Le marché chinois s’ouvre aux développeurs de jeux Ouya

0
La société américaine Ouya, à l'origine de la console du même nom, vient de signer un accord avec le Chinois Xiaomi. En investissant les box de streaming et smart TV du constructeur, Ouya compte s'offrir une présence sur le jeune et prometteur marché chinois du jeu vidéo.

Ouya va tenter sa chance en Chine. La société californienne vient de conclure un accord avec le constructeur de smartphones Xiaomi afin que ses jeux soient présents sur les box de streaming et les téléviseurs connectés de la firme chinoise.

01C2000006818688-photo-ouya-review-hero-0-cinema-720-0.jpg


« Cela pourrait être un tournant décisif. Nous allons offrir aux joueurs des contenus de qualité réalisés par de remarquables développeurs, et dans une région qui n'y avait jamais eu accès » a déclaré Julie Uhrman, directrice générale de Ouya, à Reuters jeudi.

En plus de ses smartphones, Xiaomi commercialise des box de streaming et des téléviseurs connectés depuis un an. Ouya devrait profiter d'un canal dédié sur le logiciel système de ces appareils. La société partagera les recettes des jeux avec Xiaomi (pour rappel : les jeux Ouya se basent sur le modèle du free-to-play), et en contrepartie le constructeur de smartphones devrait assurer la promotion du service.

Malgré le buzz autour de sa campagne Kickstarter, les ventes de la console Ouya ont été très décevantes. Du coup, la société s'est mise à proposer sa plateforme en tant qu'application pour d'autres terminaux. Elle s'est notamment associée à Mad Catz qui commercialise la console M.O.J.O. Seulement, Ouya n'a signé que peu de partenariats.

La société compte donc, grâce à cet accord, accroître le nombre d'appareils et la zone géographique sur lesquelles elle est présente. Ce qui pourrait offrir une nouvelle source de revenus aux développeurs. D'autant que le jeune marché chinois se développe rapidement. En 2013, il a généré plus de 13 milliards de dollars selon un rapport du comité chinois GPC relayé par le site 17173, soit 3 milliards de plus que l'année précédente.

« L'industrie entière n'est qu'au début de son développement (...) il y a une opportunité à la fois pour Xiaomi et Ouya » conclut la dirigeante américaine.

Pour aller plus loin

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page