Cloud : IBM développe un système complet pour l'OTAN

0
012C000003867610-photo-drapeau-de-l-otan.jpg
Le drapeau de l'Otan.
IBM a annoncé hier avoir décroché un contrat auprès de l'OTAN. Le fabricant informatique développera un système logiciel et matériel de cloud computing pour le commandement militaire. Ce dernier cherche ainsi à renforcer sa maîtrise des nouvelles technologies, notamment pour le renseignement.

Pour l'OTAN, l'objectif est clair : faire face aux mutations dans les nouvelles technologies. Basée en Virginie, un état américain, l'alliance militaire veut utiliser le modèle du cloud computing pour mieux collecter, trier et partager les données. Avec un but simple : mieux coordonner sa stratégie. Et améliorer ses opérations de commandement, de surveillance, de renseignement et de reconnaissance.

« Nous attendons d'IBM qu'il nous aide à comprendre les technologies de l'information émergentes, et comment nous pouvons les utiliser pour créer une organisation plus souple et moins lourde, » a expliqué Johan Goossens, le chef de la branche Technologie et facteurs humains de la Transformation du commandement allié (TCA, l'organe de rénovation de l'OTAN).

Pour IBM, il s'agit de développer un système de cloud computing complet. Big Blue déploiera sa solution au siège du commandement stratégique de l'OTAN, à Norfolk, Virginie. Puis il sera possible de l'étendre aux autres branches de l'organisation. Cela doit permettre d'uniformiser l'environnement d'exploitation au sein de l'OTAN. IBM devra gérer les données au sein des locaux de l'alliance. Il s'agit donc d'un cloud privé, protégé par les systèmes de sécurité de l'OTAN.

C'est un pas assez important pour IBM. Le géant a misé gros sur le cloud computing, espérant tirer un bon profit des marges importantes générées dans le secteur. D'autant que le marché attendu pour 2015 se chiffre à 3 milliards de dollars. Déjà bien implanté sur le secteur privé et les agences gouvernementales américaines, IBM met ainsi un pied sur le perron des institutions internationales. A l'annonce de l'accord, l'action d'IBM a pris 21 cents sur le NYSE (New York Stock Exchange), à 145,95 dollars.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le navigateur Skyfire disponible sur iPad
Les voeux présidentiels seront sur Dailymotion
Insolite : Google envoie le Nexus S dans l'espace
Google : 1,9 milliard de dollars dans un immeuble à New-York
Sébastien Badault :
HIS propose une Radeon HD 5450 sur interface PCI
2010 : les films les plus téléchargés sur BitTorrent sont...
Qriocity : le streaming audio arrive en Angleterre et en Irlande
Youtube : plus de 700 milliards de vidéos visionnées en 2010
Skype victime d'un bug mondial mercredi soir
Haut de page