Test de Eero Pro 6E : un kit Wi-Fi Mesh simple et efficace

24 août 2022 à 17h17
1
Eero Pro 6E Wi-Fi dessus © Édouard Patout
© Édouard Patout pour Clubic

Le kit Wi-Fi Mesh Eero Pro E6 se positionne comme une solution complète pour offrir un réseau sans-fil performant à votre logement, quelle qu’en soit la taille. Ce kit composé de 3 boîtiers promet des débits conséquents grâce à sa compatibilité Wi-Fi 6E, tout en offrant quelques fonctions domotiques intéressantes.

Eero Pro 6E
  • Bonnes performances générales
  • Excellente couverture
  • Application mobile bien conçue
  • Contrôle parental convaincant
  • Compatible Zigbee/Thread
  • Quelques bizarreries de fonctionnement du Wi-Fi 6E
  • Fonctionnalités en retrait
  • Contrôle parental payant
  • Tarif relativement élevé

Rachetée par Amazon en 2019, Eero propose essentiellement des kits Wi-Fi Mesh, à l’instar de la solution Orbi de Netgear. Mais la marque s’adapte aux évolutions du secteur et a désormais dans son catalogue un kit compatible avec la dernière norme à la mode : le Wi-Fi 6E. Au programme : un débit cumulé de plus de 2 Gb/s et une couverture optimale grâce aux 3 boîtiers qui composent le kit que nous testons.

S’intégrant logiquement dans l’écosystème Amazon, le kit Eero Pro 6E fait également office de passerelle Zigbee. Il est alors possible d’y agréger vos appareils compatibles afin de les utiliser avec Alexa, si vos éventuelles enceintes Echo ne sont pas équipées du Zigbee.

Notez que, au départ, le Eero Pro 6E se compose d'un seul boîtier censé couvrir à lui tout seul près de 190 m² (selon les données constructeur). Ce dernier est facturé environ 270 euros, tandis que le kit composé de 3 répéteurs est, quant à lui, vendu au prix de presque 630 euros (lien ci-dessus) et promet une couverture « jusqu'à 560 m² » . L'utilisation d'un ou de 3 appareils n'en change ni l'usage ni la configuration.

Fiche technique Eero Pro 6E

Réseau

Ethernet
Oui
Norme ethernet
10/100/1000 Mbps, 2.5 Gbps Gigabit Ethernet (2.5 GbE)
Norme Wi-Fi
Wi-Fi 6E
Cryptage Wi-Fi
Cryptage WPA/WPA3
Wi-Fi Maillé
Oui
Nombre maximum de satellites utilisables
3
Portée entre chaque satellites
190m
MU-MIMO
Non
Bluetooth
Oui
Norme Bluetooth
5
Authentification WPS
Non
Bandes de fréquence
Tri-band
Compatible IPv6
Oui
Débit théorique annoncé
2,5 Gb/s
Débit maximal
2,5 Gb/s
Nombre maximal d'appareils connectés
100

Connectiques

Connecteur(s) Réseau
WAN ou LAN - 2.5 GbE
Interface
Gigabit Ethernet
Lecteur carte mémoire
Non
Antennes
Interne(s)
Nombre d'antennes
6
Branchements antennes externes
Non

Fonctionnalités

Contrôle parental
Oui
Interface web avec le routeur
Non
Application Mobile
Oui

Caractéristiques physiques

Écran
Non
Longueur
139mm
Largeur
139mm
Hauteur
55,23mm
Profondeur
139mm

De simples boîtiers discrets

Parfaitement rangés dans leur imposant emballage, les 3 boîtiers qui composent le kit Eero Pro 6E sont totalement identiques. Ainsi, chacun d'entre eux pourra prendre le rôle de routeur ou de satellite, ce qui n’est cependant pas toujours le cas des appareils de ce type. Les boîtiers sont ici accompagnés de leur alimentation en USB-C et d’un unique câble Ethernet, pour la liaison avec le réseau existant.

Eero Pro 6E Wi-Fi face © Édouard Patout
© Édouard Patout pour Clubic

Plus proches d’un Google Wi-Fi que d’un Netgear Orbi, les points d’accès du kit Eero Pro 6E se révèlent assez compacts et n’adoptent pas le traditionnel format « tour » que l’on retrouve généralement chez la concurrence. Ils n’en demeurent pas moins entièrement fabriqués en plastique, et les traces de doigts se verront facilement à cause de leur revêtement brillant.

