Research@Intel : Intel ouvre un nouveau laboratoire européen

14 octobre 2011 à 20h53
0
Pour la deuxième année consécutive, Intel réunissait la communauté scientifique européenne mais aussi les partenaires et la presse internationale pour son événement Research at Intel. C'est à Leixlip, non loin de Dublin, dans le site industriel d'Intel que se tenait cet événement. Un événement marqué par l'intervention du Ministre Irlandais de l'Emploi, de l'Entreprise et de l'Innovation, Richard Bruton et par l'annonce de l'ouverture d'un nouveau laboratoire européen.

000001A904658644-photo-intel-eric-richard-bruton.jpg

Richard Bruton, Ministre Irlandais de l'Emploi, de l'Entreprise et de l'Innovation


Un laboratoire européen, l'ESL

Déjà bien implanté en Europe, Intel renforce depuis quelques années déjà ses efforts de recherche et développement sur le vieux continent. C'est dans cet esprit que Justin Ratner, Chief Technical Officer d'Intel, annonce la création d'un nouveau laboratoire basé à Leixlip, en Irlande donc, l'Energy and Sustainability Lab, ou ESL. Cette nouvelle initiative vise à réunir industriels et scientifiques du monde académique dans le but de poursuivre les objectifs de l'Union Européenne à horizon 2020 en terme de développement durable. Il s'agit pour le laboratoire de concilier technologies de l'information et empreinte carbone réduite, une équation souvent difficile à résoudre. L'un des projets phares du laboratoire sera la gestion personnelle de l'énergie : permettre de créer des grilles intelligentes où le citoyen est la clé.

017C000004658676-photo-intel-eric-esl.jpg


Des projets de recherche durable qui foisonnent

C'est dans cet esprit que le Ministre Irlandais a inauguré le Tech Showcase, une zone de démonstration de plusieurs projets de recherche actuellement pilotés par Intel. On pouvait ainsi découvrir dans le domaine de l'énergie un dispositif intelligent se connectant à votre réseau électrique. Ce boîtier avec sa connectique sans fil analyse l'usage de votre réseau électrique et le communique à un logiciel. Celui-ci est capable de repérer les signatures électriques des appareils du réseau : sèche cheveu, grille pain et d'indiquer en temps réel leur consommation électrique. Les applications exactes de cette initiative ne sont pas encore connues mais en tout cas cela semble déjà bien plus convaincant que le futur compteur électrique « intelligent » des foyers français (voir Linky : 35 millions de compteurs intelligents avant 2020) d'autant qu'ici il ne faut pas changer de compteur.

012C000004658640-photo-intel-eric-elec-sensing-1.jpg
012C000004658642-photo-intel-eric-elec-sensing-2.jpg

Analyser en temps réel sa consommation électrique


Dans un autre genre, on pouvait également voir une démonstration de bâtiment intelligent. Plus fort que la norme BBC, il s'agit d'équiper chaque poste de travail, dans un immeuble de bureau d'un capteur intelligent. Reliée en USB celui-ci récolte diverses informations relatives aux conditions ambiantes (lumière, température, personnes environnantes, etc). L'idée étant d'adapter l'éclairage, le chauffage, la climatisation du bâtiment ou même les volets des fenêtres au contexte de chaque collaborateur. Quant à la direction elle trouve dans cet outil une mine d'information sur l'usage de son budget énergétique et des solutions pour l'optimiser.

012C000004658646-photo-intel-eric-poem-1.jpg
012C000004658648-photo-intel-eric-poem-2.jpg

Bâtiment intelligent : capteur et monitoring sur PC


Du côté des transports on pouvait voir un système de transport intelligent avec pour base le crowd-sourcing. Dans ce scénario chaque véhicule est équipé d'un système électronique embarqué à interface tactile avec GPS. Celui-ci positionne le véhicule sur la carte et guide l'utilisateur en fonction des retours des autres utilisateurs. Plusieurs utilisateurs remontent un bouchon à un endroit, le système de navigation prend en compte ces retours, les pondère, et propose aux autres automobilistes d'éviter le secteur. Et s'il s'agit d'une urgence vitale, le système fait en sorte de dégager des artères prioritaires d'accès pour les véhicules de secours en aiguillant les autres voitures sur un itinéraire de délestage. Et le système n'en oublie pas d'autres usages comme pourquoi pas un mode de conduite sociale pour se faire un road-trip en caravane !

