Youtube : quel service pour publier vos vidéos ?

le 07 mars 2012 à 15h56
0
00E6000004999272-photo-illustration-dossier-service-vid-o.jpg
Les sites de partage de vidéos personnelles ou de contenus UGC « User General Content » (contenus générés par les utilisateurs) voient leur fréquentation exploser. Outre les évolutions techniques des plateformes qui facilitent la mise en ligne, la multiplication des appareils pour capturer des vidéos (smartphones, minicaméras, APN, etc.) contribue un peu plus chaque jour au succès de ce média. Tout comme l'intégration systématique des fonctions de partage sur les réseaux sociaux - Facebook, Twitter, Google+, Skyrock, etc. - qui rendent les vidéos virales et décuplent leur audience. Pas étonnant donc que YouTube et Dailymotion font partie aujourd'hui des sites les plus visités au monde. C'est un fait, les internautes visionnent, créent et partagent de plus en plus de vidéos.

Les derniers chiffres du géant YouTube (troisième site le plus visité au monde selon le cabinet d'études Alexa) donnent le vertige : 800 millions de visiteurs uniques chaque mois, 48 heures de vidéo mises en ligne par minute, 4 milliards de vidéos vues par jour (25 % de plus qu'il y a 8 mois) ! La tendance n'est pas près de s'inverser, bien au contraire. Que cela soit pour témoigner d'un évènement important, partager sa journée de travail, filmer ses exploits sportifs, réaliser des sketchs ou faire passer un message, les raisons de diffuser des vidéos ne manquent pas. Les sites d'hébergement offrent une audience inespérée pour le commun des mortels. On ne compte plus les artistes (comiques, musiciens, chanteurs, etc.) devenus célèbres en ayant diffusé eux-mêmes des vidéos sur les sites communautaires.

Mais comment se repérer dans la jungle des hébergeurs de vidéos et choisir celui qui correspond le mieux à ses besoins ? Pour se faire, nous avons comparé les services incontournables en France - Dailymotion et YouTube, Vimeo, et Wat.tv - et quelques-uns plus confidentiels : MetaCafe, Justin.tv / Twitch.tv et MySpace. Ergonomie, services, fonctionnalités, espace de stockage, lecteur intégré, ce comparatif (non exhaustif) permet de mettre en lumière les avantages et les inconvénients de chacun. Et pour savoir quels sont ceux qui offrent la meilleure qualité pour exposer ses productions personnelles, nous leur avons tout simplement soumis la même vidéo* en haute définition (HD 720p). C'est parti !

Vidéo de test
Format : 1280 x 720 - HD 720p
Taille du fichier : 23,8 Mo
Débit de données : 2887 kbit/s
Fréquence d'image : 30 images/sec
Durée : 1,07 minutes


1. YouTube : le ténor du marché



00C8000004986200-photo-y-outube-logo-standard-againstwhite.jpg
Il y aura toujours un avant, et un après YouTube. Créé par trois anciens employés de PayPal - Chad Hurley, Steve Chen et Jawed Karim -, le service de diffusion de vidéos a rencontré d'emblée un succès phénoménal. Un peu moins de deux ans après son lancement au mois de février 2005, alors qu'il n'a toujours pas de modèle économique viable, Google annonce qu'il rachète l'entreprise (en gardant tous ses employés et ses dirigeants) pour la somme colossale de 1,65 milliards de dollars. Difficile de dire quel aurait été l'avenir de YouTube sans les moyens techniques, financiers et stratégiques de Google. Aujourd'hui, l'audience de YouTube s'envole : le nombre de vidéos vues par jour est passé de 3 à 4 milliards en seulement 8 mois, soit 25 % d'augmentation. Selon le cabinet d'études Médiamétrie, c'est le cinquième site le plus visité en France avec 23,2 millions de visiteurs uniques par mois (800 millions au niveau mondial) !

Ergonomie du site



Il y a quelques mois, Google a entrepris une refonte totale de son site YouTube. Résultat, l'interface est quasi-méconnaissable : fini la page d'accueil blanche et fouillis, place à une interface ultra-design avec un fond sombre et des menus noirs et gris façon Spotify (le service de streaming audio). À travers cette transformation, on peut voir sans peine la volonté de Google de rendre son service plus attractif et adapté à son utilisation sur les téléviseurs : Google TV a enregistré une croissance de 91 % au quatrième trimestre 2011 (source : Ooyala). Certes le service a perdu son côté « geek », mais il est devenu bien plus intuitif. Enfin, l'intégration profonde de Facebook et Google + qui permet de visualiser les vidéos que regardent ses contacts sans quitter YouTube rend la plate-forme plus populaire que jamais.

