L'architecture x86 perd du terrain, AMD encore plus

08 novembre 2012 à 12h13
0
L'architecture x86 n'avait pas autant reculé depuis plus d'une décennie. C'est ce que nous apprend une étude révélant également les évolutions de parts de marché des protagonistes du segment.

Selon le cabinet Mercury Research relayé par notre confrère américain PC World, les ventes de processeurs x86 ont baissé de 9 % au troisième trimestre 2012 par rapport à l'année précédente, ce qui en fait le deuxième trimestre le moins bon après le premier trimestre 2001.

Mais alors que les mauvais résultats de 2001 ne pouvaient dépendre que d'une mauvaise conjoncture économique, faute d'alternatives, cette année on peut raisonnablement supposer que l'architecture ARM est au moins en partie responsable, que l'essor rapide des tablettes cannibalise les ventes d'ordinateurs traditionnels.

L'étude du spécialiste des composants d'ordinateurs n'inclut malheureusement aucun chiffre concernant les puces ARM, qu'elle ne considère pas encore comme des processeurs pour ordinateurs.

Quoi qu'il en soit, sur le marché des processeurs x86, Intel assied encore un peu plus sa position de numéro un en passant de 80,6 à 83,3 %, au détriment d'AMD qui passe quant à lui de 18,8 à 16,1 %. Il ne reste plus que 0,6 % pour VIA, dont les livraisons de processeurs basse consommation sont stables.

0000014002693632-photo-die-intel-westmere-2.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Boeing 737 MAX : le constructeur avait caché les défauts de conception aux pilotes et aux régulateurs
scroll top