Connected Cycle, la pédale de vélo connectée française, fait campagne sur IndieGogo

28 avril 2015 à 14h26
0
Présentée à l'occasion du CES en janvier dernier, la pédale connectée Connected Cycle cherche actuellement des financements sur la plateforme IndieGogo. La startup française rencontre un grand succès et a déjà atteint son objectif.

Dans les allées du CES de Las Vegas, la pédale connectée Connected Cycle n'était pas passée inaperçue. Portée par une startup française, elle se destine avant tout aux cyclistes citadins qui veulent garder un œil sur leurs performances à vélo, mais également sur le vélo lui-même. Car la Connected Cycle fait bien plus que de la mesure de soi : dotée d'une carte SIM, elle permet de localiser le vélo où qu'il soit depuis son smartphone, sans dépendre d'une connectique WiFi ou Bluetooth. Un argument de poids pour les personnes qui craignent de se faire voler leur deux-roues.

Déjà un succès sur IndieGogo

Lundi 27 avril, la startup ConnectedCycle a lancé sa campagne de financement sur la plateforme IndieGogo, avec pour objectif de recueillir 50 000 dollars en un mois. Il aura fallu à peine une journée pour que cette somme soit atteinte, en partie grâce au pack « Early Bird » à 99 dollars, limité à 250 exemplaires. Il faut désormais débourser 129 dollars, soit un peu moins de 120 euros, pour acquérir une paire de pédales à installer sur n'importe quel vélo. « Il reste peu de packs à 129 dollars » souligne Marion Delmaire, responsable de la communication de ConnectedCycle. « Le succès a été hyper rapide, surtout que la communication n'a vraiment débuté que lundi. » Le prix final devrait tourner aux environs de 220 dollars, pour une livraison prévue fin décembre ou début 2016.

0320000008019458-photo-connected-cycle-p-dale-connect-e.jpg

Des modifications depuis le CES

Exposée lors de l'évènement CES Unveiled qui lance le salon de Las Vegas, la Connected Cycle a rapidement attiré les regards. Un succès qui s'est confirmé au sein de la délégation de la French Tech, et qui a permis à la startup de recueillir critiques et retours sur son premier prototype. « Depuis le CES, nous avons adapté la pédale pour qu'elle soit utilisable avec des straps de taille standard. L'abonnement data via la carte SIM est également offert à vie aux backers » explique Marion Delmaire. Si le succès continue d'être au rendez-vous sur IndieGogo, l'entreprise prévoit de développer de nouvelles fonctionnalités, comme la possibilité de mesurer les performances et la régularité du pédalage. L'application sera disponible sur iOS et Android : pas de version Windows Phone prévue pour le moment.

0258000008019460-photo-connected-cycle-p-dale-connect-e.jpg

Dans l'immédiat, l'Europe et les Etats-Unis sont les pays dans lesquels la pédale connectée rencontre le plus de succès, le trio de pays en tête étant les USA (25%), la France (18%) et l'Allemagne (13%). Israël, la Chine et la Russie font partie des pays dans lesquels elle est disponible à travers la campagne IndieGogo. « C'est surtout une question de partenariat avec les opérateurs. Nous en développons d'autres actuellement pour être accessibles depuis d'autres pays ». Le Canada fait notamment partie de la liste, mais d'autres pays devraient en être privés pour des raisons techniques. « C'est le cas du Japon où les normes GSM ne sont pas les mêmes » commente Marion Delmaire.

Car il n'est pas possible d'utiliser la pédale connectée avec une autre SIM que celle fournie. Elle sera d'ailleurs complètement intégrée à l'appareil, sans possibilité de l'enlever. Et si l'abonnement sera offert aux backers, ceux qui attendront l'arrivée de la Connected Cycle dans le commerce devront s'acquitter d'un « abonnement de quelques euros ».

03E8000008019456-photo-connected-cycle-p-dale-connect-e.jpg

Un succès made in France

La pédale connectée Connected Cycle est donc d'ores et déjà un succès, et il reste 29 jours à la startup qui en est à l'origine pour continuer sur cette lancée. Les nouveaux prototypes sont conçus en France et si l'entreprise ne communique pas encore sur la manière dont son produit sera concrètement assemblé, la volonté de rester le plus possible dans l'Hexagone est bien là. « Nous savons déjà avec qui nous allons travailler » conclut la responsable de la communication.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

OTi 2211 : des hubs USB
Trois ans après l'arrivée de Free Mobile, Orange se relance enfin
Lenovo lance une Chromebox convertible en PC tout-en-un
Infos US de la nuit : Twitter revoit ses prévisions à la baisse pour 2015
Dropbox s'inspire de Google Drive pour le travail collaboratif
Microsoft reconnu coupable de violation de deux brevets d'InterDigital
Asus EA-AC87 : du Wi-Fi à 1800 Mb/s moins cher sans 2,4 GHz
Sur chaque Windows Phone vendu, Microsoft perdrait 12 centimes
Apple commence 2015 au sommet grâce à l'iPhone et à la Chine
Des drones pour lutter contre la déforestation
Haut de page