01F4000004986100-photo-jc09-youtube-dashboard.jpg


YouTube comprend deux parties distinctes et pas toujours claires pour les non-initiés. D'un côté les Chaînes créées par des utilisateurs, des blogueurs, des marques, etc. classées par thématiques et qui diffusent régulièrement du contenu. On y accède depuis la page d'accueil en cliquant sur Parcourir les chaînes. De l'autre, il y a les vidéos classées par catégories (Humour, Films et animations, Sport, etc.) que l'on trouve en cliquant sur le lien Parcourir sur la droite du champ de recherche.

À noter qu'une nouvelle page Musique a fait son apparition avec la possibilité de trier les vidéos musicales par genres, de suivre les recommandations, ou encore de consulter le classement Top 100 hebdomadaire de YouTube. En utilisant enfin le moteur de recherche interne, on accède aussi bien aux chaînes qu'aux vidéos. Mais il est possible d'optimiser ses recherches en déroulant le menu Filtrer et en sélectionnant ensuite les critères de son choix.

01F4000004986102-photo-jc10-youtube-musique.jpg


Lecteur



Étrangement, le lecteur de YouTube a peu évolué comparativement au reste du site. Fonctionnel avant tout, il privilégie rapidité et simplicité (taille : 641 x 389). Pas de prévisualisation d'images de la vidéo via la barre de progression de la lecture comme sur Dailymotion, mais une info bulle indiquant le timing. Sans surprise, les réseaux sociaux sont en première ligne : deux boutons avec des icônes en forme de main avec le pouce tendu vers le haut ou le bas (« J'aime » ou « Je n'aime pas ce contenu ») placés sous la fenêtre du lecteur permettent de partager ses coups de cœur sur Facebook, Skyrock et Google +. Mais également de voter et de laisser un commentaire (plus de 50 % des vidéos sont notées ou commentées par la communauté selon YouTube). À la fin de la lecture, une série de vidéos similaires sont affichées sous forme de vignettes sur la totalité de l'écran.

01F4000004986104-photo-jc11-youtube-resaux.jpg


Pour s'adapter aux différents équipements des internautes (vitesse de connexion, résolution d'écran) et toucher un maximum de monde, YouTube a tout prévu. On peut en effet modifier la taille du lecteur intégré via les icônes en forme de rectangles (en bas à droite), mais également la résolution en cliquant sur la petite roue crantée. Les formats varient de 240 , 360, 480, 720 à 1080 p selon la qualité native du fichier. Pour exporter le lecteur de YouTube sur un site ou un blog, il suffit de cliquer sur le bouton Partager et de copier / coller l'URL qui s'affiche ou le code d'intégration. À noter qu'on peut l'exporter dans quatre formats différents (560 x 325, 640 x 360, 853 x 480 et 1280 x 720), ou définir soi-même la taille que l'on souhaite.

01F4000004986106-photo-jc12-youtube-export-lecteur.jpg


Services



Le poids des fichiers est limité à 2 Go et 15 minutes, mais il est désormais possible de diffuser des vidéos d'une durée illimitée. La méthode est beaucoup plus simple que sur Dailymotion : il suffit de s'identifier en indiquant un numéro de téléphone mobile (le sien ou celui d'un ami). Ce dernier est en effet utilisé uniquement pour vérifier que le compte est actif et sous contrôle. Passé cette étape, il devient possible de télécharger et diffuser des vidéos pouvant durer jusqu'à 12 heures ! Pas question toutefois de de stocker sa collection personnelle de DVD et de Blu-Ray : un système d'identification de contenu bloque les vidéos et les comptes en violation avec les règles de droit d'auteur.

