Apple convainc Foxconn et TSMC de n'utiliser que des énergies renouvelables pour l'iPhone

le 11 avril 2019
 0
Apple WWDC

C'est officiel, Apple est parvenu à convaincre à la fois Foxconn et TSMC de n'utiliser que des énergies renouvelables pour fabriquer ses iPhone. Pour rappel, le chinois Foxconn se charge depuis des années d'assembler les smartphones d'Apple, tandis que le taïwanais TSMC s'occupe de graver les puces Bionic qui les animent. Ces deux entités rejoignent ainsi les 42 fournisseurs ayant également fait allégeance aux ambitions écologiques d'Apple.

Au travers de ces accords, Apple pousse son idéal écolo un cran plus loin. On apprend de The Verge que la firme de Tim Cook a d'ores et déjà revu à la hausse ses objectifs en la matière. Initialement, Apple s'était engagé à utiliser un minimum de 4 Gigawatts d'énergie renouvelable sur ses différentes chaînes d'assemblage. Ce chiffre vient d'être passé à 5 Gigawatts. Un moyen pour Apple de montrer l'exemple (ou de faire la leçon) à ses concurrents.

Apple a encore des progrès à faire pour réduire son empreinte carbone


Comme le souligne le média spécialisé, Ce n'est pas la première fois qu'Apple se gausse de ce type d'annonces. L'année dernière, en avril, le groupe de Cupertino indiquait ainsi que l'ensemble de ses usines fonctionnait désormais à l'énergie renouvelable. Une annonce étendue en octobre dernier à ses boutiques. Pourtant, 74% de l'empreinte carbone totale d'Apple provient toujours d'usines partenaires... d'où la campagne menée par la firme depuis quelques mois auprès de ses sous-traitants.

Par ailleurs, si TSMC et Foxconn se sont engagés à n'utiliser que des énergies renouvelables pour fabriquer les iPhone, rien ne dit que les deux entreprises ont d'ores et déjà réussi à atteindre cet objectif. Contactée par Reuters, Lisa Jackson, VP d'Apple en charge des questions environnementales, notamment, n'a pas souhaité donner de commentaires sur les mesures qu'Apple pourrait prendre si TSMC et Foxconn échouent à n'employer que de l'énergie verte. On doute en l'état que le géant californien puisse se passer de ces deux partenaires de longue date en cas d'échec ou de délais supplémentaires pour atteindre ce noble objectif.

Dell également sur le créneau écologique


Nous en parlions le mois dernier, Dell s'active également pour la planète, mais par un autre biais que l'utilisation d'énergie renouvelable. Le géant Texan s'attaque pour sa part au recyclage des déchets électroniques. Un vaste problème auquel le groupe semble s'attaquer avec sérieux. On apprenait ainsi en mars que Dell avait atteint avec deux ans d'avance son objectif consistant à recycler quelque 900.000 tonnes de déchets électroniques. D'ici le 22 avril, la firme promettait alors d'en recycler 45.000 tonnes supplémentaires.

Le groupe travaille aussi sur le recyclage des encres employées pour l'impression de ses différents visuels et packagings. Un responsable expliquait d'ailleurs que Dell collabore "avec une start-up indienne capable de convertir des émissions de moteur diesel en encre à imprimer".

Dans un rapport, Apple indiquait pour sa part, plus tôt cette année, considérer le changement climatique comme un "risque pour ses activités commerciales".
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
scroll top