Pentax K-3 II : étoiles et couleurs, un capteur stabilisé encore plus ingénieux

24 avril 2015 à 10h07
0
Pentax a annoncé hier le renouvellement de son reflex haut de gamme pour amateurs. Il a ainsi présenté le K-3 II, qui capitalise sur les spécificités de son prédécesseur et se spécialise en nature morte, quitte à perdre un peu en polyvalence.

Le nouveau Pentax K-3 II capitalise effectivement sur son capteur mobile, qui ne sert pas qu'à la stabilisation.

0190000008014258-photo-pentax-k-3-ii.jpg

Matrice de Bayer, anti moiré, astronomie : un capteur stabilisé multifonction

Il est utilisé pour une nouvelle fonction Pixel Shift Resolution, qui promet d'améliorer la netteté et la qualité des images. Elle est semblable à celle de l'Olympus E-M5 II, si ce n'est qu'elle ne démultiplie pas la définition. Ici le capteur se déplace d'une seule photocellule dans plusieurs directions afin d'obtenir directement pour chaque pixel de véritables informations pour les trois canaux RVB. Autrement, chaque photocellule étant recouverte d'un filtre RVB, les couleurs de chaque pixel sont devinées à partir des pixels adjacents. Le « décalage de pixel » annule ainsi les effets indésirables (moiré) de cette matrice de Bayer, mais il ne convient qu'aux sujets immobiles.

0190000008014264-photo-pentax-pixel-shift-resolution.jpg

Pour tous les autres sujets, on retrouve la fonction de filtre anti-moiré commutable et ajustable introduite sur le K-3. Le capteur étant dépourvu de filtre passe-bas, le stabilisateur peut appliquer de microscopiques vibrations lors du déclenchement, ce qui floute l'image à une échelle inférieure au pixel pour déjouer les effets de moiré (artefacts sur des motifs fins).

En matière de nature morte, le ciel étoilé est un sujet star. Mais il n'est pas aussi immobile qu'il y parait, en raison à la fois de la rotation et de la révolution de la terre. Depuis les K-50 et K-500, le capteur peut compenser ces mouvements en longues poses avec la fonction Astrotracer. Il faut pour cela qu'il sache où il est à la surface de la Terre, et il requiert un GPS. Pentax proposait jusqu'à présent un GPS externe optionnel, mais le K-3 II en intègre un directement.

Mais en contrepartie le K-3 II se passe de flash intégré. C'est ce qui le rend moins polyvalent et le destine plus que jamais aux photographes spécialisés en paysage et en astronomie. D'autant que contrairement à de nombreux hybrides qui n'intègrent pas de flash, l'appareil n'est pas livré avec un flash externe. L'utilisateur devra acquérir un véritable flash dit de reportage, polyvalent mais lourd et encombrant.

La stabilisation est enfin utilisée pour corriger automatiquement l'horizon, et naturellement pour compenser les mouvements du photographe à hauteur de 4,5 IL.

0140000008014262-photo-pentax-k-3-ii.jpg

Pour le reste un K-3

Le K-3 II est par ailleurs quasi identique à son prédécesseur. On retrouve pour commencer le même capteur APS-C de 24 millions de pixels qui, associé au même processeur Prime III, fonctionne de 100 à 51 200 ISO, photographie à 8,3 i/s et filme en Full HD à 30 i/s. On retrouve également le module autofocus Safox 11 à 27 collimateurs dont 25 croisés ainsi que le capteur d'exposition à 86 000 pixels RVB, associés pour une fonction améliorée de suivi du sujet.

On retrouve enfin le même boîtier en alliage de magnésium résistant à la poussière et aux projections d'eau, le même viseur optique à pentaprisme à couverture de 100 % et à grossissement de 0,95x, ainsi que les modes caractéristiques de Pentax, c'est-à-dire le mode Tav, dans lequel on choisit ouverture et vitesse pour faire varier automatiquement la sensibilité, et le bouton vert, qui permet de rétablir des réglages d'exposition corrects en mode manuel. Il demeure en revanche dépourvu d'écran orientable ou de Wi-Fi intégré.

0140000008014260-photo-pentax-k-3-ii.jpg

Le Pentax K-3 II sera disponible fin mai en France. Il y sera vendu 1000 euros nu, 1100 euros avec un zoom 18-55 mm, 1400 euros avec un 18-135 mm ou encore 1500 euros avec un 16-85 mm plus qualitatif. Son prédécesseur avait été lancé à 1300 euros nu. Il est vendu 300 euros soit 23 % de moins, mais il faut dire qu'en dehors de l'intégration du GPS, les autres nouveautés auraient pu être proposées, ou presque, avec une simple mise à jour de firmware.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Test de Ghostrunner : le fruit ninja cyberpunk sous amphétamines !
Among Us : pour des soirées
Radeon RX 6000 : AMD tient sa réponse aux RTX pour la 4K, mais reste discrète sur le Ray tracing
Cyberpunk 2077 : les versions PS4 et Xbox One en difficulté ?
La Société Générale demande à Consensys de l'aider à créer une monnaie digitale
Nintendo Switch : comment fonctionne le Cloud gaming sur la console ?
La série Netflix Resident Evil: Infinite Darkness sera officiellement canon dans l'histoire de la franchise
Plus de 200€ de réduction exceptionnelle sur l'iPad Pro 4ème génération 128Go
Test Honor Watch GS Pro : une montre connectée sport taillée pour durer
Watch Dogs Legion fait surchauffer la Xbox One X
scroll top