01F4000004986110-photo-jc14-youtube-parametres.jpg


Téléchargement



En repensant son service, YouTube a tout fait pour rendre l'expérience des utilisateurs la plus intuitive possible. Au regard des nouveaux outils pour télécharger, éditer et monter les vidéos, on peut dire que c'est une réussite. Là encore, les choses ont beaucoup évolué et le service de Google se révèle désormais l'un des plus simples et efficaces. Même si l'on ne peut pas en tenir compte, car il dépend de nombreux critères, l'upload et l'encodage se font plus rapidement que sur les services concurrents. YouTube gère la plupart des formats vidéo courants en dehors des fichiers .MSWMM et .WLMP. Ces derniers peuvent toutefois être convertis dans un format compatible avec Windows Movie Maker sur PC ou iMovie sur Mac, par exemple. Comme Dailymotion, YouTube offre la possibilité de créer et d'encoder des vidéos sur le pouce avec sa Webcam.

01F4000004986108-photo-jc13-youtube-upload.jpg


La page pour éditer les informations (Titre, Description, Tags, etc .) de la vidéo est d'une simplicité remarquable. Des tags concordant avec le titre et la description de la vidéo sont proposés automatiquement : il suffit de cliquer dessus pour les ajouter. Pour optimiser la visibilité d'une séquence sur YouTube et ses 120 millions de vidéos, mieux vaut bien renseigner tous les champs. Si l'appareil utilisé fournit des informations Exif (Exchangeable image file format), le service indique automatiquement la date et éventuellement les informations géographiques de cette dernière. Sinon, il est toujours possible de saisir manuellement ces informations via le menu déroulant Date et lieu. Ensuite on peut activer ou désactiver en quelques clics les réglages classiques permettant de définir d'une part si la vidéo est publique ou privée, et d'autre part choisir ou non la licence Creative Commons (modifiable par un tiers), et paramétrer toutes les autorisations liées aux commentaires, à la syndication, à l'export, etc.

01F4000004986112-photo-jc15-youtube-effets.jpg


La plate-forme propose enfin toute une gamme d'outils de montage en ligne. L'énorme avantage est de pouvoir intervenir sur son film une fois qu'il a été compressé et encodé par le service. Au menu, on trouve des outils de correction rapides (couper, rotation, luminosité, contraste, baguette magique), mais également des options pour stabiliser l'image ou encore ajouter des pistes audio. On peut ajouter des bruitages ou encore de la musique (libre de droits) via le menu Audio. L'aperçu simultané de la vidéo originale et de celle que l'on transforme se révèle vraiment pratique. Surtout pour visionner en temps réel l'application des effets (HDR, dessins animés, lomographie, etc.) sur la vidéo.

Conclusion



La vidéo au format HD (720p) que nous avons téléchargée a subi une dégradation par rapport à la version originale bien sûr, mais beaucoup moins que sur Dailymotion. Par contre, nous avons constaté à plusieurs reprises une surcharge des serveurs qui peuvent rendre la lecture vraiment pénible : la vidéo se met en pause pendant plusieurs secondes sans raison à intervalles irréguliers. En visionnant quasiment au même moment la vidéo sur Vimeo ou Dailymotion, nous n'avons pas rencontré ce problème. Néanmoins, YouTube offre aujourd'hui la meilleure audience possible dans le monde entier. Sa montée en puissance est telle que les rapports de force avec les studios de cinéma, les majors du disque et les chaînes de télévision sont en train de s'inverser. Mais YouTube ne néglige pas pour autant les internautes qui bénéficient d'un éventail d'outils et d'une visibilité incomparable avec les autres sites d'hébergement




2. Vimeo : l'hébergeur des auteurs


00AA000004986196-photo-vimeo-logo-blue.jpg
Bien connu des blogueurs, Vimeo a été fondé en 2004 par un groupe de réalisateurs de cinéma qui souhaitaient pouvoir partager à la fois des vidéos personnelles et des créations de leur cru. En marge des géants YouTube et Dailymotion, le service de partage new-yorkais se distingue en proposant aux utilisateurs de partager uniquement les vidéos dont ils sont les auteurs. Il cible particulièrement les créatifs (artistes, photographes, graphistes, réalisateurs, etc.) et se positionne comme un site de vidéos de qualité. Le site a commencé à entreprendre une refonte totale de son site baptisé Vimeo New (en version beta).

