Une solution de watercooling pour le Raspberry Pi

03 mai 2013 à 10h16
0
Les accessoires et bricolages destinés au petit ordinateur Raspberry Pi se suivent, et ne se ressemblent pas. Dernière fabrication en date : le Wet Pi, un système de watercooling qui permet de refroidir la machine.

00C8000005948796-photo-wet-pi.jpg
Le Raspberry Pi est un tout petit ordinateur, dont les composants tiennent sur un circuit imprimé de la taille d'une carte de crédit. Alimenté par un processeur ARM11 cadencé à 700 MHz, le dispositif n'est pas particulier sujet à la surchauffe, même overclocké à 1 GHz : du coup, un système de refroidissement à eau n'est pas vraiment essentiel à son fonctionnement.

Un raisonnement qui exclut deux composantes importantes de la réflexion des bricoleurs : ce qui est inutile est indispensable, et le watercooling, c'est amusant à mettre en place. Un membre du forum Bit-Tech, nommé Phame, a ainsi présenté son propre système baptisé Wet Pi. Ce dernier est très simple, puisqu'il se compose d'un support sur lequel est fixé le Raspberry, et d'une boucle qui refroidit le processeur. Petit détail qui fait toute la différence : le bricoleur a coloré l'eau en rose, un clin d'œil au nom de l'ordinateur - raspberry signifie « framboise ».

Ce système n'est pas à vendre, mais il pourrait donner des idées à des constructeurs d'accessoires, par exemple. Il reste néanmoins plus d'un intérêt plus esthétique qu'autre chose.

00C8000005948798-photo-wet-pi.jpg
00C8000005948800-photo-wet-pi.jpg
00C8000005948802-photo-wet-pi.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
scroll top