🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Intel et Renée James : créer de nouvelles expériences

01 juin 2018 à 15h36
0
Intel tient en ce moment même à San Francisco sa conférence annuelle réunissant développeurs, analystes et journalistes dans le cadre de l'IDF ou Intel Developers Forum. Pour cette deuxième journée, le keynote d'ouverture était animée par Renée James, vice-présidente en charge des logiciels. Dans la lignée de ce qui est évoqué depuis 48 heures, Renée James a évoqué l'importance des expériences utilisateurs. Le but étant bien sûr de dire que les meilleures expériences utilisateurs se font sur les plate-formes Intel.

0000015E03547722-photo-intel-idf-2010-ren-e-james.jpg


Opérant un retour en arrière sur certaines expériences utilisateurs que nous prenons pour acquises aujourd'hui, Renée James nous a ainsi appris que les émoticônes et leur concept remontent à l'année 1881 alors qu'ils ont vu le jour sur nos ordinateurs en 1982 via les travaux d'une université. Et d'embrayer sur le sujet des tablettes avec sur scène une tablette issue d'un musée d'informatique et datant de 1981. Voilà un point de départ intéressant pour élaborer sur la pertinence de l'architecture Intel dans le domaine des tablettes. Alors qu'en 1981, l'expérience utilisateur sur les tablettes étaient franchement peu engageante, elle l'est aujourd'hui beaucoup plus grâce aux avancées en matière de graphisme et d'interface tactile. Un sujet particulièrement sensible chez Intel puisque le fondeur, dorénavant fournisseur de solutions, estime que d'ici trois ans le volume du marché des tablettes atteindra les 100 millions d'unités. Seulement voilà jusqu'à présent la tablette la plus vendue reste l'iPad d'Apple qui utilise une puce... ARM !

0000011803547724-photo-intel-idf-2010-tablette.jpg
0000011803547726-photo-intel-idf-2010-tablette-1981.jpg

Intel IDF 2010 : Tablette et tablette de 1981


Pour que la plate-forme Intel ait du sens, et propose les meilleures expériences, il faut que les développeurs aient des outils appropriés. C'est donc tout naturellement que Renée James a évoqué sa chasse gardée. Avec 7,9 millions de développeurs utilisant les outils Intel, dans 235 pays, Renée James s'est félicitée de la portée et de l'adoption des outils de développement, plus de 90 tout de même, proposées par Intel pour l'architecture IA. Et de répéter, comme Paul Otellini, que n'importe quel système d'exploitation, qu'il s'agisse de Linux, Windows, MacOS, etc, fonctionnera au mieux sur la plate-forme Intel. La force de l'auto-persuasion ? On reste dans les outils de développement avec Havok et son moteur physique. Rappelons qu'Intel a en effet racheté Havok il y a quelques années. Les développement autour d'Havok n'ont pas cessé pour autant et Renée James a pu annoncer qu'Havok était dorénavant disponible sur Intel Atom et sur la plate-forme App-Up, et ce gratuitement pour les développeurs.

0000011803547728-photo-intel-idf-2010-intel-havok.jpg


Toujours au sujet des acquisitions qui ont conforté ces dernières années les trois piliers d'Intel, il fut également question de WindRiver et de ses technologies de gestion des paquets pour des débits supérieurs sur les interfaces réseau. Preuve s'il en est que les rachats opérés par Intel donnent des résultats concrets et ce dans tous les domaines.

0000011803547730-photo-intel-idf-2010-windriver.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Intel annonce la version finale d'AppUp
Intel met en avant Wi-Di, sa technologie Wireless Display
Boxee: D-Link abandonne Tegra pour Atom
Nouveaux processeurs Intel Atom: CE4200, E600, Stellarton
TV connectées: Windows 7 embedded chez Asus, Acer et Atom
Samsung NX100 : un premier concurrent frontal pour les Sony NEX
Parallels Desktop dévoile une nouvelle application pour iOS
Le direct de Youtube n'attire (pour l'instant) pas grand-monde
Olympus E-5 : un reflex expert à la fiche technique modeste
Google AdWords : les marques ne seront plus protégées
Haut de page