Test Panasonic Lumix GF2 : photo 3D et vidéo Full HD

Aurélien Audy
24 janvier 2011 à 11h00
0
La note de la rédac

Panasonic Lumix GF2



Presque un an et demi après l'apprécié GF1, Panasonic renouvelle son concept de compact à objectifs interchangeables avec un modèle plus grand public, le GF2. Au programme : ergonomie simplifiée, encombrement réduit, interface tactile, passage à la vidéo Full HD et compatibilité 3D ! De quoi inquiéter le NEX-5 de Sony ?

012C000003928156-photo-panasonic-gf2.jpg
012C000003934898-photo-panasonic-gf2-avec-optique-3d.jpg

Le Panasonic GF2


Sommaire





Panasonic GF2
Caractéristiques générales
BoîtierCoque en métal
Pixels / Résolution max13,06 Mpix (12,1 Mpix effectifs)
4 000 x 3 000 pixels
Capteur - tailleLive MOS
Format Micro 4/3 17,3 x 13 mm
Densité de pixels5,4 Mpix / cm²
Anti-poussièreNettoyage du capteur par vibration
ViséeLive View (ou EVF et viseur optique optionnel)
MontureMicro 4/3
Objectifs du packFocale fixe 14 mm f:2,5 (équiv. 28 mm)
StabilisationSelon objectif
Ecran3'' de 460 000 pixels tactile
ISO en natif100 à 6 400 ISO
Obturateur60 s à 1/4 000 s + pose B (2 min max)
Balance des blancsAuto + 5 modes + manuel (2 500 à 10 000 K) + 2 mesures
Formats de fichiersJpeg, RAW, RAW + Jpeg
RafaleJusqu'à 3,2 im/s
FlashPop up - Nombre Guide 6
StockageCartes SD/SDHC/SDXC
Connectiqueconnectique propriétaire (USB 2.0 et A/V composite), mini HDMI
Câbles fournisUSB, chargeur, A/V composite
Dimensions (nu)
Dimensions (avec objectif)
112,8 x 67,8 x 32,8 mm
121 x 67,8 x 59 mm
Poids nu
Poids avec 14 mm
310 g
366 g
AlimentationBatterie DMW-BLD10E 1 010 mAh
LogicielsPHOTOfunSTUDIO 6.0 HD, SILKYPIX Developer Studio 3.1 SE, Super LoiloScope (éval 30j)
Caractéristiques vidéo
Qualité maximum1 920 x 1 080i à 50 im/s (env. 16 Mbps)
1 280 x 720p à 30 im/s
Conteneur - codecMTS - AVCHD (ou MOV - M-JPEG)
SonStéréo
AF pendant vidéoOui
Vidéo stabiliséeSelon objectif (avec ce kit, non)
PrixEnviron 649 €



Prise en main et ergonomie



L'appareil reprend l'allure générale du Panasonic GF1 testé dans ce comparatif mais a subi au passage deux modifications importantes. A commencer par une diète visible : le GF2 perd en environ 5 mm dans toutes ses dimensions et 20 g sur la balance. La prise en main n'en souffre pas trop (il reste une petite poignée) et les poches apprécient. La finition n'a quant à elle pas changé : le boîtier en métal témoigne toujours du sérieux de Panasonic.

0190000003930818-photo-gf2-vs-gf1.jpg
Le GF1 à côté du GF2


L'autre changement concerne les commandes, également allégées. Disparaissent entre autres le sélecteur de modes, le taquet réglant la motorisation, les touches AF/MF, AF/AE Lock et le test de profondeur de champ. Un appareil dépouillé ? Non, une interface tactile qui remplace les commandes en dur.

0096000003928254-photo-panasonic-gf2-poign-e.jpg
0096000003929474-photo-gf2-tenue.jpg
0096000003929484-photo-gf2-tenue3.jpg
0096000003929476-photo-gf2-tenue2.jpg

Bien que compact, le GF2 offre une bonne prise en main grâce à sa petite poignée


Un choix osé de Panasonic, puisqu'on sait que le tactile en photo est une source de clivage important : elle a ses adeptes mais surtout beaucoup de détracteurs... Qu'en est-il ici ? Et bien ça surprend au début, pour ne pas dire ça perturbe... Mais une fois le concept saisi, on s'accommode très bien du tactile. Surtout que la visée passe de toute façon par l'écran sur ce type d'appareil (à moins d'ajouter un EVF, Electronic View Finder, ou un viseur optique optionnel). On accède par exemple au Quick Menu (réglages rapides de l'appareil) par une touche tactile. Il est également possible d'utiliser la commande physique « Q. Menu / Fn » mais il apparait plus judicieux d'allouer à cette touche le rôle « Fn », dont la fonction est personnalisable. Une vidéo vaut mieux que de longs discours...





