Qualcomm abandonne son SoC Snapdragon 802

01 juin 2018 à 15h36
0
La société Qualcomm annonce l'abandon de son Snapdragon 802, lequel ciblait principalement le marché de la télévision connectée.

00AA000004415766-photo-logo-qualcomm-snapdragon.jpg
En janvier dernier, à l'occasion du CES, le spécialiste des processeurs Qualcomm annonçait plusieurs mises à jour pour ses puces Snapdragon et notamment le 805 et le 802. Si la société fait figure de référence sur le marché du smartphone et de la tablette, le Snapdragon 802 ciblait spécifiquement les télévisions connectées.

Le system-on-chip Snapdragon 802 est composé d'un processeur quad core pouvant être cadencé jusqu'à 1,8 GHz avec un GPU Adreno 330 présentait la particularité de pouvoir prendre en charge les contenus Ultra HD (3840 x 2160 pixels) et 4K (4096 x 2160 pixels). Dans un communiqué, Qualcomm explique que la demande des OEM n'est pas assez satisfaisante pour lancer la commercialisation.

Ce n'est pas le premier coup d'essai pour Qualcomm. En janvier 2012, le constructeur levait le voile sur le Snapdragon MPQ8064 pour sa gamme S4. Gravé en 28 nm et composé d'un GPU Adreno 320, ce dernier devait précisément cibler le marché des télévisions et boitiers TV. Toutefois, ce dernier a rejoint la famille des Snapdragon 600 en juin dernier pour les fabricants de smartphones et tablettes.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Samsung aurait pu racheter Android en 2005, mais a refusé
TheMoon : certains routeurs Linksys touchés par un mystérieux malware
Lian Li PC-A51 : un boîtier moins banal qu'il n'y parait
Les bonnes pratiques du marketing sur Instagram
Sadiques et psychopathes : les trolls du Web au coeur d'une étude
Selon l’Europe, 41% des Français éteignent leur portable à l’étranger
SFR Red : une destination internationale au choix jusqu'au 27 février
La nouvelle tentative d'accord entre Apple et Samsung soldée par un échec
Les contenus les plus partagés sur Twitter ne sont pas les plus lus
BitTorrent Live sur mobile : témoigner sans moyens et sans censure
Haut de page