Bien que ce nouveau Vimeo ne soit pas complètement abouti, les premières innovations s'annoncent assez intéressantes tant d'un point de vue technique qu'ergonomique : lecteur plus grand, téléchargement simultané de fichiers (jusqu'à 5), navigation et ergonomie nettement améliorée, possibilité de lire l'ensemble de ses vidéos sur sa page d'accueil, fonctions de partage avancées sur Facebook et Twitter, modules d'aide contextuelle, recherche de licences libres (Creative Commons), etc. Des nouveaux atouts qui vont certainement attirer encore plus de personnes sur Vimeo, service qui revendique tout de même 65 millions de visiteurs uniques par mois.

01F4000004986268-photo-vimeo-intro-jc01.jpg


Ergonomie du site


Au premier coup d'œil Vimeo surprend par sa plastique sobre et soignée. Pas de publicité et de pop-up intempestifs, le service offre tous les outils pour mettre en valeur les vidéos de ses utilisateurs. Bien qu'il s'adresse essentiellement aux créatifs, il ne tourne pas le dos aux utilisateurs lambda qui souhaitent tout simplement diffuser leurs vidéos personnelles.

Les vidéos ne sont pas sujettes à validation comme sur MetaCafe, mais ce sont les plus belles et originales qui sont mises en avant sur le site. À l'instar de ses concurrents, on retrouve les vidéos classées par thématiques (Explore/Catégories) et par chaînes (Explore/Channels). Même si le site n'est pas traduit dans la langue de Molière, on y trouve de nombreux contenus « made in France ». Aucun problème pour trouver les séries Bref, les farces de Remy Gaillard, etc. La mise à jour du moteur de recherche a porté ses fruits, car ce dernier se révèle particulièrement pertinent.

01F4000004986270-photo-vimeo-menu-jc02.jpg


Difficile de comparer un service comme Vimeo avec Dailymotion et YouTube, car il comprend beaucoup moins de contenus et se positionne différemment. Outre l'accès mis sur le qualitatif, il se distingue avec son interface sobre et soignée. On prend un réel plaisir à naviguer sur Vimeo New dont l'interface a été savamment repensée. À tout moment, on peut accéder d'un clic aux principales fonctions par le biais du menu dynamique qui se déploie lorsqu'on passe son pointeur sur le haut de la page. Cela n'a l'air de rien, mais à l'usage cet agencement est apaisant comparativement aux interfaces surchargées des autres hébergeurs. D'un point de vue esthétique, c'est aussi celui qui met le mieux en valeur les productions de ses utilisateurs.

01F4000004986272-photo-vimeo-ergonomie-jc03.jpg


Lecteur


Tout comme ses concurrents précités, Vimeo dispose d'un lecteur universel maison HTML5 et Flash. Ce dernier s'adapte automatiquement en fonction du fichier vidéo et du matériel utilisé. Sur Vimeo New (en version beta) le service propose un lien cliquable (en dessous à droite du lecteur) permettant de passer de l'un à l'autre sur un ordinateur : Switch to HTML5 Player et Switch to Flash Player. Beaucoup plus grand que sur l'ancienne version, sa taille passe de 641 x 362 à... 940 x 540. Difficile de juger une version en phase de test, mais pour l'heure cette version XXL semble solliciter un peu trop la bande passante, ce qui engendre de nombreux ralentissements durant la visualisation.

01F4000004986274-photo-vimeo-lecteur-jc04.jpg


Sobre et fonctionnelle, l'ancienne et la nouvelle version du lecteur disposent plus ou moins des mêmes options intégrées : boutons pour partager les vidéos sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+, etc.), pour les exporter vers d'autres pages Web, pour passer en mode plein écran et du format SD au HD. Sans oublier le bouton Like (en forme de cœur) pour enregistrer ses séquences préférées à la volée : celles-ci sont automatiquement ajoutées au menu My Video. Pour exporter le lecteur, Vimeo offre un large éventail d'options de personnalisation. On peut afficher ou non une description, définir la taille que l'on souhaite, les couleurs du premier et dernier plan, etc. À noter que le lecteur est lisible sur iPad et iPhone. Exporté ou non, le gros atout du lecteur Vimeo est d'être dépourvu de logo et de publicité vidéo.

