L'Union européenne investit 15 millions d'euros dans le Cloud

12 novembre 2010 à 16h00
0
La Communauté européenne a fait le choix de mettre sur la table pas moins de 15,7 millions d'euros dans le cadre d'un programme de recherche portant sur le Cloud computing. Précisément, il s'agit d'explorer les thématiques des données mobiles, de leur préservation et de la sécurisation de l'accès.

00A0000003724448-photo-cloud-mur.jpg
Le projet européen baptisé Vision Cloud (.pdf) a débuté et doit durer 3 ans. Il est dirigé par l'équipe de recherche d'IBM basée à Haïfa en Israël. Siemens, SAP mais également des Universités et pôles de recherche seront mis à contribution.

L'un des objectifs est ainsi de trouver un moyen de sécuriser de manière flexible l'environnement disposé en Cloud. Un point concernant la mobilité devrait être spécialement étudié. L'Union européenne souhaite qu'un opérateur ne soit pas propriétaire des données échangées par un utilisateur. L'entité note qu'il est « important de pouvoir transférer facilement des données d'un fournisseur vers un autre ».

Enfin, concernant les professionnels, le projet Vision Cloud a pour but de rendre l'accès des données disponibles à tout moment même si une société dispose de ressources en cours de migration.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Bill Gates considère que
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
scroll top