Intel change la structure de ses transistors : en avant le tri-gate

04 mai 2011 à 19h01
0
Le géant des semi-conducteurs Intel, informait la presse européenne, en fin de matinée, de la tenue d'une conférence de presse exceptionnelle dans la soirée, retransmise en direct depuis San-Francisco. Une conférence qui risquait de faire date dans l'histoire de la firme de Santa-Clara. Il n'en fallait pas plus pour relancer certaines rumeurs de rapprochement avec ARM par exemple. Il n'en est rien puisque l'annonce du jour est purement technologique. Intel change la structure de ses transistors.

Cela fait plusieurs IDF qu'Intel évoque l'avenir des transistors, l'une des composantes essentielles que l'on retrouve au coeur de tout processeur, quel qu'il soit. Un transistor est semblable à un interrupteur électrique puisqu'il permet de laisser passer ou de bloquer le courant, et ce plusieurs milliers de fois à la seconde. Alors qu'Intel utilise depuis 50 ans la même structure de transistor, l'avancée des processus de fabrication a conduit a une détérioration de l'efficacité des transistors tels que nous les connaissons. Le problème numéro un étant la perte de courant qui a un impact direct sur la consommation et l'échauffement des puces notamment.

0000015904239588-photo-intel-trigate.jpg

Transistor Tri-Gate vu au microscope


Pour répondre à cette problématique, le fondeur planche depuis 2002 sur l'arrivée de transistors dits tri-gate par opposition aux transistors à structure planaire. Avec une structure de porte à trois faces, ces nouveaux transistors offriraient des gains significatifs puisqu'Intel parle de 37% de gain de performances en basse tension. L'arrivée de ces nouveaux transistors accompagnera le procédé de fabrication en 22nm, un procédé qu'Intel sera le premier à mettre en oeuvre à grande échelle. Plus que l'augmentation des performances, c'est bien la réduction de la consommation électrique qui importe pour Intel. En effet la structure tridimensionnelle de ces transistors permet d'apporter le maximum de courant lorsque le transistor est actif alors que le courant est pratiquement nul lorsque le transistor est éteint. Qui plus est la rapidité des changements d'état a également été améliorée. Grâce à cette nouvelle structure, il est également possible de regrouper plus de transistors côte à côte alors qu'Intel dispose d'une certaine marge de manœuvre à l'avenir pour améliorer ce nouveau type de transistor.

En avance sur son planning, Intel annonce que les premiers processeurs à utiliser ces nouveaux transistors seront les Ivy Bridge gravés en 22nm. La firme a d'ailleurs présenté un système Ivy Bridge fonctionnel à la presse sans toutefois s'attarder sur les caractéristiques exactes du processeur. Les puces Ivy Bridge se destineront dans un premier temps aux PC de bureau, serveurs et ordinateurs portables et devraient voir le jour d'ici à la fin de l'année dans leur version commerciale.

Grâce à ce nouveau type de transistors Intel dispose d'un nouvel atout pour rendre ses puces Atom séduisantes sur le secteur de l'ultramobiilité, reste à savoir sous quel délai, car il est peut être déjà trop tard pour voir un jour l'avènement de smartphones avec puce Atom.

0000014004239632-photo-intel-trigate-illustration.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Apple publie iOS 4.3.3, qui répond aux problèmes de localisation
Bourse : Renren, le Facebook chinois espère lever 690 millions de dollars [MàJ]
VoIP : Viber s'invite sur Android
Warner Bros rachète Flixster et Rotten Tomatoes
Microsoft dévoile sa première mise à jour de sécurité pour WP7
L'Arcep discute de la nécessité de la régulation sur les réseaux
AMD : la gamme Llano et Bulldozer en fuite
Après Amazon, le cloud de VMware subit deux pannes
Olympus LS-20M : un dictaphone performant qui filme en 1080p ?
OVH lance de l'accès Internet SDSL pour les impatients de haut débit en envoi
Haut de page