01F4000004986276-photo-vimeo-export-jc05.jpg


Services


Avec un compte gratuit, l'hébergeur limite le téléchargement de fichier à 500 Mo par semaine et une seule vidéo en haute définition (720p). Les autres vidéos téléchargées en HD durant la même semaine seront visibles en résolution standard. Tandis qu'avec un compte Vimeo Plus (59,95 $/an ou 9,95 $/mois), l'espace de stockage disponible passe à 5 Go/semaine. De plus, il est possible de télécharger et lire les vidéos en HD (1080p), de stocker les fichiers originaux en plus de ceux encodés par Vimeo (ils sont retirés au bout d'une semaine sur les comptes gratuits), de personnaliser complètement le player, de créer autant de groupes et de chaînes que l'on souhaite.

01F4000004986280-photo-vimeo-video-originale-jc07.jpg


Téléchargement


Même les utilisateurs qui ne sont pas à l'aise avec la langue de Shakespeare n'auront aucune difficulté à télécharger et éditer des fichiers vidéo sur le service. Après avoir créé un compte, il suffit de cliquer sur Upload pour accéder au menu, puis sur Chose a Video to Upload pour sélectionner le fichier à télécharger. En cliquant sur le lien Add Another video to upload, on peut ensuite ajouter encore quatre autres vidéos. Pour lancer enfin le chargement, il faut cliquer Upload Selected Vidéos.

01F4000004986282-photo-vimeo-upload-massif-jc08.jpg


Pendant le téléchargement, on peut commencer à indiquer toutes les informations : titre, description et tags. L'onglet Privacy permet de définir avec précision et très simplement qui peut voir la vidéo, si elle peut être exportée, ou encore commentée et téléchargée en cochant les petits cercles. Le menu comprend également un onglet Add To pour classer la vidéo dans une chaîne ou un groupe si l'on en a créé au préalable, et de sélectionner une licence. Vimeo propose six variantes de licences Creative Commons (réutilisation autorisée) : utilisation, diffusion, distribution, etc. Celle-ci permet aux utilisateurs de définir les droits qu'ils concèdent sur leurs créations tout en conservant leur copyright. Bien qu'il soit toujours prudent de vérifier, ce type de licence n'est jamais activé par défaut. Comme sur la grande majorité des hébergeurs, c'est à l'utilisateur de décider ou non de céder des droits sur ses vidéos.

01F4000004986284-photo-vimeo-upload-1-jc09.jpg


Au bas de la page du menu des téléchargements, le service propose une sélection de neuf vignettes extraites automatiquement de la vidéo. En cliquant sur le signe « + », il est possible d'ajouter une image stockée sur son ordinateur. Après avoir indiqué toutes les informations, il ne reste plus qu'à convertir la vidéo. Une barre de progression indique le temps restant. In fine, c'est sur Vimeo que notre vidéo d'origine a subi le moins de dégâts après conversion.

01F4000004986286-photo-vimeo-upload-2-jc10.jpg



Conclusion


Vimeo est un hébergeur beaucoup plus petit que les géants YouTube et Dailymotion, et pourtant, il fait partie du trio de tête des hébergeurs. En refusant toutes les vidéos à caractère commercial et en imposant des limites de téléchargement, il évite de nombreuses vidéos aussi inutiles qu'inintéressantes. De ce fait, lorsqu'on fait une recherche sur Vimeo, on trouve généralement son bonheur très rapidement. Outre la qualité d'encodage, de son lecteur et de ses contenus, Vimeo a su garder un véritable esprit communautaire. Il délivre de nombreux conseils à ses utilisateurs, encourage la collaboration entre ses membres à travers toutes sortes de projets. Les as de la création comme les novices peuvent découvrir de nombreux tutoriels pour améliorer leur travail ou se former. Au regard de l'engouement actuel pour la communication vidéo, la côte de Vimeo devrait continuer de grimper.




3. Dailymotion : le poids lourd français



0096000004986194-photo-logo-dailymotion-square2.jpg
Créé en 2005 par les deux comparses Benjamin Bejbaum et Olivier Poitrey, le service d'hébergement et de diffusion « made in France » est l'un des sites les plus fréquentés au monde avec 114 millions de visiteurs uniques, dont 10 millions en France (source : ComScore). Ses meilleures audiences en dehors de la France se font généralement aux États-Unis, en Turquie et au Japon. Lancé un mois seulement après YouTube, le français a traversé bien des tempêtes jusqu'à devenir aujourd'hui une valeur sûre. Même si ses chiffres sont sans commune mesure avec ceux du géant YouTube, il annonce tout de même... 1,2 milliard de vidéos vues chaque mois ! Dailymotion s'invite même, et de plus en plus, sur nos téléviseurs, par le biais de partenariats avec les FAI (SFR et Free pour le moment), et les fabricants de TV et de périphériques multimédias. Tout comme son concurrent YouTube, il propose de nombreux évènements en direct (sport, spectacles, etc.) et des chaînes de télévision en continu.

