IBM va encore se délester et céder ses usines de fabrication de puces

20 octobre 2014 à 11h49
0
Le groupe américain va se séparer de son unité spécialisée dans la production de puces électroniques. IBM compte céder cette activité à Global Foundries et lui verser 1,5 milliard de dollars.

00FA000006001618-photo-ibm-logo.jpg
IBM continue son entreprise de restructuration. Après avoir validé en début d'année la vente des serveurs x86 à Lenovo, la firme américaine va céder un nouveau pan de son activité à savoir ses usines de fabrication de puces, un segment en déficit.

GlobalFoundries, ancienne fonderie d'AMD, et spécialiste des puces électroniques doit reprendre les usines. La société possède déjà plusieurs installations aux Etats-Unis mais également en Europe et Asie et vient ainsi agrandir ses actifs.
IBM va donc verser 1,5 milliard de dollars à GlobalFoundries pour qu'il reprenne ces activités. En échange, la société fabriquera plusieurs processeurs (Power) pour Big blue et aura également accès à plusieurs brevets.

Cette nouvelle cession entre dans le cadre de la restructuration du groupe. Après avoir obtenu 2,3 milliards de dollars de Lenovo, cette nouvelle cession devrait permettre à IBM de se délester d'une activité clairement déficitaire. Selon Bloomberg, ce segment serait à l'origine d'1,5 milliard de dollars de pertes annuelles.

Pour en savoir plus
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top