L'ergonomie reste donc bonne, à défaut d'être aussi classique que sur le GF1. Toujours fidèle au poste, on apprécie la molette crantée, qu'on presse pour basculer de l'ouverture vers la vitesse et inversement. Panasonic fait par ailleurs perdurer sa touche rouge d'accès direct à la capture vidéo sur le dessus du boîtier. Et il dédie cette fois un bouton au mode automatique « iA » (qui était avant sur le sélecteur de mode, ici disparu)... Pour ce qui est du reste, on mentionnera le flash pop-up très agile (mais fragile ?), la griffe porte flash et son connecteur porte-accessoire juste en dessous (pour l'EVF notamment), la connectique habituelle (USB propriétaire et mini HDMI) et la batterie de 1 010 mAh seulement (1 250 mAh sur le GF1)...

</center>" alt="<center>

Menu 2

</center>" alt="<center>

Menu 3

</center>" alt="<center>

Menu 4

</center>" alt="<center>

Page d'accueil tactile du menu

</center>" alt="<center>
Sélecteur de modes tactile

</center>" alt="<center>

</center>" alt="<center>

Centre à f:3,5

</center>" alt="<center>

Centre à f:5

</center>" alt="<center>

Centre à f:7,1

</center>" alt="<center>

Centre à f:10

</center>" alt="<center>

Centre à f:14</center>" alt="<center>

Bord à f:2,5</center>" alt="<center>

Bord à f:3,5</center>" alt="<center>

Bord à f:5</center>" alt="<center>

Bord à f:7,1</center>" alt="<center>

Bord à f:10</center>" alt="<center>

Bord à f:14</center>" alt="<center>

012C000003930764-photo-panasonic-lumix-gf2-distorsion-14-mm.jpg


Distorsion à 14 mm. On voit ici le vignettage à f:2,5



Qualité d'image et hautes sensibilités




Le GF2 reprend le même capteur que le GF1. Si le Live MOS de 12,1 MPix faisait bonne figure en son temps, force est de constater que cette machinerie apparait vieillissante aujourd'hui. Certes, Panasonic a dopé son GF2 histoire de fournir une sensibilité maximum de 6 400 ISO (contre 3 200 ISO précédemment). Mais le traitement du signal n'a pas beaucoup évolué sinon. L'appareil reste tout à fait utilisable jusqu'à 1 600 ISO, éventuellement 3 200 ISO si on s'en tient à des petits formats (A4 max) et sans opérer de recadrage. Et encore... Quant au mode 6 400 ISO, il n'est bon qu'à du dépannage (ou du format timbre poste) car beaucoup trop bruité.

</center>" alt="<center>

Extrait 1 à 200 ISO

</center>" alt="<center>

Extrait 1 à 400 ISO

</center>" alt="<center>

Extrait 1 à 800 ISO

</center>" alt="<center>

Extrait 1 à 1 600 ISO

</center>" alt="<center>

Extrait 1 à 3 200 ISO

</center>" alt="<center>

Extrait 1 à 6 400 ISO

</center>" alt="<center>

Extrait 2 à 100 ISO

</center>" alt="<center>

Extrait 2 à 200 ISO

</center>" alt="<center>

Extrait 2 à 400 ISO

</center>" alt="<center>

Extrait 2 à 800 ISO</center>" alt="<center>

Extrait 2 à 1 600 ISO</center>" alt="<center>

Extrait 2 à 3 200 ISO</center>" alt="<center>

Extrait 2 à 6 400 ISO</center>" alt="<center>

Extrait 1 à 1 600 ISO réduction du bruit minimum</center>" alt="<center>

Extrait 1 à 1 600 ISO réduction du bruit moyenne</center>" alt="<center>

Extrait 1 à 1 600 ISO réduction du bruit maximum</center>" alt="<center>

Extrait 2 à 1 600 ISO réduction du bruit minimum</center>" alt="<center>

Extrait 2 à 1 600 ISO réduction du bruit moyenne</center>" alt="<center>

Extrait 2 à 1 600 ISO réduction du bruit maximum</center>" alt="<center>




00D7000003932926-photo-panasonic-gf2-prise-de-vue-1-600-iso.jpg
0096000003932928-photo-panasonic-gf2-prise-de-vue-1-600-iso-extrait-1.jpg
0096000003932930-photo-panasonic-gf2-prise-de-vue-1-600-iso-extrait-2.jpg