012C000004986086-photo-jc02-dailymotion-accueil.jpg


Ergonomie



Il n'y a pas beaucoup de sites français qui peuvent se targuer de proposer un service d'un tel niveau. Dailymotion peut être fier de sa réussite et n'a pas à rougir face au géant YouTube. Convivial et intuitif, le site d'hébergement et de diffusion de vidéos est l'un des plus simples et agréables à utiliser, que cela soit pour lire du contenu ou en diffuser. Il existe plusieurs façons de rechercher des vidéos : utiliser le moteur de recherche interne du site en tapant des mots-clés ou naviguer au gré de ses envies parmi les différentes catégories ou les vidéos du moment - Buzz, Evénéments, Membres et groupes mis en avant.

012C000004986088-photo-jc03-dailymotion-contenu.jpg


Lecteur



Le lecteur intégré (player) fait également partie des points forts du service français. D'une taille classique (621 x 346), il ne cesse de s'enrichir au fil du temps par de petites innovations qui commencent à faire la différence. Dernière en date, un mode de prévisualisation que l'on peut utiliser durant la lecture d'une vidéo : en plaçant son curseur sur la barre de progression de lecture (à n'importe quel endroit) un aperçu s'affiche par le biais d'une petite vignette. Cette fonction est disponible aussi bien au sein des vidéos que l'on consulte sur la plate-forme que sur celles exportées sur n'importe quelle page Web. Spécificité de Dailymotion, une icône en forme d'ampoule pour éteindre la lumière : en fait le pourtour du player (hors mode plein écran) devient noir pour faciliter la visualisation de la vidéo. Au registre des innovations originales, la fonction Snap qui permet de capturer le passage de son choix dans une vidéo pour créer sa vignette. Pour comparaison, YouTube permet de choisir parmi trois captures sélectionnées automatiquement, ou d'en intégrer d'autres, mais il faut alors patienter jusqu'à 36 heures pour qu'elles soient activées...

01F4000004986090-photo-jc04-dailymotion-previsualisation.jpg


Mention spéciale enfin pour la fonction Export (chère aux blogueurs) située en haut à l'extrémité droite de la fenêtre : en cliquant dessus, on peut au choix copier le code permettant d'exporter la vidéo et le lecteur sur une page Web externe, un lien pour l'envoyer par email (par exemple), ou encore obtenir directement une URL raccourcie. Sans oublier deux boutons d'accès direct aux réseaux sociaux Facebook et Twitter joliment intégrés en transparence en haut à droite du player. En déroulant le menu Partager, on accède à de nombreuses autres options de partage et d'export. On peut choisir la taille du lecteur (320 x 180, 480 x 270, et 560 x 315) ou lui attribuer celle que l'on souhaite. Il est même possible de modifier les couleurs du premier et de l'arrière-plan, masquer le logo Dailymotion, etc. Une foule d'innovations qui font tout le charme du service français.

01F4000004986098-photo-jc08-dailymotion-export.jpg


Services



Le succès de Dailymotion a des effets très bénéfiques pour les utilisateurs. Fini les vidéos limitées à 100 Mo, aujourd'hui ils bénéficient des largesses de la plate-forme qui offre un espace illimité et 2 Go (ou 60 mn) en haute définition (720p) par vidéo ! Ce n'est pas tout... Dailymotion propose à ses membres les plus créatifs (auteurs, musiciens, réalisateurs, etc.) d'obtenir le statut de Motionmaker en souscrivant gratuitement au programme Creative Program. Avec ce statut, les utilisateurs peuvent télécharger des vidéos sans limite de poids, en haute définition (HD 1080p) et bénéficier de surcroît d'une meilleure visibilité sur le site. Pour obtenir le « Graal », il faut toutefois que Dailymotion valide chaque vidéo, ce qui peut prendre beaucoup de temps.

