Un tube chirurgical autonome apprend à naviguer vers le cœur par lui-même

30 avril 2019 à 07h28
0
PHOTO saving hope, au-delà de la médecine - saving hope, au-delà de la médecine (saison 5) - a stranger comes to town 466063 7

Des chercheurs ont mis au point un cathéter robotique autonome capable d'atteindre le cœur d'un patient par lui-même.

Ce n'est autre qu'un Français, Pierre Dupont, appuyé par ses collègues de la Harvard Medical School, qui a mis au point l'un des premiers tubes chirurgicaux capable de naviguer par lui-même jusqu'au cœur d'un patient. Une innovation de taille dans le domaine de la cardiologie qui, en s'aventurant vers le cœur de la manière la plus exacte et la plus directe qui soit, pourra aussi bien perfectionner les opérations que les traitements cardiologiques.

Un taux de réussite à 95 %

Équipé d'une caméra et d'une lampe LED à son embout, ce tube est avant tout « connecté à un système sur machine qui contrôle ses mouvements à l'autre bout » du tube, explique NewScientist.

Pour pouvoir guider ses mouvements, l'équipe de recherche a compté sur les progrès du machine learning en ayant recours à « 2 000 images de l'intérieur d'un cœur pour entraîner l'algorithme à contrôler les mouvements du cathéter ». L'équipe s'est entraînée sur des porcs en leur effectuant une incision en bas du cœur et en insérant le cathéter qui, sur 83 tests, a réussi à naviguer jusqu'au « bon endroit dans 95 % des cas ».

Prochaine étape : passer par les vaisseaux sanguins

Loin d'être de l'ordre du détail, une telle opération implique que les chirurgiens traitent l'incision au niveau du cœur simultanément pour éviter que la fuite sanguine ne soit trop importante. La mise au point d'un tel tube autonome et aussi performant permet ainsi aux équipes chirurgicales de se concentrer davantage sur le flux et les fuites de sang, plutôt que de diriger manuellement le tube qui implique une concentration de taille.

« Cela demande une expérience et une compétence significatives, et la technologie permet justement de faciliter cette opération », ajoute Manesh Patel de la Duke University. L'équipe de recherche espère pouvoir suffisamment améliorer le cathéter pour pouvoir entrer par les « vaisseaux sanguins plutôt que par une incision directe » qui peut endommager les tissus du cœur.

4
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top