Premier test d'un des futurs "Sandy Bridge" d'Intel

Alexandre Laurent
31 août 2010 à 07h21
0
Officiellement, les premiers représentants de la famille Sandy Bridge ne sont pas censés faire leur apparition sur le marché avant le mois de janvier 2011 et Intel n'avait pas prévu de communiquer de nouveaux détails à leur sujet avant son prochain Intel Developer Forum (IDF), qui se déroulera du 13 au 15 septembre prochain. Les fameux accords de non divulgation (NDA) n'ont toutefois pas empêché Anandtech de mettre la main sur l'un des premiers exemplaires de processeurs tirant parti de cette nouvelle architecture. Accompagné d'une carte mère compatible (chipset H67 et nouveau socket), celui-ci dévoile donc une partie de ses secrets. A commencer par ses performances, notamment en matière de 3D, qui à première vue se révèlent conformes aux attentes.

La principale nouveauté de sandy Bridge, c'est sans conteste la véritable intégration du contrôleur graphique au processeur, par opposition aux actuels Core i3 et Core i5, où le composant nécessaire à la gestion de la 3D n'est que greffé au CPU. Le nouvel ensemble ainsi formé sera pour la première fois intégralement gravé en 32 nm, et doit offrir, selon les promesses formulées par Intel, des performances au moins deux fois supérieures à l'actuel IGP des Core i3 / i5.

D'après Anandtech, les Sandy Bridge seront déclinés selon deux versions de ce contrôleur graphique. La première disposera de six unités de calcul, tandis que la seconde en embarquera douze. A ce stade, on ne sait pas bien ce que recouvrent ces unités ou dans quelle mesure on peut les comparer aux coeurs CUDA de NVIDIA ou aux unités vec5 d'AMD. Leur nombre ne signifie donc pas grand chose.

Pour ce test, notre confrère américain affirme avoir reçu un Core i5 2400, un processeur muni de quatre coeurs, de 6 Mo de cache L3 et affichant une fréquence de fonctionnement de 3,1 GHz. Dépourvue, à ce stade, du mode Turbo introduit avec Nehalem, il embarque la version six coeurs du GPU d'Intel.

03500268-photo-cpuz-sandy-bridge.jpg

La partie graphique révèle des performances qui s'établissent aux alentours de celles de la Radeon HD 5450 d'AMD, ce qui fait bien peu si on les compare à celles d'une carte graphique haut de gamme, mais qui représente un gain compris entre 50 et 100% par rapport aux différents IGP Intel ou AMD actuellement disponibles sur le marché. Comme le souligne le testeur, il devient donc enfin possible d'envisager de jouer sereinement à un titre pourtant peu exigeant comme World of Warcraft en 1024 x 768.

Sur la partie processeur pure, Anandtech constate un gain moyen d'environ 10% par rapport à l'actuel Core i7 880 qui se situe dans la même fourchette de fréquences. Le nouveau venu se voit toutefois pénalisé ici par l'absence de mode Turbo. Côté overcloking, on le sait, les choses sont pour l'instant relativement incertaines. On attend maintenant de voir ce que donneront les différentes déclinaisons de cette nouvelle architecture, notamment sur les modèles mieux dotés en matière de mémoire cache et d'IGP, lorsque l'ensemble des pilotes et matériels nécessaires auront été mis à jour.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
scroll top