Une (trop) lumineuse LED d’indication est positionnée sur le dessus de chaque boîtier. Toutefois, il est impossible de la désactiver, ce qui pourra notamment poser problème si l’appareil est installé dans une chambre. En plus de cette LED, seul le logo de la marque vient un peu égayer le design très classique des boîtiers Eero Pro 6E.

Eero Pro 6E Wi-Fi arrière © Édouard Patout
© Édouard Patout pour Clubic

Du côté de la connectique, on appréciera ici l’alimentation en USB-C qui autorisera l’utilisation d’autres adaptateurs que ceux fournis dans la boîte. Au-delà de l’aspect sans-fil, chaque boîtier dispose de deux ports RJ45, dont l’un est capable d’offrir un débit de 2,5 Gb/s. Si cela ne pose pas réellement de problème sur le boîtier faisant office de routeur, nous aurions aimé disposer de ports supplémentaires sur les satellites.

Eero Pro 6E Wi-Fi trio © Édouard Patout
© Édouard Patout pour Clubic

Eero ne révolutionne donc pas le marché pour ce qui est du design et de l’ergonomie générale de ses boîtiers Wi-Fi Mesh. On profite ici d’appareils relativement compacts et qui vont à l’essentiel sur le plan de la connectique, bien que l’on apprécie la présence d’une alimentation en USB-C.

Une configuration des plus aisées

La configuration initiale du kit est certainement l’une des plus aisées du marché. Tout se passe via l’application Eero, disponible sur iOS et Android. Il n’a fallu que quelques secondes pour que le premier boîtier soit détecté et encore quelques secondes pour que le réseau Wi-Fi soit créé et opérationnel après raccordement à la box de notre opérateur.

Eero Pro 6E Wi-Fi app © Édouard Patout
© Édouard Patout pour Clubic

Notez cependant qu’il faudra obligatoirement passer par la création d’un compte Eero pour pouvoir utiliser le kit. Ce compte peut d’ailleurs être votre compte Amazon, puisque, comme nous le disions en début d'article, la marque appartient au géant américain depuis 2019.

Un excellent contrôle parental qui cache quelques lacunes

L’application Eero dispose d’une interface particulièrement claire qui la rend très facile d’utilisation, notamment pour l’utilisateur non averti. La page d’accueil propose un résumé des appareils connectés qui sont personnalisables, aussi bien au niveau de leur nom que de leur type. Un deuxième onglet permettra quant à lui de consulter un résumé du trafic et des éventuels blocages faits par la solution de sécurité intégrée.

Eero Pro 6E Wi-Fi appli accueil © Édouard Patout
Eero Pro 6E Wi-Fi appli activité © Édouard Patout
© Édouard Patout pour Clubic
Eero Pro 6E Wi-Fi appli découvrir © Édouard Patout

Néanmoins, le kit Eero Pro 6E n’a de pro que son nom, tant les réglages réseau sont limités. Si l’appareil est techniquement capable de prendre la place de la box opérateur, il se contente ensuite de quelques réglages classiques comme le DHCP, le NAT ou les ouvertures de ports.

Eero Pro 6E Wi-Fi appli paramètres © Édouard Patout
Eero Pro 6E Wi-Fi appli réseau © Édouard Patout

© Édouard Patout pour Clubic

Pire encore, les réglages consacrés au réseau Wi-Fi sont anémiques et autorisent uniquement la modification du nom du réseau, de son mot de passe et de l’activation du réseau invité. À la différence de solutions concurrentes comme celles d’ASUS et Netgear, l’utilisateur n’aura pas accès à une interface web plus complète et devra donc se contenter des réglages proposés au sein de l’application.

Eero se rattrape cependant avec son système de contrôle parental et de sécurité Eero Secure bien pensé. Entièrement intégré à l’application, il permet en quelques taps de créer des profils utilisateur afin de contrôler et éventuellement de limiter leur utilisation d’Internet. On retrouve le traditionnel blocage de sites, qui s’étend ici au blocage de certaines applications comme les messageries instantanées et autres réseaux sociaux.

