Face au blocus tech, la Russie envisage désormais de légaliser le piratage, entre autres, de logiciels

08 mars 2022 à 09h55
12
hacking © B_A / Pixabay
© B_A / Pixabay

Un nouveau pas technologique pourrait bientôt être franchi dans le cadre du conflit opposant l'Ukraine à la Russie. En effet, Moscou cherche à étouffer les sanctions prises par de nombreux pays à son égard.

En conséquence, le gouvernement russe songe à rendre légal le piratage de logiciels, bases de données et technologies d'entreprise de pays sanctionnant actuellement la Russie.

Pour l'heure, Moscou n'est pas encore passée à l'action

La cybercriminalité est toujours plus innovante, et le gouvernement russe pourrait bien le prouver incessamment sous peu. Faisant l'objet de sanctions plurielles, et notamment technologiques, depuis deux semaines désormais, la Russie songe à légaliser le piratage informatique. Son objectif est de réduire l'impact des sanctions sur ses activités comme sur sa population.

Concrètement, le Kremlin souhaite « un mécanisme de licence obligatoire pour les logiciels, les bases de données et la technologie des microcircuits intégrés ». Mais si la menace est bien réelle, le gouvernement russe n'a pas encore engagé ce processus. La nouvelle provient d'un article paru dans le journal économique russe Kommersant, repéré et traduit par l'avocat spécialiste en droit des technologies Kyle E. Mitchell.

Plus exactement, il s'agit donc de rendre légal le piratage de logiciels, bases de données et autres technologies ayant été mises au point dans des pays et unions interétatiques prenant actuellement des sanctions contre Moscou. Les entreprises américaines, britanniques, européennes ou encore japonaises sont donc en ligne de mire. Des mesures telles que la suspension des services de paiement Apple Pay et Google Pay depuis une semaine en Russie peuvent d'autant plus motiver le Kremlin à réagir.

Une conception des droits de la propriété intellectuelle propre à la Russie

Pour l'heure, la loi russe en vigueur permet au gouvernement de décréter « l'utilisation de toute propriété intellectuelle en cas d'urgence liée à la défense et à la sécurité de l'État », et cela même « sans le consentement du titulaire du brevet ». Autant dire que le contexte actuel y est parfaitement favorable du point de vue de Moscou, mais pas seulement.

Selon une enquête d'ESET datant de 2019 citée par ArsTechnica, la population russe n'est pas particulièrement attachée à la notion de propriété intellectuelle. Si l'argument du prix de vente trop élevé des logiciels est le principal motif de piratage pour 75 % des répondantes et répondants, 91 % déclarent préférer un contenu piraté plutôt que légalement obtenu.

Il va donc falloir attendre pour en apprendre davantage sur les intentions du gouvernement russe et son potentiel passage à l'action. Mais en attendant, près de 33 ans après la fin du rideau de fer, le « rideau informatique » entre la Russie et une bonne partie du reste du monde devient, lui, toujours plus opaque.

Source : ArsTechnica

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
13
saint_win
J’avais visiter la Russie en 1996 et je me souviens des étales dans les couloirs du metro de Moscou avec des fausses marques occidentales mais aussi des copies de films et des logiciels. Je me souviens d’un pack de 10 CD avec le code source de windows 95. Et comme j’étais Francais on m’a montré une copie russe du minitel !!! C’est vraiment le retour de l’URSS !
tfpsly
La Russie va devenir le pays le plus vérolé par les virus injectés dans des programmes diffusés par… des pirates russes?
xryl
Je ne comprends pas l’intérêt. Vu qu’ils ne payent pas, ou ne peuvent plus payer légalement (sanctions en cours), qu’est-ce que ça changerait ? Qui ferait un procès en Russie pour piratage de toute façon ?
SPH
Ce piratage de masse sera sujet à malwares (en tout cas, ce sera bien fait pour eux)
Maraut
ou non russes. les hackers contre l’invasionde l’Ukraine vont s’en donné à cœur joie.
cid1
Citation de l’article: « En conséquence, le gouvernement russe songe à rendre légal le piratage de logiciels, bases de données et technologies d’entreprise de pays sanctionnant actuellement la Russie. »<br /> Houlà on va avoir tous ou presque des pirates Russes autorisés à pirater tout le monde pour se venger des sanctions prises par l’UE. est-ce que ce piratage quand il commencera ne représente pas un « casus belli »? car cela nous forcerais à rentrer en guerre mondiale.
_Troll
Si je telecharge un jeu illegalement, je suis un pirate, et si je derobe le pc gaming pour jouer a ce jeu, je suis un voleur. Si j attaque une dilligence pour acheter avec l argent, le jeu et le pc, je suis un bandit de grand chemin.
Jack_Omva
Toujours dans le voyoutisme poutine et il pense que face à lui il y des petits pirates et pas plus parano que lui à faire cette guerre qu’il a initié pour son propre égaux démesuré en tout cas en tant de guerre tout les coups sont permis malheureusement que c’est le peuple russe qui est le plus touché et par dessus tout embrigader par un dictateur fou
Francis7
@saint_win :<br /> Oui, il y a des pays où ils vendent (ou vendaient) des copies d’oeuvres même dans les boutiques de disques. Comme quoi c’était totalement légal.<br /> Mais là, ca va plus loin puisqu’il s’agit de pirater d’autres pays et de légaliser tout cela.<br /> D’un autre côté, est-ce que cela va changer grand chose ? Il y a beaucoup d’actes malveillants qui viennent de la Russie de toute façon. Tout dépend à qui ils finissent par s’attaquer.<br /> C’est comme la question de dépénaliser le cannabis. Que ce soit légalisé ou non, les gens ont toujours fait ce qu’ils voulaient.
Znuf
Je pense pas qu’il pense à pirater des jeux. Mais plutôt des plate-forme, entreprises, pays. Et vu que beaucoup d’entreprises européennes utilisent de la main d’œuvre russe, ça peut faire très mal.
March_Malow
Hacker est le fait d’accéder ou de s’approprier des données informatiques par la force.<br /> Alors je comprends pas cette idée de légaliser une activité qui est de toute façon déjà illégale par nature.<br /> Si c’est légal c’est plus du « hack ». xd<br /> Et de toute façon les russes sont déjà connus pour faire ce qu’ils veulent, pas besoin de leur donner l’autorisation.
kroman
Dans le même esprit, j’avais loué un AirBnb appartenant à un Américain au Mexique. Le gars louait des films gravés🙃 Il proposait aussi un abonnement à son Wifi dans tout le quartier avec une grosse antenne sur le toit.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Découvrez comment votre carte SIM pourrait protéger vos données des hackers
Attention à ce malware qui se propage et menace votre navigateur
Découvrez Proton, la toute nouvelle identité visuelle de ProtonMail
Opera VPN Pro est désormais disponible sur Windows et macOS
Zoom sur Fronton, le botnet russe qui multiplie les fake news sur les réseaux
YouTube retire 70 000 vidéos de désinformation pour contrecarrer la propagande russe sur la guerre en Ukraine
Face au malware XorDdos, Microsoft recommande son navigateur Edge aux utilisateurs de Linux
Ce bug dans PayPal permet à un hacker de manipuler les transactions
Attention, ce malware se cache dans un ficher Word vérolé, lui-même caché dans un PDF
Les Anonymous déclarent la cyberguerre à Killnet, un groupe de hackers pro-russes
Haut de page