NVIDIA annonce Tegra 3

Par
Le 09 novembre 2011
 0
00c8000004736778-photo-tegra-3.jpg
C'est aujourd'hui que NVIDIA annonce son nouveau processeur mobile dont le nom était connu de tous, puisqu'il s'agit sans surprise de Tegra 3 (nom de code Kal El). Une nouvelle puce qui semble prometteuse.

Basé sur le premier processeur ARM Cortex A9 à quatre cœurs, Tegra 3 embarque une cinquième unité de calcul nommé Companion. Un processeur mobile à 5 cœurs ? Pas tout à fait, puisque ce « Companion » ne peut fonctionner simultanément avec les quatre autres cœurs « classiques ». Explications.

Kal El, un super-processeur à 5 cœurs (et 3 poumons) ?

Si le Companion ne peut faire office de cinquième cœur, c'est parce que son rôle n'est pas de fonctionner en même temps que les autres cœurs. Ses attributions sont simples : agir quand tous les autres sont au repos. Le Companion est en effet une unité de calcul moins véloce que les 4 autres cœurs, et officie quand vous n'utilisez pas ou peu votre appareil, s'occupant des tâches les plus basiques. Mais qui dit moins véloce dit également moins gourmand : grâce à cette unité supplémentaire, NVIDIA propose une architecture SMP qui s'adapte de façon fine à l'usage et annonce une autonomie allant jusqu'à 12h sur une tablette comme l'EeePad Transformer Prime, qui sera équipée de Tegra 3.

01f4000004736786-photo-companion.jpg


Une configuration 4+1 donc qui serait, selon NVIDIA, invisible par le système d'exploitation. La latence pour passer d'un usage des cœurs standards au Companion semble effectivement minime, d'après cette vidéo. Reste à le vérifier en test.

Et côté performances ?

De ce point de vue, les promesses sont importantes : NVIDIA parle d'une puce cinq fois plus performante que Tegra 2 (qui n'était que double coeur), tout en offrant une consommation réduite, grâce au Companion. Les quatre cœurs fonctionnant à 1,3 GHz (ensemble) ou 1,4 GHz (en mode simple coeur) y sont probablement pour beaucoup. En comparaison, la fréquence d'horloge du Companion n'est que de 500 MHz. Sur un test comme SunSpider, Kal El écraserait donc la concurrence, comme semble l'indiquer ce graphique. Là encore, il serait sage d'attendre les tests pour voir ce que cela donne en pratique.

01f4000004736784-photo-sunspider.jpg


La navigation sur le Web n'est pas le seul domaine où la nouvelle puce NVIDIA semble briller. En effet, le constructeur annonce une partie graphique trois fois plus véloce que sur l'ancienne Tegra, alors que Kal El supporte dorénavant la 3D stéréoscopique (via une compatibilité HDMI 1.4). On a affaire ici à 12 cœurs GeForce et à une bande passante améliorée, elle aussi annoncée comme étant trois fois supérieure. NVIDIA exhibe fièrement les résultats sur un jeux comme Riptide, où de nouveaux détails apparaissent en comparaison avec la version Tegra 2. Notez que si une quarantaine de jeux sont d'ores et déjà compatible Tegra 3, d'autres sont actuellement en cours de production et utiliseront à plein le nouveau SoC de NVIDIA. Notez également que Tegra 3 supporte enfin les flux vidéos 1080p (ce dont était incapable Tegra 2), le tout en High Profile et avec un débit de 40 Mbps, grâce à un nouveau moteur vidéo.

01f4000004736782-photo-riptide.jpg


Destiné principalement aux tablettes comme l'EeePad Transformer Prime d'Asus, le Tegra 3 pourrait également faire sa place sur le marché des smartphones et entrer directement en concurrence avec le dernier processeur Snapdragon à 4 coeurs (AP8064), dont la fréquence peut atteindre... 2,5 GHz.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top