Il est possible de pirater les Google Home et Amazon Echo en simulant une voix via un laser

Mathieu Grumiaux Contributeur
05 novembre 2019 à 15h55
0
Google Home Mini

Une équipe de scientifiques a réussi à commander l'ouverture d'une porte ou l'allumage des lumières connectées d'une maison en simulant une voix humaine grâce à la modulation d'un faisceau laser.

Les enceintes connectées ne sont pas les appareils les plus sûrs en matière de confidentialité, l'affaire des écoutes des conversations enregistrées par les assistants vocaux par des sous-traitants en est la preuve.

Un simple rayon laser bien dirigé peut activer votre assistant vocal

Takeshi Sugarawa, chercheur en sécurité, a quant à lui trouvé une autre faille d'ordre matériel cette fois-ci. Le scientifique a pu, à l'aide d'un faisceau laser de 60 milliwatts pointé vers le micro d'une enceinte connectée, ouvrir une porte de garage ou allumer les lumières d'une maison en simulant une commande vocale.

Le chercheur, associé à des scientifiques de l'Université du Michigan, explique dans son étude que les membranes présentes sur les microphones peuvent être trompées par un signal lumineux, qui va l'interpréter comme une commande vocale.

En variant l'intensité lumineuse selon des fréquences précises, il est possible de concevoir des commandes vocales qui peuvent en théorie contrôler toutes les fonctionnalités proposées par les assistants.


« Il est possible de faire en sorte que les microphones réagissent à la lumière comme s'il s'agissait d'un son. Cela signifie que tout ce qui agit sur les commandes sonores agira sur les commandes lumineuses », explique Takeshi Sugarawa.

Une faille difficile à exploiter mais prise au sérieux par Google

Les smartphones sont également concernés par ces possibilités d'attaque, mais dans une moindre mesure. Le sujet doit se trouver au maximum à environ 10 m pour un iPhone et 5 m pour un téléphone Android. Les enceintes connectées Google Home, Amazon Echo ou le système Portal de Facebook sont eux accessibles jusqu'à 110 m de distance.


La possibilité d'une attaque reste minime, l'enceinte connectée devant être clairement visible et l'assaillant devant viser précisément le micro à plusieurs dizaines de mètres de distance. Les chercheurs ont néanmoins partagé leurs découvertes avec Google, qui va se pencher sur le sujet pour corriger le tir sur les prochaines versions de ses enceintes connectées.

Source : Android Police
Modifié le 05/11/2019 à 16h13
8 réponses
6 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top