Malgré son succès, Spotify n'est toujours pas rentable

01 août 2013 à 14h49
0
Le service de streaming Spotify a déclaré ses résultats pour l'année 2012. Sur un an, le chiffre d'affaires a plus que doublé. Mais le suédois a fait savoir qu'il en reversait 70% aux ayants droit.

00C8000005876424-photo-logo-spotify.jpg
Sur les 10 euros payés par les abonnés premium du service de streaming musical Spotify, 7 euros partent directement dans les poches des ayants droit. C'est ce qu'indique l'agence Reuters après avoir consulté les résultats de Spotify pour l'année 2012, publiés auprès du registre du commerce et des sociétés luxembourgeois, où son siège social est implanté.

Sur l'année 2012, Spotify a vu croître ses revenus de façon impressionnante. Ces derniers ont en effet plus que doublé, à 435 millions d'euros sur la période contre 190 millions il y a un an. À l'inverse, le résultat net s'avère décevant, puisque la perte nette de 45,4 millions d'euros en 2011 s'est creusée en 2012, à 58,7 millions d'euros.

« Nous ne pouvons pas exclure la nécessité ou la volonté de dégager davantage de fonds dans le futur afin de financer des initiatives de croissance future », explique Spotify.

Les résultats de la firme montrent bien la singularité du marché de la musique en ligne et les difficultés à trouver un modèle économique rentable. À ce jour, Spotify compte 20 millions d'utilisateurs dans le monde, pour 5 millions d'abonnés à des offres payantes.

À lire également :
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Publicité vidéo sur Facebook : des campagnes à 2,5 millions de dollars par jour ?
Google Calendar, l'une des premières application Android à synchroniser ses notifications
Red Rice : un smartphone de 4,7 pouces à moins de 100 euros chez Xiaomi
Samsung Galaxy Folder : le smartphone à clapet et double écran se précise
La pression des gouvernements sur Twitter s'accentue
<b>Joyeux Noël</b>
Google Play double l'App Store pour les téléchargements, mais pas pour les revenus
Sony retrouve des couleurs, porté par un Yen favorable
L’avenir de Windows RT passe par le serveur
Le SuperSpeed USB 10 Gbps est finalisé et s'appelle USB 3.1
Haut de page