🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Les ingénieurs de Shopify partent en guerre contre... les robots acheteurs de baskets

18 octobre 2021 à 09h20
10
Shopify logo © Shopify
© Shopify

Il devient de plus en plus difficile de se procurer certaines paires de baskets, notamment lorsqu’il s’agit d’éditions limitées, et cela est en bonne partie dû à des robots capables d’acheter plus vite que leur ombre.

Mais Shopify a décidé de mener la vie dure à ces robots.

Une lutte complexe

Les bots représentent un pourcentage croissant des ventes de sneakers, ne laissant quasiment aucune chance aux acheteurs classiques de se
procurer certaines paires. Ces robots sont capables d’épuiser le stock d’une boutique en moins de temps qu’il ne faudrait normalement pour sélectionner une taille, compléter les informations d’expédition et procéder au paiement.

Si les robots sont considérés par la plupart des clients comme le fléau des achats en ligne, ce n’est pas forcément le cas des marques de baskets et des revendeurs. En effet, le prix est directement impacté par la vitesse à laquelle un article se vend, et les robots participent donc à créer la rareté artificielle qui donne de la valeur à une paire.

Mais pour Shopify, le géant canadien du commerce électronique qui se trouve derrière bon nombre de boutiques de sneakers, la protection contre les bots fait partie de sa mission. Pour ce faire, Shopify utilise différentes techniques, dont notamment des systèmes d’énigmes et de
questions auxquelles il est difficile pour un robot de répondre. La plateforme a également pris des mesures pour empêcher les transactions lorsque le parcours d’un acheteur suit les raccourcis utilisés par les bots.

L’objectif de Shopify n’est pas vraiment d’empêcher totalement les robots d’opérer, mais de les ralentir à un niveau humain. Ils ont également conscience que rien de ce qu’ils pourront mettre en place ne fonctionnera pour toujours, et c’est pour cette raison qu’ils essayent de régulièrement
changer de tactique afin de faire face aux contournements trouvés par les
développeurs de bots.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
10
yam103
Je ne vois pas où est le problème, c’est exactement ce qu’il se pratique en bourse.
Pas_de_Bol
L’acheteur monsieur-tout-le-monde ne joue pas en bourse.
projay
suffit de ne pas limiter les séries limitées… une fois que les bots en auront marre, les gens normaux pourront acheter à leur tour
Cynian90
Il n’y a absolument aucun problème effectivement, imaginons après un séisme un gars réservait toutes les chambres d’hôpital des environs pour les revendre 30x plus cher, avec au final un taux d’occupation de 10%. Là c’est pareil mais en moins pire.
Proutie66
La bourse est réglementé ,et ce n’est pas ce qu’il s’y pratique.<br /> Merci d’éviter les fake news.
yam103
Le trading haute fréquence représente aujourd’hui 80% des transactions boursières, ce n’est pas une fake new.<br /> C’est assez comparable, quand par exemple, le temps d’avoir une information réglementée à une heure précise (par exemple, sur Calendrier économique en temps réel - Investing.com ), ou même une dépêche AFP, le cours a déjà décollé ou ratatiné, car des robots sont programmer pour acheter ou vendre sur des indicateurs / mots clés.<br /> Les ingénieurs de Shopify devraient plutôt faire le même système d’enchère qu’Ebay; ils feraient de bien meilleures marges sur les produit, dans leur proches, au prix que veulent bien donner les plus riches. On est dans une société consommatrice kapitaliste, ne l’oublions pas.
bennukem
Je me demande à quel point ils vont mettre les vendeurs français dans la merde si c’est généralisé.<br /> En France il est interdit de traiter les clients (B2C) de façons discriminatoire. Que le client utilise ou non un bot ne doit pas faire objet de différence.
cirdan
yam103:<br /> Je ne vois pas où est le problème, c’est exactement ce qu’il se pratique en bourse.<br /> Mais quel rapport entre faire ses achats et jouer en bourse ?? <br /> L’argent d’un ménage qui effectue ses dépenses courantes n’a pas à être soumis à de la spéculation!
blueamrtini
D’un côté cette pratique d’acheter via des bots pour revendre plus cher ensuite est méprisable, d’un autre côté j’ai aussi envie de penser que si des pigeons existent pour acheter un article véritablement trop cher autant leur procurer ce plaisir.
nicgrover
ça chausse du combien un robot ? Voilà la question piège à poser…
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page