Many Integrated Core : la réponse d'Intel au GPGPU

15 avril 2011 à 18h15
0
Sur les cendres de Larabee, Intel continue ses efforts de développement autour des processeurs MIC, Many Integrated Cores. Si le fondeur ne compte plus s'attaquer au marché de la carte graphique gamer, il prépare effectivement sa réponse au GPGPU. La firme a présenté à l'Intel Developer Forum (IDF) qui se tenait cette semaine à Pékin le concept de MIC, avec lequel il concurrencera tout particulièrement Nvidia.

0140000004443802-photo-intel-mic-architecture-based-software-development-platform-card-called-knights-ferry.jpg
Carte de développement pour l'architecture Intel MIC baptisée "Knights Ferry".

Le GPGPU, pour general-purpose computation on graphics processing units, littérallement calcul générique sur processeur graphique, connait effectivement un engouement certain dans de multiples domaines, avec NVIDIA en chef de fil. La conception des GPU est particulièrement adaptée aux calculs massivement parallèles, qui sont monnaie courante dans l'industrie et chez les scientifiques.

La multiplication des cœurs dans les CPU n'a visiblement pas rassasié ces domaines d'activité. La réponse d'Intel ne prendra donc pas la forme d'un CPU traditionnel, sans pour autant prendre celle d'un GPU...

50 cœurs x86 sur une seule carte PCI Express

L'« Intel Many Integrated Core » reposera comme son nom l'indique sur « beaucoup de cœurs », adoptant la même architecture x86 que les CPU. On parle d'une cinquantaine de cœurs, c'est-à-dire bien plus que la douzaine de cœurs des CPU contemporains mais aussi moins que la centaine d'unités de calcul des GPU, employant un procédé de fabrication en 22 nm. L'ensemble exploitera l'interface PCI Express x16 et ressemblera à s'y méprendre à une carte graphique.

« L'avantage (de l'architecture x86) est que vous pourrez utiliser les mêmes compileurs, les mêmes outils, les mêmes profils de performance Intel VTunes qui animent environ 90% des 500 supercalculateurs les plus performants, » explique Kirk Skaugen, vice président d'Intel. Il devrait suffire de recompiler les logiciels pour qu'ils tirent parti de la parallélisation. L'architecture x86, bien qu'elle soit plus complexe, présenterait l'intérêt de pouvoir paralléliser des calculs qui ne le pouvaient pas sur GPU.

Intel a enfin prévu de distribuer sa plateforme de test répondant au nom de code « Knights Ferry » à une centaine de développeurs triés sur le volet jusqu'à la fin de l'année. Aucune date définitive n'a en revanche été annoncée.

0140000004443804-photo-die-shot-of-intel-mic-architecture-co-processor-codenamed-auburn-isle-heart-of-knights-ferry-sdp-card.jpg
Photo du coprocesseur "Auburn Isle", au cœur de la carte "Knights Ferry" ci-dessus.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top