Prise de vue réalisée à 1 600 ISO et extraits à 100 %


00D7000003932932-photo-panasonic-gf2-prise-de-vue-3-200-iso.jpg
0096000003932934-photo-panasonic-gf2-prise-de-vue-3-200-iso-extrait-1.jpg
0096000003932936-photo-panasonic-gf2-prise-de-vue-3-200-iso-extrait-2.jpg

Prise de vue réalisée à 3 200 ISO et extraits à 100 %



Mais encore ?




Le GF2 ne donne pas de mauvaise surprise. Balance des blancs et mesure d'exposition sont globalement justes et fiables (surtout cette dernière). En termes de balance, la prévisibilité du rendu diminue un peu avec les lumières incandescentes, mais cette observation est valable pour la majorité des appareils. En revanche, on pourra reprocher à Panasonic d'avoir limité les réglages d'image à deux modes, couleur ou noir et blanc, avec contraste, netteté, réduction du bruit et saturation (pour la couleur uniquement). On peut accéder à d'autres styles d'image via le sélecteur de modes dans l'entrée « Ma couleur » (expressif, rétro, pur, élégant, cinéma...), mais d'une ce sont plus des effets que des rendus colorimétriques, et de deux ça n'est pas pratique. Certes, la colorimétrie de base s'avère équilibrée et naturelle, mais un appareil de cette trempe pourrait se montrer plus généreux (diapo, portrait, Tri-X, sépia, virages...). Même si Panasonic a souhaité le « simplifier » pour le rendre plus attrayant auprès du grand public.

012C000003929462-photo-gf2-r-glage-d-image.jpg
012C000003933058-photo-panasonic-gf2-bonne-exposition.jpg

Menu de réglages d'image et une situation typiquement difficile que le GF2 a bien exposée


00C8000003933450-photo-silkypix-developper-studio-3-1.jpg
Silkypix
Autre petite déception : la disparition du réglage de puissance du flash et du mode second rideau. Sur un appareil de cette trempe, c'est un peu limite... On notera enfin que, comme sur le GF1, la conversion en Jpeg effectuée par le boîtier n'est pas des plus subtiles. On obtient de biens meilleurs résultats à partir des fichiers RAW. A ce sujet, Panasonic fournit un Silkypix Developper Studio 3.1 SE guère convaincant. Déjà, le logiciel n'est déjà pas très simple d'approche. Et ensuite, comme il n'est pas développé par Panasonic, il n'offre aucune intégration des réglages de l'appareil. On ne peut donc pas modifier en post traitement les paramètres qu'on a réglés avant la prise de vue de façon précise (I.Dynamique, réglages d'image, réduction du bruit...). Bref, mieux vaut passer par un Lightroom par exemple.

000000C803933324-photo-panasonic-gf2-jpeg-d-origine.jpg
000000C803933326-photo-panasonic-gf2-jpeg-post-trait.jpg
000000C803933328-photo-panasonic-gf2-jpeg-depuis-raw.jpg

Jpeg original, Jpeg post-traité sous Lightroom 3 puis Jpeg obtenu depuis un RAW avec le même traitement


00C8000003933330-photo-panasonic-gf2-jpeg-d-origine-extrait.jpg
00C8000003933332-photo-panasonic-gf2-jpeg-post-trait-extrait.jpg
00C8000003933334-photo-panasonic-gf2-jpeg-depuis-raw-extrait.jpg

Extraits à 100 % dans le même ordre : le RAW permet d'obtenir le plus de détails



La photo 3D et la vidéo



Fonctionnalités et photo 3D



Le GF2 propose des fonctionnalités assez classiques : modes scènes, bracketing d'exposition et de balance des blancs, fonction d'extension de la plage dynamique (I.Dynamique) et de renforcement de netteté adaptatif (I.Résolution) ou encore menus C personnalisables... C'est finalement assez peu : pas de HDR ni de panoramique au programme. Oui, mais le GF2 est compatible 3D, une fois l'optique H-FT012 greffée à la monture.

