Le SaaS commence à gagner les applications critiques

26 novembre 2014 à 11h34
0
Les applications accessibles depuis le cloud comme un service (SaaS) gagnent du terrain y compris sur des sujets critiques, observe Gartner dans une étude. Mais certaines craintes sur la sécurité persistent.

Las coûts auront finalement eu raison de la frilosité des entreprises. Rétives, jusqu'à aujourd'hui, à passer leurs applications critiques en SaaS (disponibles depuis n'importe où via le cloud), elles commencent de plus en plus à déployer ce genre de solutions. D'après une étude du cabinet Gartner réalisée dans dix pays, une « véritable transition » est en cours dans ces sociétés, qui se limitaient jusqu'alors à des projets pilotes.


05744486-photo-saas-cloud-logo.jpg


Si le budget des directions informatiques a tendance à repartir à la hausse, 80% reste consacré en moyenne à la maintenance de l'existant, ce qui laisse peu de marge de manœuvre pour l'innovation. C'est là que les solutions cloud interviennent. Moins chères à « acquérir », car il s'agit d'abonnements lissés dans le temps et à déployer, car elles ne doivent pas être installées sur chaque poste, c'est ainsi qu'elles gagnent du terrain.

Le 100% SaaS, pas pour demain

Joanne Correia, vice-présidente de la recherche chez Gartner observe que « les déploiements d'applications SaaS touchent de plus en plus à des sujets critiques, et plus seulement la gestion des e-mails ». L'étude révèle que 44% des répondants avancent l'argument du coût comme principale raison pour le choix d'outils en cloud. C'est principalement le cas chez les plus jeunes responsables informatique. La fonction de DSI a plutôt tendance à considérer cela comme un atout, mais voit en premier lieu dans le cloud un gain d'agilité.

Gartner rappelle évidemment que l'adoption de solutions en cloud public dépend toujours du niveau de criticité des données, de la position géographique de l'entreprise et de son architecture IT. C'est pourquoi, certaines entreprises continueront toujours de concilier les applications cloud avec celles installées sur site. Des craintes autour de la sécurité, la confidentialité et l'indiscrétion de gouvernements ont toujours lieu.

Lorsqu'on demande à ces entreprises ce qu'elles déploieront au cours des deux prochaines années, 46% optent ainsi pour du cloud privé et 24% pour du cloud public. Le modèle traditionnel de l'installation sur site pourrait baisser de 34% aujourd'hui à 18%, prévoit Gartner.




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

StarOfService lève 400 000 euros pour les services de proximité
Même à 100 ans, une entreprise peut négocier le virage du numérique
Synology lance le DS215j premier prix et étend DSM 5.1 à la gamme 2010
La NASA met l'impression 3D au service de la conquête spatiale
Carte SIM triple format : une carte universelle et réutilisable enfin livrée
Ego-surfing : les Français adeptes de la recherche de leur nom sur Internet
Chrome bloquera par défaut les plugins Silverlight, Java et Unity en janvier
Bitdefender lance sa Box de sécurité pour la maison
Spotify, n°1 mondial du streaming musical, est toujours en perte
Samsung se restructure et vend ses filiales dans la défense et la chimie
Haut de page