01C2000004658658-photo-intel-eric-voiture-2.jpg

Gérer le trafic en fonction des rapports générés par les conducteurs en temps réel


Et si l'avenir de l'automobile se joue peut être du côté des véhicules rechargeables, leur large adoption ne saurait se faire sans un système de grille intelligente et d'infrastructures. En attendant le développement des infrastructures, un système informatique capable de comprendre les besoins de l'utilisateur en matière de déplacement et de lui offrir une réponse au meilleur prix sont quelques-unes des pistes explorées par les chercheurs d'Intel et leurs partenaires en vue de maximiser l'utilisation des énergies renouvelables.

01C2000004658656-photo-intel-eric-voiture-1.jpg


Intel présentait également un système de réalité augmentée signé LEGO. Disponible dans toutes les boutiques Lego du monde celui reconnait les boites Lego qu'on lui présente et affichage sur son écran une animation du produit en 3D une fois celui-ci construit. Le contenu 3D est injecté au flux vidéo enregistré par la borne.

01C2000004658242-photo-intel-r-alit-augment-e-lego.jpg


D'autres démonstrations en lien étroit avec l'informatique étaient de la partie : on pouvait apercevoir Hyper Graphics un outil d'analyse de l'utilisation (et de l'efficacité) du cache partagé des processeurs Sandy Bridge lors de l'utilisation du coeur graphique intégré. Un outil à destination des développeurs... d'Intel. Autre démonstration technologique intéressante : un analyseur temps réel programmable du traffic mémoire. S'insérant sur chaque banc mémoire le système indique à une seconde machine la bande passante mémoire utilisée et diverses autres informations sur les cycles ou encore la localité de la mémoire.

012C000004658650-photo-intel-eric-ddr3.jpg
012C000004658652-photo-intel-eric-hyper-graphics.jpg

Mesure de la bande passante mémoire DDR3 et autres informations sur son utilisation, analyse du cache partagé des Sandy Bridge


L'informatique de demain : l'exascale computing

Il y a quelques années Intel nous parlait de Terascale computing. Si nous n'en sommes pas encore en possession d'ordinateurs capable de traiter un billion d'opérations à la seconde (10^12). Mais ce n'est pas suffisant et il est déjà question d'aller plus loin... L'idée avec l'informatique exascale c'est d'effectuer un millions de billions d'opérations à la seconde. Une puissance qui permettrait à l'industrie pharmaceutique de prédire la structure des protéines et de simuler près de 100 000 tests de médicaments par jour, comparés à la centaine testée aujourd'hui. Ou bien un élément clé du Human Brain Project. Il s'agit ici de simuler le fonctionnement d'un cerveau humain, ni plus, ni moins pour tenter de percer ses mystères et de mieux comprendre son fonctionnement.

01B3000004658654-photo-intel-eric-human-brain-project.jpg


Le cerveau humain qui compteraient aux dernières estimations 100 milliard de neurones, 1000 trillion de synapses, un fibrage de l'ordre d'un million de kilomètres le tout dans une enveloppe d'environ 30 Watts pour des fréquences de fonctionnement finalement très basses : entre 0 et 100 Hertz.

01C2000004658660-photo-intel-eric-cerveau.jpg


Chez Intel, le laboratoire en charge du développement de l'exascale computing est en Europe avec des partenariats impliquant notamment plusieurs agences françaises. Si aucune annonce concrète n'a été faite à ce sujet, Intel réaffirme son soutien à cet ambitieux projet de proposer un ordinateur dont la puissance de calcul sera de 1 exaflop (soit 1 million de teraflops).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
Crysis Remastered revient en vidéo et annonce déjà son report
Au tour d'AMD de publier ses pilotes activant la planification GPU
scroll top