Ceatec : des nanotubes de carbone pour refroidir les processeurs... un jour peut-être

Par
Le 05 octobre 2010
 0
015e000003613660-photo-fujitsu-nanotube-carbone.jpg
Petite surprise au détour du stand Fujitsu sur le salon Ceatec de Tokyo : des nanotubes de carbone sont en cours de développement pour la dissipation thermique.

Ils seraient nettement plus avantageux que le traditionnel cuivre utilisé dans les ordinateurs pour le refroidissement des processeurs, et pourraient le remplacer... Si les travaux de Fujitsu ou d'un autre aboutissent, toutefois, car le fabricant reste très vague sur une éventuelle date d'apparition sur le marché. Et parle, dans tous les cas, de cinq ans au minimum.

La principale difficulté de Fujitsu pour l'heure, c'est l'intégration de ces nanotubes de carbone dans les systèmes. Le fabricant assure vouloir en mettre dans les ordinateurs.

D'autant que les performances sont parlantes : le carbone aurait une conductivité thermique égale à cinq fois celle du cuivre. De quoi évacuer efficacement la chaleur d'un système, pour le refroidir ensuite par air.

Pour le reste, le matériau serait excellent. Le carbone offrirait peu de résistance électrique, aurait un impact moins fort sur l'environnement que le cuivre, et une bonne solidité physique. Ce sont les avantages que voit Fujitsu aux nanotubes de carbone. Le fabricant veut donc les intégrer dans les serveurs un jour, notamment dans les interconnecteurs de modules, et dans les processeurs pour la dissipation thermique, et pour une moindre déperdition électrique.

Fujitsu annonce avec ses nanotubes de carbone un futur moins coûteux en énergie, et donc des équipements plus verts. A ceci près que pour l'instant, on en reste au stade de la recherche.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Ceatec

scroll top