01F4000004986094-photo-jc06-dailymotion-motionmaker.jpg


Téléchargement de vidéo



Envoyer une vidéo sur Dailymotion se révèle un jeu d'enfant. Deux clics suffisent pour accéder au menu et commencer à télécharger, ce qui est loin d'être le cas sur tous les services concurrents. Sur la page de téléchargement, on accède à une liste d'options classiques pour classer la vidéo, la taguer, écrire une courte description, etc. Dans le menu déroulant Visibilité, on choisit qui peut voir la vidéo, si elle peut-être commentée, etc. En cliquant sur Plus de détails, il est possible de géolocaliser la vidéo et d'indiquer sa date de création. On peut envoyer jusqu'à 5 vidéos simultanément via ce menu. Mais le service propose également une excellente application baptisée Dailymotion Mass Uplaoder (encore en version beta) pour faire des envois groupés sans même avoir besoin de passer par le site Web. Pour créer, poster et uploader une vidéo dans la foulée, Dailymotion dispose enfin d'une fonction d'enregistrement avec une Webcam.

0258000004986096-photo-jc07-dailymotion-mass-uploader.jpg


La vitesse d'upload et d'encodage est l'une des plus rapides que nous ayons testées (avec la même connexion), mais ce critère dépend évidemment du moment, de la qualité de la connexion Internet, etc. Doté d'un moteur interne pour encoder automatiquement les vidéos (formats : SD 240, SD 384p , HQ 480 et HD 720 p), le service est capable de gérer la très grande majorité des formats, même ceux qui ne sont pas mentionnés sur le site. La vidéo en haute définition (720p) que nous avons téléchargée sur Dailymotion a subi une dégradation due à la compression. Comparativement à la vidéo originale, les images se figent de temps à autre, et les couleurs se ternissent en mode plein écran. Le résultat demeure néanmoins assez satisfaisant.

Conclusion



L'éternel Poulidor des services d'hébergement de vidéos personnelles continue de nous étonner. Jamais à court d'idées, il développe sans cesse de nouvelles fonctions novatrices et dispose aujourd'hui de l'un des lecteurs intégrés les plus performants et complets du marché. L'éventail d'applications annexes proposées (menu Profil/Extras) telles que les extensions pour les navigateurs, le Mass Uplaoder, ou encore le Vidéowall en fait incontestablement l'un des services les plus évolués et ludiques du moment. Sans oublier la nouvelle version de l'application mobile (pour iPhone et iPad) de Dailymotion qui est clairement la meilleure du genre. Malgré les nombreux partenariats avec les chaînes de TV, et les fournisseurs de contenus, Dailymotion continue de choyer ses utilisateurs et leurs productions. Le service français reste inconstestablement un hébergeur de premier choix pour exposer ses vidéos personnelles.



4. MetaCafe : un service sélectif



0096000004995902-photo-metacafe-logo.jpg
Créé en Israël en 2002, MetaCafe s'est ensuite exilé au cœur de la Silicon Valley pour développer son service. La plateforme favorise les contenus au format court et de qualité issus de professionnels (bandes annonces, clips vidéos, sport, extraits de jeux vidéo, etc.) mais également d'amateurs. Pour se démarquer de la concurrence, MetaCafe a mis en place un système de validation des vidéos personnelles : un comité fort de plusieurs dizaines de milliers de membres examine et valide les séquences. Outre le contrôle de la pertinence et de la qualité des vidéos, ils suppriment tous les doublons qui ont tendance à polluer certains sites concurrents de partage de vidéos. Mais MetaCafe qui est le troisième site de diffusion de vidéos le plus consulté aux États-Unis doit aussi sa popularité au fait qu'il fut l'un des premiers à rémunérer les vidéos les plus populaires. Lorsqu'une vidéo a été vue 20 000 fois, l'hébergeur rémunère son auteur 5 $ toutes les 1 000 vues supplémentaires.

