Fujifilm : F900EXR à autofocus ultrarapide et S6800 à zoom 30x

Les annonces du Camera & Photo Imaging Show (CP+) se poursuivent avec Fujifilm qui renouvelle son compact emblématique et deux de ses bridges.

0140000005696750-photo-fujifilm-finepix-f900exr.jpg

FinePix F900EXR

Fujifilm renouvelle pour commencer son compact haut de gamme, qui n'évolue qu'en douceur, mais dans un domaine qui justifierait à lui seul un remplacement. Le capteur du « F900EXR » accueille effectivement des pixels dédiés à la détection de phase, comme celui des X100s et X20, avec lesquels il revendique l'« autofocus le plus rapide du monde », faisant le point en 0,05 s.

Il s'agit d'ailleurs d'un nouveau capteur EXR CMOS II à 16 millions de pixels et au format intermédiaire 1/2 pouce. Associé à une nouvelle puce de traitement EXR II, il peut photographier au format RAW jusqu'à 12800 ISO, et filmer en Full HD 1080p à 60 i/s.

On retrouve par ailleurs le même zoom 20x équivalent à un 25-500 mm f/3,5-5,3, et un écran non-tactile de 3 pouces dont la définition passe à 920 000 points.

00F0000005696742-photo-fujifilm-finepix-f900exr.jpg
00F0000005696744-photo-fujifilm-finepix-f900exr.jpg

00F0000005696746-photo-fujifilm-finepix-f900exr.jpg

Le « Fujifilm FinePix F900EXR » sera lancé en France au mois d'avril au prix public de 350 euros. Le fabricant lancera également le « F850EXR », une variante économique dépourvue de capteur hybride à détection de phase, dépourvue de Wi-Fi et privée de format RAW, vendue 280 euros.

FinePix S6800 et S4800

0140000005696736-photo-fujifilm-finepix-s6800.jpg

Fujifilm lance également deux nouveaux bridges dont la caractéristique principale est le zoom 30x stabilisé équivalent à un 24-720 mm f/3,1-5,9. D'autres bridges sont plus puissants, mais les longues focales sont difficilement utilisables, et les S6800 et S4800 offrent un compromis intéressant entre amplitude, recul, luminosité et qualité optique. Leurs zooms abritent notamment des lentilles asphériques et à faible dispersion (ED).

Les deux modèles se distinguent essentiellement par leur capteur. Le S6800 bénéficie d'un capteur CMOS rétro-exposé à 16 millions de pixels au format 1/2,3 pouce, photographiant jusqu'en 12800 ISO ou filmant en Full HD 1080i. Le S4800 se contente quant à lui d'un capteur CCD à 16 millions de pixels, toujours au format 1/2,3 pouce, plafonnant à 6400 ISO et la HD 720p. Les deux modèles disposent d'un écran non-tactile de 3 pouces, mais l'un affiche 460 000 points, l'autre seulement 230 000.

Les « Fujifilm FinePix S6800 » et « FinePix S4800 » seront mis en vente en France au mois d'avril pour respectivement 230 et 180 euros. Des variantes « S6700 », « S6600 », « S4700 » et « S4600 », se distinguant uniquement par leurs zooms moins puissants, seront également proposées respectivement 220, 210, 170 et 160 euros.

00F0000005696738-photo-fujifilm-finepix-s6800.jpg
00F0000005696740-photo-fujifilm-finepix-s6800.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

PlayStation : un changement de stratégie préjudiciable pour l'avenir de la PS5 ?
Test OnePlus Watch : une première montre connectée abordable et endurante
Les Apple AirPods Pro à prix choc chez Amazon ce weekend !
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : quelles sont les nouveautés de la SVoD en mai 2021 ?
Nouveau shitcoin en vue ? Carole Baskin, la défenseuse des grands félins, lance sa crypto CAT
Le Mac mini avec puce M1 est en promotion avec un SSD de 256 Go ou 512 Go
Carte mémoire microSDXC SanDisk Extreme 512 Go à -50% !
Test du Xiaomi Mi 11 Ultra : le meilleur photophone du monde manque d’endurance
Telegram intègre directement un service de trading crypto (mais pour une seule cryptomonnaie)
Le premier transistor recyclable est là ! Vers une solution pour les déchets électroniques ?
Haut de page