Olympus E-M5 Mark II : une astuce pour passer de 16 à 40 mégapixels

06 février 2015 à 14h07
0
Olympus profite lui aussi du CP+, salon annuel de la photo se tenant au Japon, pour procéder à des annonces. Il renouvelle principalement son hybride grand public haut de gamme, et lance donc l'OM-D E-M5 Mark II.

L'E-M5 Mark II est une mise à jour itérative, apportant des améliorations modestes, mais en nombre. La retouche principale est la stabilisation mécanique du capteur, plus efficace. Le fabricant promet toujours un gain de cinq vitesses d'obturation, mais désormais selon les conditions de test CIPA, et plus selon un protocole maison. L'appareil revendique ainsi le titre d'appareil photo le plus stable au monde.

0190000007895123-photo-olympus-om-d-e-m5-mark-ii.jpg

La nouveauté la plus marquante, quoi que la plus anecdotique, découle de ce stabilisateur. En inversant le procédé de la stabilisation, c'est-à-dire en translatant délibérément le capteur, à une échelle inférieure à l'écart compris entre deux pixels, l'appareil est capable de dépasser sa définition native de 16 millions de pixels. Il réalise automatiquement huit clichés très légèrement décalés et les combine en un seul fichier JPEG de 40 millions de pixels. Cette fonction multi-shot semblable à ce que proposent certains appareils photo moyen format pour le studio n'est adapté qu'aux natures mortes.

La qualité d'image n'évolue pas, mais les fonctions vidéo s'améliorent. L'E-M5 peut filmer en Full HD à 24, 25 et 30 i/s, mais désormais aussi à 50 et 60 i/s. Il offre en outre un codage ALL-I à 77 Mb/s plus gourmand en espace de stockage mais plus adapté au montage. Il accueille enfin une fonction timecode et une sortie HDMI non compressée permettant d'utiliser un enregistreur externe. La sortie casque reste toutefois réservée à la poignée optionnelle HLD-8G (150 euros).

012C000007895129-photo-olympus-om-d-e-m5-mark-ii.jpg

On retrouve le boîtier métallique étanche à la poussière et résistant aux éclaboussures, dont l'ergonomie a été légèrement améliorée. L'E-M5 accueille notamment le levier dorsal, inauguré entre temps sur le Pen E-P5, qui permet de dédoubler certaines commandes. Il troque surtout l'écran partiellement orientable à la verticale par un écran articulé sur rotule (de 3 pouces et de 720 x 480 pixels), et hérite du viseur plus grand et plus défini de l'hybride professionnel E-M1. On passe de 800 x 600 à 1024 x 768 pixels (1,44 à 2,36 millions de points).

L'Olympus OM-D E-M5 Mark II sera disponible fin février en France. Il sera vendu 1 100 euros nu (ou plutôt avec son flash amovible), 1 300 euros avec un 12-50 mm f/3,5-6,3 ou 1 500 euros avec un 14-150 mm f/4-5,6.

000000A007895125-photo-olympus-om-d-e-m5-mark-ii.jpg
000000A007895127-photo-olympus-om-d-e-m5-mark-ii.jpg

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
L'inquiétude monte à l'international vis-à-vis d'hypothétiques

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top