Comment utiliser Twitter pour trouver un job

19 mai 2016 à 09h24
0
Twitter est peut-être limité à 140 caractères, mais il permet bien des choses, comme trouver un emploi. Le réseau social réunit recruteurs et candidats autour du hashtag #i4Emploi i.

Trouver un emploi grâce à Twitter, c'est possible. C'est du moins ce que revendique le collectif #i4emploi, qui permet de mettre en avant les profils de personnes qui recherchent un poste.

Il suffit pour cela de poster une image qui remplacera votre CV, de bien penser à mettre le #i4emploi et de citer quelqu'un qui gère la page pour espérer avoir un beau coup de projecteur sur soi ! N'oubliez pas de bien indiquer le poste que vous recherchez, mais aussi la zone géographique. Mais avant de cela ... il est nécessaire de respecter quelques règles pour trouver un emploi sur Twitter.

Un peu de ménage avant

Pour espérer taper à l'oeil d'un recruteur, veillez à être irréprochable : biographie vous présentant succinctement, avec un brin d'originalité, mais sans être ésotérique non plus... - certains twittos ont vite tendance à s'enfermer dans un jargon et à devenir incompréhensibles hors de leur sphère. Votre photo de profil ne doit pas être prise dans un photomaton, et doit bien sûr être décente. Votre message enfin, évitera les abréviations inutiles et ringardes.

Une fois que vous aurez envoyé votre mini-candidature (nous y reviendrons), que croyez-vous que fera le recruteur ? Il consultera probablement le CV LinkedIn vers lequel vous l'aurez mené, et ensuite, il ne se privera certainement pas de passer un peu en revue vos derniers tweets, histoire de mieux cerner votre profil. Autant dire qu'il vaut mieux avoir nettoyé les possibles messages que vous n'assumez pas avant d'envoyer votre tweet.


03E8000008327812-photo-twitter.jpg
Une offre d'emploi sur cinq est publiée sur Twitter, ce qui fait de la plateforme un carrefour d'emploi - Crédit : Twitter.


Idéalement, il aura fallu que vos messages aient une pertinence avec le poste ciblé. Sinon, à quoi bon choisir le canal Twitter pour postuler, si l'usage que vous en faites habituellement n'a aucun rapport ? En parallèle, vous aurez aussi suivi les personnes intéressantes de ce domaine, afin de démontrer votre intérêt pour le secteur, et vous aurez même interagi avec elles. Les plus habiles se seront même faits remarquer, et inversé la relation.

Recevoir, et partager. Twitter est un formidable outil de veille sectorielle, alors montrez que vous en êtes un acteur. Vous aussi, partagez les contenus pertinents sur votre fil, tout en essayant de respecter un fil rouge - ou une sorte de ligne éditoriale -, qui aidera le recruteur à cerner vos marottes, vos combats, ou vos compétences.

Les recruteurs sont là

Selon une étude menée par LinkFluence et Randstad en mars 2015, 15 à 20 % des offres d'emploi publiées sur Internet sont partagées sur Twitter. Autrement dit, il vous faudra aussi être attentif aux opportunités diffusées, en suivant les comptes de cabinets de recrutement, entreprises cibles, mais aussi leurs personnes clés - surtout dans les start-up, où les fondateurs se superposent parfois à leur société pour ce qui est de la communication.Si Twitter promeut le recrutement chaque année avec sa campagne #VotreJob, il n'est pas le seul. Dès 2013, la plateforme Monster investissait le réseau social avec son hashtag #RecrutezMoi. Le site était même allé jusqu'à diffuser des tweets à l'heure du déjeuner sur l'Esplanade de la Défense, grâce à un écran géant... Depuis 2014, le recrutement s'est même enraciné sur Twitter, avec l'apparition de « Twitter Cards » totalement dédiées à cela.

Cet outil propose en effet aux recruteurs de diffuser de façon ciblée des tweets « promotionnels » contenant en fait des offres de job. Faire correspondre l'offre et la demande grâce aux données, plutôt que de forcer les uns et les autres à surveiller leur flux toute la journée, c'est encore la solution la plus efficace. Twitter ne communique à notre connaissance aucune information sur le « taux de transformation » de cette méthode, mais elle existe.


0320000008446118-photo-emploi-twitter.jpg
Pour tomber sur les offres, certains créneaux horaires sont à privilégier - Crédit : DARES.


Sachez aussi que les entreprises se démarquent parfois par des campagnes d'un nouveau genre. Des opérations éphémères permettent par exemple à des diplômés de décrocher un entretien d'embauche sur simple retweet...
Bon, et pour attirer le regard des potentiels recruteurs ? Le hashtag #i4emploi est là pour vous donner un peu de visibilité.

Comment aborder l'employeur

Sur la tonalité du message, c'est un peu comme pour le look à adopter lors d'un entretien d'embauche : cela dépend du secteur d'activité. Dans la communication et le marketing, où Twitter est un outil central, vous aurez vraisemblablement plus de latitudes que dans le droit et les assurances - quoique. Pour avoir son stage dans l'agence Fred & Farid, un stagiaire de 20 ans a par exemple composé sa lettre de motivation avec des retweets !

Twitter affiche nativement des vidéos : pourquoi ne pas proposer un petit clip de présentation, comme cet aspirant chargé d'animation dans le cinéma ? De la même façon que vous éviterez d'enfiler un costume trop grand le jour J, pour ne pas paraître endimanché, ne vous forcez pas à produire une vidéo à tout prix si vous n'êtes pas à l'aise avec l'exercice. En matière de vidéo, un rendu pathétique prêtant à sourire est vite arrivé.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

BlackBerry Hamburg : des caractéristiques techniques en fuite
Des étudiants en électronique créent leur propre Mario Kart
Google confirme l'arrivée du Play Store sur Chrome OS
LinkedIn demande de réinitialiser vos mots de passe
Euro 2016 : les ventes de TV explosent, au détriment du reste
Regardez 15 ans d'évolution d'une supernova en vidéo
Le FBI refuse de communiquer sur une faille affectant Tor Browser et Firefox
Quand Microsoft simplifie l'installation de... Windows 7
Un oeil bionique restaure la vue d'un homme malvoyant depuis 40 ans
Fast.com : Netflix lance un outil permettant de connaître sa vitesse de téléchargement
Haut de page