AMD dévoile Ryzen, la marque de ses processeurs Zen

14 décembre 2016 à 15h10
0
AMD tenait hier un évènement intitulé New Horizon au cours duquel il a pu donner quelques informations sur son prochain processeur jusqu'alors connu sous le nom de Zen.

Attendu de pied ferme, Zen ou plutôt Ryzen s'annonce comme le renouveau de l'offre CPU d'AMD, une offre qui fait depuis des années bien pâle figure face à la concurrence du géant de Santa Clara, Intel. On ne dissertera pas sur le choix de Ryzen comme marque commerciale, contraction de Rise et de Zen, pour nous concentrer sur les quelques informations qu'AMD a pu distiller lors de son évènement.

Rappelons tout de même en préambule que Ryzen est le fruit de 4 longues années de développement pendant lesquelles AMD a dû composer avec des APU peu glorieuses et des processeurs FX un peu trop énergivores et gravés en 28 nm quand Intel enchainait les avancées industrielles avec le 22 nm puis le 14 nm. Au point d'ailleurs de tenter de convaincre la presse d'utiliser des benchs OpenCL pour que les APU maison ne soient pas trop pénalisées face aux Core i3 d'Intel. Ryzen a donc fort à faire !

Utilisant pour mémoire un nouveau Socket, l'AM4, et donc une nouvelle plate-forme (enfin plus moderne avec USB 3.1 et PCI-Express 3.0 !), les processeurs Ryzen seront multi-coeurs. Et pas qu'un peu puisque le haut de gamme sera un modèle doté de 8 coeurs d'exécution x86 travaillant sur 16 threads. AMD évoque pour ce modèle flagship une fréquence de base de 3,4 GHz et la présence de 20 Mo de mémoire cache qui se décompose en réalité en 4 Mo de mémoire cache L2 (8x 512 Ko par coeur) et 16 Mo de mémoire cache L3, généralement plus lente dans ses temps d'accès. Le TDP, c'est à dire l'enveloppe thermique de la puce, est, lui, de 95 watts.

La marque a détaillé les nouveaux noms commerciaux de certaines technologies dont le Pure Power et le Precision Boost, des technologies qui visent à gérer la fréquence de fonctionnement du processeur sans donner plus de détails pour le moment, autre que le processeur aura recours à un ajustement de sa fréquence par pas de 25 MHz. Et avec le XFR ou Extended Frequence Range, AMD devrait proposer aux utilisateurs enthousiastes un overclocking automatique en fonction des capacités du système de refroidissement qu'ils auront retenu.

0113000008617884-photo-amd-ryzen-precisionboost.jpg
0113000008617886-photo-amd-ryzen-purepower.jpg
0113000008617888-photo-amd-ryzen-xfr.jpg

De nouvelles technologies qu'AMD markette savamment


D'autres technologies sont également évoquées par AMD, qui ne donne hélas guère davantage de détails techniques. Tandis que l'ex-fondeur de Sunnyvale parle d'améliorer la prédiction de branchements, un point crucial lorsqu'il s'agit des performances d'un processeur, AMD parle de réseau neuronal et notre détecteur à bullshit s'affole en conséquence. Il est également question d'un prefetcher amélioré via de nouveaux algorithmes ce qui reste assez conventionnel.

015E000008617896-photo-amd-ryzen-neural-net.jpg
015E000008617898-photo-amd-rysen-smart-prefetch.jpg


AMD a bien sûr procédé à quelques démonstrations plus ou moins convaincantes avec un processeur Ryzen égalant en multi-threading un processeur Intel de type Core i7 6900K (donc le très haut du panier Intel Broadwell-E à 8 coeurs) dans des tâches d'encodage vidéo avec HandBrake ou de rendu 3D avec Blender et ce, avec une consommation légèrement plus favorable pour AMD. Les benchs sous Blender notamment ont été faits sans que l'on ne sache quelle version de l'application était utilisée, avec quels plugins, ni même les particularismes éventuels de la scène employée. Autre point, il semblerait que la plate-forme Intel ait été configurée avec de la mémoire en double canal et non en quad. Comme souvent il convient donc de s'intéresser à ce qu'AMD ne montre pas. Et si la marque claironne que Ryzen profite d'un IPC en hausse de 40%, on ne sait pas à quoi s'attendre pour ce qui est des performances single threadées. Un domaine pourtant crucial pour les jeux vidéo où Intel pourrait garder une belle longueur d'avance.

028A000008617882-photo-amd-ryzen.jpg


D'autres inconnues subsistent comme l'effet de gamme que retiendra AMD, les fréquences des différents processeurs ou encore leur positionnement tarifaire. N'allez pas croire en effet qu'un Ryzen 8 coeurs capable de faire jeu égal avec un Core i7 6900K sera vendu 300 euros... Il se pourrait bien qu'AMD décide, si son processeur est suffisamment concurrentiel, de favoriser sa marge mais cela nous ne le saurons qu'au moment du lancement, dans le courant du premier trimestre 2017.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
BMW profite de la sortie de son SUV pour montrer à Tesla ce qu'est un véhicule blindé

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top