Canon G3 X : un bridge expert 25x à contre-courant

22 juin 2015 à 13h44
0
Canon lance le PowerShot G3 X, un bridge expert à contre-courant du marché et de ses concurrents directs les RX10 II et FZ1000.

Canon a présenté la semaine dernière un nouvel appareil photo compact destiné à des photographes éclairés, le PowerShot G3 X. Il complète les G1 X et G7 X, et concurrence des bridges tels que le Sony RX10 II ou le Panasonic FZ1000.

Le Canon G3 X s'intercale comme son nom l'indique entre ses deux aînés. Il dispose d'un capteur au format 1 pouce de 20 millions de pixels, tout comme le compact de poche G7 X, mais il est plus puissant, en particulier en termes de zoom, sans pour autant adopter le format de capteur de 1,5 pouce du G1 X.

0258000008083838-photo-canon-powershot-g3-x.jpg

Un zoom record et de la vidéo avec un bon son



Le point distinctif du G3 X, c'est indéniablement son zoom 25x équivalent à un 24-600 mm f/2,8-5,6, encore plus puissant que celui du FZ1000 (16x 25-400 mm f/2,8-4) et que celui de la série RX10 (8x 24-200 mm f/2,8). Il bénéficie fort heureusement d'une stabilisation, sur deux axes, revendiquant un gain de 3,5 IL, mais il faudra malgré tout de bonnes conditions lumineuses (plein jour) pour réussir une photo à 600 mm f/5,6, ou bien accepter la présence de bruit numérique qui accompagne la montée dans les hautes sensibilités. Il dispose à l'inverse d'un filtre à densité neutre (ND), qui permet d'utiliser une plus grande ouverture lorsqu'il y a beaucoup de lumière (vitesse d'obturation maximale de seulement 1/2000 s), pour détacher le sujet de l'arrière-plan, et d'un diaphragme à neuf lamelles, pour un flou d'arrière-plan plus doux.

L'appareil mise en outre sur la vidéo. S'il fait l'impasse sur l'Ultra HD, il dispose effectivement d'une entrée micro, d'une prise casque, du réglage manuel du son, du focus peaking ou encore d'un double filetage pour la semelle d'un trépied vidéo. Tout l'inverse de ses rivaux FZ1000 et RX10 II.

0320000008083836-photo-canon-powershot-g3-x.jpg

Par ailleurs un expert comme un autre



Le G3 X est par ailleurs un appareil photo expert comme un autre. Son capteur CMOS de 20 millions de pixels au rapport 3:2 est rétro-exposé et atteint 12 800 ISO en natif, sans possibilité d'extension toutefois. Il photographie au format RAW, et filme en MP4 avec vidéo H.264 et son AAC en 1080p à 24, 25, 30, 50 ou 60 i/s.

Sur le plan ergonomique, il dispose d'un barillet de sélection de mode d'exposition, d'un barillet de compensation de l'exposition, d'une roue cerclant le pavé directionnel, d'un levier cerclant le déclencheur pour le zoom motorisé, d'une bague de mise au point assignable et même d'une molette de réglage contextuel supplémentaire au niveau de l'index. L'écran, tactile capacitif de 3,2 pouces et de 900 x 600 pixels (1,62 million de points), est orientable à 180° vers le haut mais aussi à 45° vers le bas. Contrairement aux bridges rivaux, il n'intègre pas de viseur, mais il dispose d'une griffe pouvant accueillir un flash ou un viseur électronique optionnel EVF-DC1.

On trouve enfin du Wi-Fi 802.11n et du NFC pour la télécommande et le transfert depuis un smartphone ou une tablette Android ou iOS.

0190000008083832-photo-canon-powershot-g3-x.jpg
0190000008083834-photo-canon-powershot-g3-x.jpg

Le Canon PowerShot G3 X sera disponible mi-juillet en France pour la coquette somme de 900 euros. Le viseur électronique étant facturé 250 euros en sus.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top