Free vs Altice : Orange entre dans la danse, Stéphane Richard refuse de payer pour BFMTV

Mathieu Grumiaux Contributeur
29 août 2019 à 11h55
0
Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, le 7 novembre 2013 à Paris

Le P.-D.G d'Orange s'aligne sur la position de Free et refuse de payer le montant demandé par Altice pour des services complémentaires qui n'ont pas encore trouvé leur public.

Après Free, c'est au tour d'Orange de s'insurger contre la rémunération demandée par le groupe Altice pour la reprise de ses chaînes de télévision.

Stéphane Richard sur la même ligne que celle de Xavier Niel

L'opérateur historique arrive au terme de son contrat de distribution avec l'éditeur de BFMTV, et les négociations pour le renouvellement de cet accord sont au point mort comme l'a indiqué Stéphane Richard, P.-D.G. d'Orange sur France 2, ce jeudi matin.

« Certains éditeurs veulent aujourd'hui rompre l'équilibre et finalement passer à un statut hybride entre une chaîne gratuite pour celui qui la regarde mais payante pour les opérateurs : nous refusons catégoriquement et clairement cette position », a t-il ajouté, reprenant les arguments développés par Xavier Niel dans une lettre ouverte publiée en début de semaine.

Le patron d'Orange menace également d'une coupure de signal pour ses abonnés : « On n'aimerait pas en arriver là, mais c'est évidemment possible ». Free est déjà passé à l'acte lundi 26 août et la chaîne d'infos, ainsi que les autres chaines du groupe Altice ne sont plus accessibles en IPTV sur la Freebox.

Une position qui pourrait coûter cher au groupe Altice

Pour Orange, et à l'instar de Free, le problème réside dans la rémunération imposée par Altice pour l'accès à des services complémentaires, notamment le replay, qui selon Stéphane Richard, n'ont pas rencontré leur public.

« La question n'est pas celle du montant du chèque, nous paierons s'il y a un service supplémentaire apporté au consommateur, pas dans le cas contraire. Je ne veux pas préjuger des négociations à venir que nous aurons avec Altice mais pour l'heure, il n'y en a pas » a t-il conclu de manière lapidaire.

Le contrat de diffusion, qui a déjà été prolongé, arrive à expiration dans le courant du mois de septembre. Si Altice persiste à vouloir faire payer les opérateurs, le groupe pourrait y laisser des plumes.

Depuis l'arrêt de la diffusion de BFMTV sur la Freebox, l'audience a chuté de 20%, un chiffre peu ou prou confirmé par Marc-Olivier Fogiel, nouveau directeur général de la chaîne d'infos, au micro de France Inter mercredi 28 août. Les revenus publicitaires pourraient mécaniquement chuter et la perspective de voir 11 millions d'abonnés Orange supplémentaires privés de BFMTV pourraient pousser Altice à reconsidérer sa position.

Source : Les Echos
Modifié le 29/08/2019 à 12h05
25 réponses
23 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top