung souffle les 10 premières bougies de sa gamme flagship avec pas moins de trois modèles au magnétisme certain.
Après une année 2018 catastrophique en termes de ventes, la division mobile de Sony est entrée en profonde introspection. Au sortir de cette remise en question naquirent les Xperia 1 et Xperia 10 : représentants respectifs du haut et de la moyenne gamme du constructeur.
On se souvient de Metro 2033 comme d'un FPS narratif inattendu. Original de par son contexte post-apocalyptique dépaysant, et épatant par ses prouesses techniques, les ambitions du studio 4A Games se heurtaient néanmoins à la muraille de la jouabilité et d'une optimisation aléatoire. Après un deuxième épisode intitulé Last Light sorti en 2013 et s’émancipant légèrement des livres de Dmitri Glukhovsky, le studio ukrainien s'est accordé une réflexion salvatrice sur la suite des aventures d'Artyom. Six ans plus tard, nous voici en présence de Metro Exodus : le jeu-somme des ambitions et des rêves concrétisés… mais aussi des vieilles blessures non pansées.
NVIDIA déboule dans votre salon avec la Shield Android TV, un boîtier à mi chemin entre console de jeux vidéo Android et box média. Un succès sous Android TV ?
Nous avons essayé le nouveau test de 3DMark, visant à mesurer l'impact du DLSS de NVIDIA, sur le test Port Royal. En mettant les deux vidéos cote à cote, l'impact du DLSS est impressionnant, autant sur l'amélioration de l'image, que sur la fluidité accrue. Le test est exécuté en 1440p sur une GeForce RTX 2080 FE.
Si la sortie de Apex Legends a été abondamment commentée dans la presse, c'est moins parce qu'il s'agit d'un énième Battle Royale que parce qu'il est signé de Respawn Entertainment. Les auteurs de la licence Titanfall ont pris tout le monde de court en publiant mardi 4 février, toujours sous l'égide d’Electronic Arts, leur interprétation du mode de jeu du moment. Le FPS compétitif free to play prend d'ailleurs racine dans le même terreau que les Titanfall originels, en oubliant pourtant au passage ce qui en faisait l'essence : les méchas. Alors que reste-t-il à cet Apex Legends, amputé qu'il est de ce qui aurait pu contribuer à en faire autre chose qu'une addition surnuméraire à l'édifice Battle Royale ?
La dernière fois que Capcom a mis les mains dans le cambouis pour offrir à l’un de ses rejetons une refonte graphique, c’étant en 2002, avec Resident Evil premier du nom. Les plus âgés d’entre nous (disons les plus sages, ça passe mieux), se souviennent encore de la claque que ce remake Gamecube (!) leur avait infligée, six ans seulement après l’original. Un doux sentiment de nostalgie, qui peut désormais s’étendre à Resident Evil 2, dont ce remake ne rend pas seulement justice à son illustre modèle : il le dépoussière pour le porter aux nues des nouvelles générations qui - diantre - ne l’ont sans doute pas connu.
Sur la scène de la Salle Pleyel, où il est venu présenter le Honor View 20 en grande pompe à un parterre de journalistes du monde entier, George Zhao, président d’Honor, l’a répété plusieurs fois : "nous voulons créer une nouvelle référence pour les smartphones de 2019". La marque ne manque pas d’ambition, mais a-t-elle les moyens de les réaliser ?
Après les Oppo Find X, Honor Magic 2 et autre Vivo Nex S, c’est à Xiaomi d’entrer dans la danse du smartphone à slider. Des premiers pas qui sont tout sauf hésitants, et qui prouvent que le quatrième constructeur mondial a bien révisé sa chorégraphie avant de s’avancer sur le devant de la scène.
Grignoter des parts de marché sur le segment de l’ultra haut de gamme n’empêche pas Huawei de continuer à se positionner sur des tranches plus accessibles. Preuve par l’exemple avec cette nouvelle édition du P Smart, qui s’attaque frontalement aux Honor 8X, Honor 10 Lite et Xiaomi Mi 8 Lite.
Le japonais Audio-Technica fait partie des références du casque audio, sous toutes ses formes et pour tous les usages. Plutôt que de partir d’une feuille blanche, Audio-Technica a décliné l’un de ses produits phares. Le ATH-M50xBT est la version Bluetooth dérivée d’un casque de studio de la marque. Ou comment bénéficier de la qualité audio professionnelle partout où vous allez.
31/12/2018 | Casque audio
Avec son nouveau clavier Vulcan AIMO, Roccat tente le pari de proposer son propre switch, le Titan. Selon la marque, ce dernier serait "20% plus rapide" que ceux de la concurrence... au point qu’en pressant une touche en même temps qu’un autre joueur, "votre action serait enregistrée en premier". S’il est difficile de vérifier cet argument, nous l’avons essayé tant en jeu qu’en bureautique pour voir si ce nouveau clavier Roccat était un bon clavier gaming.
29/12/2018 | Tests produit
Apple et ses iPhone XS et XR, fait face à une concurrence acharnée, les constructeurs asiatiques en tête : Samsung, Huawei, OnePlus et Google avec son Pixel 3. Et ce n'est pas en cette fin d'année que les choses se sont calmées. En effet, le dernier trimestre a été marqué par de nombreuses sorties : OnePlus 6T, Huawei Mate 20 Pro et tant d'autres. Depuis le reboot clubic, nous nous sommes efforcés de tester en profondeur les produits qui le méritaient.
25/12/2018 | Smartphone
Avec son Osmo Pocket, DJI entend bien proposer une caméra 4K sur nacelle stabilisée, dans un format ultra-compact. C'est bien simple : elle tient dans la poche ! Nous avions pu la prendre en main dans les rues de New York juste après son annonce, aujourd'hui nous vous proposons un test complet pour voir si le nouveau joujou de DJI tient toutes ses promesses.
19/12/2018 | Tests produit
scroll top