Eero Pro 6E Wi-Fi appli enfant © Édouard Patout
Eero Pro 6E Wi-Fi appli filtre © Édouard Patout
© Édouard Patout pour Clubic
Eero Pro 6E Wi-Fi appli blocage © Édouard Patout

Une programmation est également de la partie pour couper l’accès à Internet à des heures fixes. Ces différents réglages s’accompagnent aussi d’un bloqueur de publicité, doublé d’un bloqueur de menace, bien que le fonctionnement de ce dernier reste relativement obscur. Cependant, ces différentes fonctionnalités sont facturées via un abonnement relativement raisonnable de 39 euros par an.

Ceux qui en veulent un peu plus pourront se tourner vers l’abonnement Eero Secure+, proposé à 109 euros et qui ajoute l’accès au gestionnaire de mot de passe 1Password, au VPN Encrypt.me et à l’antivirus Malwarebytes. Un tarif qui demeure relativement raisonnable, compte tenu des services proposés.

Le kit Eero Pro 6E déçoit donc légèrement en ce qui concerne les réglages et les fonctionnalités, mais il se démarque toutefois de la concurrence avec sa solution Eero Secure qui se révèle enfantine à utiliser et particulièrement complète.

Le Wi-Fi 6E difficilement exploitable

Afin de tester les performances du kit Eero Pro 6E, nous avons tout d’abord effectué des tests de débit sur la bande 6 GHz (en Wi-Fi 6E, donc) avec une machine qui utilise une carte Intel AX210. Nos tests consistent à transférer un fichier .iso de 10 Go entre deux machines directement connectées au boîtier Eero et à mesurer le débit moyen sur la durée du transfert.

Nous avons tout d’abord peiné à accrocher la bande 6 GHz, car les appareils d’Amazon ne permettent pas de séparer les SSID en fonction de la bande utilisée. De plus, il nous a fallu activer le support du WPA3 dans les options expérimentales de l’application pour que notre machine de test parvienne finalement à se connecter en Wi-Fi 6E.

Les performances mesurées en situation idéale (à environ 1 mètre du point d’accès) sont très correctes, avec pas moins de 1,2 Gb/s mesuré en moyenne en téléchargement. Rien d’exceptionnel, cela dit, puisque certains appareils Wi-Fi 6 s’avèrent capables d’obtenir de telles performances sans avoir à utiliser la bande 6 GHz.

Eero Pro 6E Wi-Fi performances © Édouard Patout
© Édouard Patout pour Clubic

La portée n’étant pas le fort du Wi-Fi 6E, le reste des tests a été réalisé avec une machine portable compatible uniquement Wi-Fi 6 et équipée d’une puce Intel AX201. En conditions optimales, le débit descendant atteint tout juste le gigabit, comme le débit montant qui dépasse étonnamment ce dernier tout en faisant presque deux fois mieux que le Wi-Fi 6E. Mais ces résultants surprenants sont peut-être à mettre sur le dos de la jeunesse de la norme 6E.

Notez que Eero semble avoir conscience du problème, partagé sur le forum de la marque, mais ne propose pas de correctif pour le moment. À l'heure où nous écrivons ces lignes, nous attendons un retour de la part du constructeur et ne manquerons pas de mettre notre test à jour en fonction de sa réponse.

En s’éloignant un peu du point d’accès et en changeant de pièce, on maintient aisément un débit d’environ 700 Mb/s dans les deux sens. Le passage à l’extérieur et les murs porteurs font toutefois souffrir la liaison, qui peine à dépasser les 130 Mb/s en moyenne.

Les performances sont globalement très correctes, mais plusieurs désagréments viennent ternir le tableau. Tout d’abord, pour une raison qui nous échappe, nos appareils peinent à rester connectés sur la bande des 5 GHz, ce qui ne permet pas toujours d’atteindre le meilleur débit possible. De plus, les boîtiers ne disposent pas d’une bande dédiée pour leur liaison backhaul. L’ajout d’un ou de plusieurs satellites affectera donc nécessairement les débits des appareils connectés. Cependant, sachez qu’il est possible de relier les boîtiers entre eux via une liaison Ethernet, laquelle n’aura alors aucune incidence sur les performances du réseau Wi-Fi.

