Free vs Altice : Orange entre dans la danse, Stéphane Richard refuse de payer pour BFMTV

29 août 2019 à 11h55
0
Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, le 7 novembre 2013 à Paris

Le P.-D.G d'Orange s'aligne sur la position de Free et refuse de payer le montant demandé par Altice pour des services complémentaires qui n'ont pas encore trouvé leur public.

Après Free, c'est au tour d'Orange de s'insurger contre la rémunération demandée par le groupe Altice pour la reprise de ses chaînes de télévision.

Stéphane Richard sur la même ligne que celle de Xavier Niel

L'opérateur historique arrive au terme de son contrat de distribution avec l'éditeur de BFMTV, et les négociations pour le renouvellement de cet accord sont au point mort comme l'a indiqué Stéphane Richard, P.-D.G. d'Orange sur France 2, ce jeudi matin.

« Certains éditeurs veulent aujourd'hui rompre l'équilibre et finalement passer à un statut hybride entre une chaîne gratuite pour celui qui la regarde mais payante pour les opérateurs : nous refusons catégoriquement et clairement cette position », a t-il ajouté, reprenant les arguments développés par Xavier Niel dans une lettre ouverte publiée en début de semaine.

Le patron d'Orange menace également d'une coupure de signal pour ses abonnés : « On n'aimerait pas en arriver là, mais c'est évidemment possible ». Free est déjà passé à l'acte lundi 26 août et la chaîne d'infos, ainsi que les autres chaines du groupe Altice ne sont plus accessibles en IPTV sur la Freebox.

Une position qui pourrait coûter cher au groupe Altice

Pour Orange, et à l'instar de Free, le problème réside dans la rémunération imposée par Altice pour l'accès à des services complémentaires, notamment le replay, qui selon Stéphane Richard, n'ont pas rencontré leur public.

« La question n'est pas celle du montant du chèque, nous paierons s'il y a un service supplémentaire apporté au consommateur, pas dans le cas contraire. Je ne veux pas préjuger des négociations à venir que nous aurons avec Altice mais pour l'heure, il n'y en a pas » a t-il conclu de manière lapidaire.

Le contrat de diffusion, qui a déjà été prolongé, arrive à expiration dans le courant du mois de septembre. Si Altice persiste à vouloir faire payer les opérateurs, le groupe pourrait y laisser des plumes.

Depuis l'arrêt de la diffusion de BFMTV sur la Freebox, l'audience a chuté de 20%, un chiffre peu ou prou confirmé par Marc-Olivier Fogiel, nouveau directeur général de la chaîne d'infos, au micro de France Inter mercredi 28 août. Les revenus publicitaires pourraient mécaniquement chuter et la perspective de voir 11 millions d'abonnés Orange supplémentaires privés de BFMTV pourraient pousser Altice à reconsidérer sa position.

Source : Les Echos
Modifié le 29/08/2019 à 12h05
25
23
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Après Apple, Samsung songe à ne plus fournir de chargeur avec ses smartphones
scroll top