0050000003933672-photo-panasonic-h-ft012.jpg
Toute ressemblance à un smiley déjà existant est purement fortuite... L'objectif proposé à 249 € est une focale fixe (équivalent 65 mm) qui englobe deux lentilles distinctes (composées chacune de quatre éléments en trois groupes). Lorsqu'on monte cet ovni sur le GF2, le capteur se scinde automatiquement en deux zones de 1 600 x 1 200 pixels, couvertes chacune par une lentille. L'appareil produit donc deux photos, groupées dans un fichier .MPO stéréoscopique lisible sur téléviseur 3D ou ordinateur (moyennant un écran adapté). Précision utile s'il en est : l'écran du GF2 ne montre bien sûr qu'une seule image en 2D...



00AF000003933644-photo-panasonic-h-ft012-2.jpg
00C8000003933646-photo-panasonic-h-ft012-3.jpg
00B4000003933648-photo-panasonic-h-ft012-4.jpg

L'objectif 3D sous toutes ses coutures


0050000003934012-photo-panasonic-smiley.jpg
Avant d'en venir au rendu et à la question de l'intérêt de la chose, quelques précisions s'imposent. D'abord, la greffe de l'objectif coupe l'autofocus, pour la simple est bonne raison qu'il n'y a pas de bague de mise au point sur l'optique. Comment fait-on ? Et bien on laisse opérer la très petite ouverture constante de f:12, qui garantit une profondeur de champ suffisante pour être net partout. Mais qui impose d'avoir une lumière généreuse afin d'obtenir un temps d'obturation assez rapide ! Et n'envisagez pas de monter en sensibilité, parce au-delà de 400 ISO l'image (donc le rendu 3D) se dégrade méchamment. Enfin, notez que le GF2 ne filme pas en 3D, il se contente des photos.

Alors, qu'est-ce que ça vaut ? Nous branchons le GF2 à notre téléviseur Samsung LE40C750 en HDMI pour en avoir le cœur net. Première impression, après un léger ajustement de la profondeur de l'effet 3D sur le téléviseur : la stéréoscopie est bien rendue et sur la plupart des photos capturées. Contrairement au W3 de Fujifilm qui impose de nombreuses contraintes de prise de vue (pas de gros plan, d'arrière plan éloigné, de sujets nombreux, de photos de nuit, de formes géométriques...) et occasionne de francs ratés si on ne les respecte pas, le GF2 parvient à obtenir des résultats au moins acceptables sinon convaincants dans la plupart des situations. Des situations où vous avez pu photographier à f:12 bien sûr...

00C8000003929466-photo-gf2-sur-tv-3d.jpg
00C8000003929468-photo-gf2-sur-tv-3d-2.jpg
00C8000003929470-photo-gf2-sur-tv-3d-3.jpg

Interface Lumix sur la télé 3D, affichage de la vue en 2D puis en 3D


Maintenant à y regarder de plus près, la 3D n'est pas non plus saisissante. Si le premier plan se détache généralement bien (et semble bouger quand on déplace la tête), du milieu jusqu'à l'arrière plan il n'y a plus aucune profondeur. Et même plutôt un tassement de perspective qui donne un rendu de décors « en carton pâte ». Le faible espacement des deux lentilles ne parvient visiblement pas à reproduire la parallaxe de la vision humaine. En décomposant les deux images d'un MPO, on voit bien que la perspective varie peu d'une image à l'autre.

00C8000003934128-photo-panasonic-gf2-image-gauche.jpg
00C8000003934130-photo-panasonic-gf2-image-droite.jpg
00C8000003934132-photo-panasonic-gf2-image-gauche-et-droite-superpos-es.jpg

Image gauche, puis droite et enfin recomposées


00C8000003934190-photo-panasonic-gf2-image-gauche-2.jpg
00C8000003934192-photo-panasonic-gf2-image-droite-2.jpg
00C8000003934194-photo-panasonic-gf2-image-gauche-et-droite-2-superpos-es.jpg

Image gauche, puis droite et enfin recomposées


Au final, la photo 3D c'est sympathique et dans l'idée intéressant, mais il va encore falloir progresser pour donner envie de dépenser 250 € dans un objectif entièrement dédié à cette pratique.