En revanche, la portée globale de la solution permet à un seul boîtier de couvrir un logement d’environ 50 m2. L’ajout d’un ou de plusieurs satellites prendra du sens uniquement pour des logements plus grands ou si vous souhaitez améliorer les performances moyennes de la solution, notamment si de nombreux appareils y sont connectés.

Un point sur la domotique

Les boîtiers Eero ont une autre corde à leur arc : une compatibilité avec la norme Zigbee (et Thread, par extension), utilisée par de nombreux appareils connectés. Concrètement, l’utilisation de cette fonction nécessitera d’utiliser l’application Alexa d’Amazon pour laquelle Eero servira seulement de passerelle. Cela implique également que les appareils Zigbee ne pourront fonctionner qu’au sein de l’application Alexa.

Eero Pro 6E Wi-Fi allumé © Édouard Patout
© Édouard Patout pour Clubic

L’ajout d’un appareil est un peu obscur au premier abord, puisqu’il faut utiliser exclusivement l’application Alexa. Une tentative d’ajout d’un nouvel accessoire activera le mode association du boîtier Eero, et il conviendra d’en faire de même sur votre module domotique. Amazon ne détaille pas la liste des appareils compatibles, mais les modules les plus classiques comme les prises connectées fonctionnent parfaitement.

C’est notamment le cas de notre prise Osram, compatible Zigbee. Néanmoins, il ne nous a pas été possible d’intégrer à Alexa les capteurs d’ambiance Aqara ou les interrupteurs de cette même marque. Par ailleurs, si vous possédez un appareil Amazon Echo récent, gardez à l'esprit que celui-ci dispose déjà d’une compatibilité Zigbee.

Eero Pro 6E : l'avis de Clubic

7

Eero offre ici une solution efficace pour apporter un réseau sans-fil de qualité à votre domicile. Le kit Eero Pro 6E offre d’excellentes performances, même si l’utilisation du Wi-Fi 6E se révèle parfois chaotique et presque moins intéressante que le Wi-Fi 6 classique.

Les boîtiers profitent d’une application mobile très bien conçue et très facile d’utilisation. Si les fonctionnalités réseau avancées sont plus limitées que chez la concurrence, la solution de contrôle parental et de sécurité se montre diablement efficace.

L'intégration du Wi-Fi 6E reste finalement assez hasardeuse (la faute à la jeunesse de la norme ?). La question se posera donc de se tourner plutôt vers un kit uniquement Wi-Fi 6, qui offrira des performances légèrement inférieures, mais à un tarif bien plus digeste.

Les plus

  • Bonnes performances générales
  • Excellente couverture
  • Application mobile bien conçue
  • Contrôle parental convaincant
  • Compatible Zigbee/Thread

Les moins

  • Quelques bizarreries de fonctionnement du Wi-Fi 6E
  • Fonctionnalités en retrait
  • Contrôle parental payant
  • Tarif relativement élevé
Eero Pro 6E au meilleur prix
Amazon 629,99€ Voir l'offre
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
fg03
Je crois que je vais plutot passer chez Free avec leur module pour etendre le WiFi<br /> Parce que pour amortir le prix de ce kit… je peux prendre Free pendant 10 ans avant que ca devienne financièrement intéressant.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Nokia G60 5G : un smartphone « éco-responsable » qui ne vise pas plus haut que la moyenne
Test HP Spectre x360 14 : un 2-en-1 élégant, aux nombreuses vertus
Test Devialet Dione : la barre de son haut de gamme qui a avalé un caisson de basse
Test ASUS ProArt X670E Creator WiFi : un modèle haut de gamme AM5 qui ne rime pas avec overclocking
Test Electric Scooter 4 Pro : que vaut la plus performante des trottinettes Xiaomi ?
Test realme 9i 5G : sans maîtrise, la puissance n'est rien
Test Razer Basilisk V3 Pro : une attaque en règle de l'excellente Logitech G502X
Test Dell UltraSharp U2723QE : un écran 4K
Test ASUS Zenbook 17 Fold OLED : PC portable à écran pliant ou tout-en-un transportable ?
Test AMD Ryzen 9 7950X
Haut de page