01F4000004993968-photo-metacafe-01.jpg


Côté technique, MetaCafe offre un système d'upload assez efficace, bien que le menu d'édition soit assez sommaire. Il offre un espace de stockage conséquent de 2 Go par fichier. Une fois encodée, notre vidéo de test reste assez fidèle à l'originale : la vidéo n'est pas saccadée et le rendu des couleurs est excellent. Il est possible de télécharger jusqu'à 10 vidéos à la fois. Sur le site, la séquence est directement affichée en haute définition (720p). Le lecteur peut être exporté en trois différentes tailles prédéfinies : 480 x 248, 540 x 304 et 600 x 338. Une très bonne adresse pour les vidéonautes qui souhaitent exposer leurs plus belles créations et éventuellement gagner un peu d'argent.




6. MySpace : la résurrection ?



0096000004995884-photo-logo-myspace1.jpg
Après une longue traversée du désert, le réseau social MySpace serait-il en train de revenir dans la course ? Depuis le lancement d'un nouveau player audio au mois de décembre dernier, il a attiré un million de visiteurs supplémentaires. Alors que ses inscriptions étaient au point mort, elles seraient passées de 0 à 40 000 par jours ! On a tendance à l'oublier, mais MySpace est aussi un service de partage et de diffusion de vidéos personnelles. Certes, ce n'est pas le meilleur, loin de là, mais il propose quelques fonctions intéressantes comme l'enregistrement par Webcam et des récentes options de partage sur Facebook et Twitter qui contribuent sans doute beaucoup à faire remonter son audience.

01F4000004993972-photo-myspace-01.jpg


Les fichiers vidéos téléchargés sur MySpace ne doivent pas dépasser 500 Mo et 20 minutes. Le service se positionne comme une plateforme de vidéos populaires que les utilisateurs peuvent diffuser au travers de leur blog ou leur profil MySpace, ou en intégrant leur code dans les commentaires postés sur le site. Mieux vaut être patient pour l'upload qui peut durer vraiment très longtemps (20 minutes pour notre petite vidéo de 1 minute !). Au lieu d'une barre de progression, l'utilisateur reçoit un email lorsque la vidéo est téléchargée. Le service ne restitue pas les vidéos en haute définition, mais la qualité reste assez correcte (nettement supérieure à ce que l'on obtient sur Wat, par exemple). Par contre, il n'est pas possible de modifier le lecteur pour l'exporter et le résultat n'est pas glorieux. Un service intéressant surtout pour ceux qui apprécient MySpace.



Pour ce comparatif, nous avons voulu nous concentrer sur les quatre services de diffusion et de partage de vidéos les plus utilisés en France, et présenter quelques alternatives. Aujourd'hui, nous constatons que les internautes utilisent plusieurs services pour diffuser leurs créations et profiter ainsi de la plus large audience possible. Difficile de départager les deux leaders du marché : YouTube et Dailymotion. On retrouve souvent les mêmes contenus UGC et des fonctionnalités très similaires. Dailymotion se démarque avec la qualité et l'originalité de son lecteur, son incroyable application mobile (iPhone et iPad), tandis que YouTube est le seul à offrir des outils de montage en ligne et un espace de stockage illimité après une simple vérification de compte par SMS.

In fine, le service qui nous a fait la plus forte impression est sans conteste Vimeo, malgré ses restrictions (500 Mo/semaine). De son interface à son menu d'édition, en passant par la qualité de son lecteur et de ses contenus, c'est LE service à privilégier pour diffuser et partager ses plus belles œuvres. Pour pouvoir comparer le rendu de notre vidéo de test sur les différents services, nous avons regroupés ci-dessous leur lecteur respectif.
Modifié le 04/04/2019 à 15h09
Mots-clés :
Streaming vidéo
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

General Motors envisage... un Hummer 100% électrique
Les vélos et trottinettes électriques bientôt légales dans l'état de New York
Radar 360° et caméra arrière, Damon pousse l'innovation sur ses motos électriques
Dr.Mario World arrive le 10 juillet sur iOS et Android
Volkswagen garantira les batteries de l'ID.3 pendant 8 ans : une première
Selon Kuo, Apple proposerait à nouveau un smartphone compact en 2020
RCS : le successeur du SMS arrive et c'est Google qui s'en charge
Salon du Bourget - Drones : Dassault et XSun présentent un prototype autonome à alimentation solaire
Test du Jabra Elite 85h : un casque Bluetooth performant dans tous les domaines
Libra : ce qu'il faut savoir sur la cryptomonnaie annoncée de Facebook
scroll top