Tim Cook estime qu'il y a 47 fois plus de malwares sur Android que sur iOS (et c'est drôlement précis)

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
17 juin 2021 à 14h38
16

À l'occasion du salon français VivaTech (organisé jusqu'au 19 juin, Porte de Versailles, à Paris) Tim Cook a accordé une interview à Brut. Le patron d'Apple y revient sur l'importance que le groupe accorde à la sécurité de ses iPhone et en profite pour taper sur le sideloading d'applications.

C'est un chiffre très précis que Tim Cook a donné hier dans le cadre d'un échange à distance avec le média français Brut, en marge du salon VivaTech. Pour illustrer à quel point l'installation d'applications en dehors de l'AppStore est nocive (selon lui) pour la sécurité de l'iPhone, le CEO d'Apple a frontalement évoqué la quantité de malwares auxquels les smartphones Android sont exposés. Plus ouvert, l'OS de Google permet en effet beaucoup plus facilement le sideloading pour installer des applications sans passer par le Play Store.

Tim Cook s'attaque Android et ses malwares… mais pas par hasard

« Si l'on prend l'exemple des logiciels malveillants, Android en compte 47 fois plus qu'iOS. Pourquoi ? Parce que nous avons conçu iOS de telle sorte qu'il n'y a qu'un seul AppStore et que toutes les applications sont examinées avant d'être mises en ligne. Cela empêche une grande partie de ces logiciels malveillants d'entrer dans notre écosystème », a notamment indiqué Tim Cook.

Tim Cook © © Brut
© Brut

Notons que les propos de Tim Cook s'inscrivent dans un cadre bien particulier. Le dirigeant d'Apple cherche à défendre bec et ongles l'App Store face à certaines mesures contenues dans le Digital Markets Act (DMA), un texte de loi non finalisé, voulu par la Commission européenne. Ce texte prévoit notamment de s'attaquer aux GAFAM sur la question des marchés d'applications qui leur permet de tenir d'une main de fer leur écosystème logiciel. C'est tout particulièrement le cas d'Apple avec l'AppStore. Le principal argument de Tim Cook pour empêcher le recours plus fréquent au sideloading sur l'iPhone (ou l'iPad ) est donc l'argument sécuritaire.

macOS est moins sécurisé qu'iOS à cause du sideloading d'applications

Comme le rappelle WCCFTech, Apple autorise beaucoup plus largement le sideloading sur macOS, dont l'AppStore est bien moins fourni que sur iOS. De l'aveu même de Craig Federighi (responsable de l'ingénierie logicielle chez Apple), c'est néanmoins la raison pour laquelle le système d'exploitation des Mac est beaucoup plus vulnérable à l'ajout de malwares qu'iOS. Un cas de figure qu'Apple ne veut pas connaître sur l'iPhone.

Notons que si Tim Cook défend avec autant de vigueur l'AppStore, ce n'est pas uniquement pour les raisons de sécurité invoquées : Apple tire des revenus considérables des applications vendues sur son marché d'application (au travers d'une commission). C'est d'ailleurs l'un des motifs du procès engagé avec Epic Games sur le cas de Fortnite .

Source : WCCFTech / Interview Brut

Modifié le 17/06/2021 à 14h38
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
14
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Qu'y a-t-il dans une batterie MagSafe ? Deux batteries et une bobine (ou presque)
Google clarifie la situation autour de Wear OS 3.0, découvrez si votre montre sera compatible
Marre de rayer l'objectif photo de votre smartphone ? Samsung va utiliser le Gorilla Glass DX pour le protéger
Google dévoile accidentellement de nouvelles fonctionnalités de son application photo
OnePlus Nord 2 officiel : le retour musclé du
L'OPPO Watch 2, sous ColorOS, sera annoncée le 27 juillet
Les batteries MagSafe d'Apple peuvent être utilisées pour charger les AirPods
Samsung Galaxy Z Fold 3 et Z Flip 3 : c'est confirmé, la conférence aura lieu le 11 août prochain
Un smartphone Google avec zoom optique x5 ? C'est vers le Pixel 6 XL qu'il faudrait se tourner selon cette dernière rumeur
Samsung Galaxy Z Flip 3 : des specs fuitent sur Geekbench
Haut de page