Et la vidéo ?



S'il y a bien un domaine où le GF2 pourra mettre tout le monde d'accord, c'est celui de la vidéo. En effet, l'appareil excelle dans ce domaine. Principalement deux raisons à cela : la très bonne qualité d'image d'une part et la belle performance de l'autofocus d'autre part.

0096000003934630-photo-panasonic-gf2-menu-vid-o.jpg
Comme d'habitude chez Panasonic, deux encodages sont proposés : l'AVCHD destiné à un visionnage direct sur téléviseur, le Motion Jpeg orienté montage sur PC. En qualité maximum, le premier format produit des fichiers MTS en 1 920 x 1 080 pixels, entrelacé à 50 im/s et encodé à environ 16 Mbps. Tandis que le second génère des .MOV en 1 280 x 720 pixels, avec un séquençage d'image progressif à 30 im/s et un encodage à 27 Mbps environ.





Si la qualité d'encodage est très bonne dans les deux cas, on regrette en revanche que Panasonic limite le 1 080i à l'AVCHD, un format toujours aussi ingérable sur PC. Pour preuve, le constructeur fournit un petit logiciel Super LoiLoScope en version d'évaluation pour éditer ces vidéos, PHOTOfunSTUDIO 6.0 HD étant incapable de prendre l'AVCHD en charge (pas plus qu'il n'édite le RAW...). Même chose pour le son, capté en stéréo dans les deux cas, mais en AC-3 48 kHz à 192 Kbps pour la Full HD et seulement en PCM 16 kHz à 512 Kbps pour la HD... C'est bien de laisser le choix du format, mais si on en privilégie clairement un au détriment de l'autre, ça perd de son intérêt...





Le bon point c'est que dans les deux cas, l'autofocus fonctionne très bien. Ses ajustements sont très silencieux, rapide et précis. Si l'absence de contrôles manuels ne vous dérange pas, le GF2 est probablement un des meilleurs appareils du moment pour capter de la vidéo en haute définition !

Des vidéos Full HD en AVCHD à télécharger







Conclusion


Le GF2 marque le retour de Panasonic sur les compacts à objectifs interchangeables, il était temps. Et on ne peut s'empêcher de trouver que cette actualisation a un parfum de contre attaque face au NEX-5. Le GF2 reprend en tout cas des éléments qui ont fait le succès du boîtier Sony, à savoir un fonctionnement simple (histoire de toucher davantage d'utilisateurs) et des dimensions réduites. Panasonic a ainsi opté pour une interface tactile, épurant le boîtier jusqu'à l'essentiel. Du coup, le GF2 se positionne assez loin du classicisme de son illustre prédécesseur, le GF1. Heureusement, l'ergonomie reste efficace pour un puriste. Un changement dans la forme, c'est net. Mais dans le fond, on pourra regretter que Panasonic ait si peu fait évoluer le cœur de l'imagerie. Il n'y a rien de dramatique, le GF2 reste bien au-dessus de ce que proposent tous les compacts du marché. Mais à côté du NEX-5, le traitement d'image du GF2 apparaît poussif, en net retrait. Et Sony devrait revenir sur les NEX avant que Panasonic ne propose un GF3 : attention à ne pas accumuler trop de retard ! Le GF2 se rattrape en revanche sur la vidéo où il dépasse le NEX-5. Et la photo 3D ? La fonctionnalité rend plutôt bien mais comme d'habitude, il y a des réserves... Un bon divertissement si on digère l'achat de l'optique dédiée ! Commercialisation courant février, à 649 € avec le 14 mm.

Panasonic Lumix GF2

Les plus
+ Compacité / tactile utilisable
+ Richesse des RAW / mesure d'expo fiable
+ Piqué du 14 mm / compatible photo 3D
+ Qualité des vidéos HD - FullHD
Les moins
- Imagerie quasi inchangée depuis GF1
- 14 mm de qualité mais pas polyvalent
- Ergonomie simplifiée / réglages manquants
- Pas de HDR ni de panoramique
Qualité d'image
Réactivité
Ergonomie
Fonctionnalités
3



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top