En marge de la COP25, Google appelle à son tour les Etats-Unis à rester dans l'accord de Paris

04 décembre 2019 à 11h07
8
Google Entreprise
© Bubble_Tea Stock / Shutterstock.com

La conférence sur le climat 2019, la COP25, a débuté ce lundi à Madrid. Google a saisi l'occasion pour signer à son tour l'initiative « United for the Paris Agreement » (« Unis pour l'Accord de Paris »), déjà co-signée par 70 autres grandes entreprises.

Le mouvement vise à inciter les Etats-Unis à rester dans l'accord de Paris, alors que l'administration de Donald Trump a affirmé vouloir s'en retirer.

Google s'engage

La signature de Google a été annoncée dans un post de blog intitulé « L'objectif de toute entreprise devrait être de sauver notre planète ». Néanmoins, le texte s'attarde essentiellement à décrire les actions déjà engagées par Google en faveur du climat. Rédigé par Ruth Porat, la directrice financière d'Alphabet (maison-mère de Google), il précise : « Google est une entreprise neutre en carbone depuis 2007 et sa consommation annuelle d'énergie renouvelable est intégralement équivalente à sa consommation annuelle d'électricité depuis 2017 ».

La société termine son communiqué en redirigeant vers son rapport environnemental et celui concernant ses chaînes de production, qu'elle publie chaque année.

Engagement climatique... mais pas seulement

Malgré cet angle, c'est officiel : Google rejoint l'initiative United for the Paris Agreement. Celle-ci a déjà fédéré d'autres géants mondiaux : Apple a apposé sa signature il y a maintenant un an, à l'occasion du Web Summit 2018. Dans la liste des signataires, on retrouve également des noms comme Disney, L'Oréal, Microsoft ou Tesla.

Le 2 décembre, pour le début de la COP25, une déclaration a été faite sur le site du mouvement : « Nous, les soussignés, sommes un groupe de P.-D.G. employant plus de 2 millions de personnes aux États-Unis, et de dirigeants syndicaux représentant 12,5 millions de travailleurs [ ... ]. En 2017, nous étions nombreux à nous rassembler pour soutenir la participation des États-Unis à l'Accord de Paris. Aujourd'hui, nous maintenons notre conviction qu'un engagement vis-à-vis de l'Accord de Paris nécessite une transition juste des travailleurs, respectueuse des droits du travail et obtenue par le dialogue avec les travailleurs et leurs syndicats. La participation à l'Accord de Paris nous permet de planifier une transition juste et de créer de nouveaux emplois décents, favorables à la famille, ainsi que des opportunités économiques ».

Le texte insiste également sur le potentiel économique que représente l'Accord de Paris. D'après le texte, respecter l'accord permettrait à des entreprises d'être davantage compétitives sur les marchés mondiaux. Il s'agit aussi de répondre à une demande des employés eux-mêmes : en septembre dernier, Amazon s'est engagée à lutter contre le réchauffement climatique après que ses employés se sont mis en grève, estimant que leur société n'agissait pas suffisamment en faveur de la planète.

Source : 9to5Google
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
bmustang
de l’hypocrisie tout ça Google, mais parle nous plutôt de ce que tu fais avec la donnée que tu nous vole !?
gacimor
et on aimerait aussi que google reste à paris (ou tout du moins en france) pour payer les taxes !
Blues_Blanche
Tentative d’influence au niveau diplomatique. Google est une agence de pub, de quoi ils se mêlent.
jleheurteur
MDR, Google ne te voles rien, Google utilise les données que tu lui donne. La monnaie numéro 1 du net c’est l’information. Google étant « gratuit », comment fait-il pour te faire payer sans que tu sortes ton porte-monnaie ? en utilisant les données que tu lui donnes.<br /> Il faut vraiment arrêter avec cette paranoïa réactive, renseignez vous, prenez le temps un peu de comprendre l’éco système du net. RIEN N’EST GRATUIT ! Tout à un prix ! Je prends comme exemple Wikipedia qui est en PLS depuis quelques mois. WIkipédia l’emblème de l’information libre et accessible à tous, demande de l’argent pour survivre !<br /> Des serveurs ca se paye, quelque soit ton modèle économique. Des administrateurs, webmasters y consacrent du temps, très peu peuvent se permettre de dédier ce temps gratuitement.<br /> SI un jour on te propose de changer complètement ce modèle et de te faire payer du vrai argent pour garder toutes tes informations personnelles, je peux te dire que tu va vite regretter le temps du gratuit, tellement ca va te coûter cher.<br /> Bref arrêtez de penser que vous vous faites volés vos données, vous payez les services gratuits (qui ne le sont pas je vous répète) avec vos données personnelles. Après effectivement c’est à vous de faire attentions QUELLES données, à QUI et COMMENT.
clintl
Bah oui quoi … faudrait que les USA soient taxés autant que nous !!
Saulofein
Absolumlent pas, Google sont très soucieux de leur empreinte carbone et l’utilisation d’énergies renouvelables. T’as qu’a te renseigner sur le sujet avant de parler.<br /> Sinon, on ne te vole rien, si t’es pas content avec les conditions d’utilisation, t’a qu’a utiliser autre chose…
Blues_Blanche
Réaction très amusante. Google est une agence de pub et ça représente des sommes énormes. A votre avis c’est qui qui paye ? Ce n’est pas gratuit du tout. Vous croyez que c’est les marmottes qui emballent le chocolat ?<br /> Et cette entreprise se permet de donner son avis dans sur nos choix de société, sur les discussions diplomatiques…<br /> Imaginons qu’un société spécialisée dans la pub soit numéro 1 des entreprises Françaises et qu’elle en profite pour donner son avis dans comment conduire notre politique, le tout en utilisant le système pour le détourner, sachant le temps qu’il faut dans une démocratie pour réagir.<br /> Arrêtez d’être des beniouiouis. L’hégémonie acquise par Google (qu’on a laisser s’installer) fait qu’il est incontournable. Pas qu’à l’échelle de notre personne, mais des entreprises, des associations, de la société en général.
fg03
De toute façon les accords de Paris on s’en tape… ca n’a aucune contrainte sur les pays qui l’ont signé et qui ne respecte pas les quotas fixés. Si il y a un prochain accord avec des pénalités à la clé… aucun état ne prendra le risque de le signer… bref, l’état de la planète risque pas de s’arranger
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Bon plan Free : nouvelle vente privée sur la Freebox Mini 4K et Netflix
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Même les employés de Facebook ne lui font pas confiance pour gérer des données bancaires
ProtonMail avertit sur les nouvelles propositions européennes concernant la collecte de données
Withings vous permet de confronter votre activité physique aux millions d'utilisateurs de Strava
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
Haut de page