Dell Inspiron Duo, netbook et tablette à la fois !

23 décembre 2010 à 17h45
0
La note de la rédac

Le Dell Inspiron Duo en test



0096000003852804-photo-dell-inspiron-duo.jpg
Alors que le marché du netbook décline doucement, celui des tablettes commence à prendre pas mal d'ampleur. Il n'en fallait pas moins pour que certains constructeurs tentent d'allier ces deux types de produits pour commercialiser des machines hybrides telles que l'Inspiron Duo de Dell que nous vous présentons aujourd'hui.

Associer le monde du netbook et celui des tablettes n'est pas vraiment une idée nouvelle. Les Asus Eee PC T91 ou Acer 1825PTZ sont commercialisés depuis plusieurs mois, tandis que le Lenovo U1 Hybrid se fait toujours attendre après une apparition au CES 2010, il y a près d'un an. Toutes des machines hybrides comme l'Inspiron Duo de Dell. Ce qui différencie ce dernier des modèles Acer ou Asus, c'est la façon dont le netbook se transforme en tablette et inversement. Voyons ça en vidéo tout d'abord, puis en photo, avant d'établir ce que donne cet Inspiron Duo en termes de performances.

Sommaire


L'Inspiron Duo en vidéo



Remarque : Notez que les ralentissements et autres lenteurs visibles dans cette vidéo peuvent être dues au fait que l'Inspiron Duo que nous manipulons est un modèle de présérie. Certains éléments sont susceptibles d'être améliorés sur la version finale.



Premières impressions



L'Inspiron Duo de Dell est tout d'abord un netbook relativement sobre, fait de matériaux qui semblent solides sans que le design de la machine n'en pâtisse trop. Ses dimensions sont relativement importantes pour un netbook 10,1 pouces, car le châssis est à la base conçu pour recevoir une dalle 12 pouces. Conséquences : des bandes noires assez visibles autour de l'écran, mais aussi un clavier large qui bénéficie de ce châssis aux dimensions généreuses.

Pour revenir à cette dalle 10,1 pouces, notez qu'elle profite d'un rétroéclairage par LED et que si l'écran est brillant, les reflets sont tout de même assez peu gênants, du fait d'un contraste et d'une luminosité élevés. En revanche, les angles de visions de la dalle sont vraiment limités, notamment en usage tablette.

012C000003860470-photo-dell-inspiron-duo-2.jpg
012C000003860472-photo-dell-inspiron-duo-3.jpg

Le poids de l'Inspiron Duo, 1 370 grammes, est également un sérieux inconvénient dans cette configuration tablette. Au bout de quelques minutes d'utilisation, on commence à ressentir le besoin de poser l'appareil. C'est là le principal défaut du produit. Autre souci de moindre importance celui-là, le fait de ne pouvoir bénéficier de la webcam en mode tablette. Vous obtenez ainsi une jolie image noire si vous lancez Skype ou autre en mode tablette.

Configuration matérielle



Quels composants trouve-t-on sous le capot de cet Inspiron Duo ? Un processeur Intel Atom N550, tout d'abord. Ce CPU, issu de la famille des Pineview, est doté de deux cœurs physiques sur lesquels l'Hyperthreading est activé. Il fonctionne à 1,5 Ghz et possède 1 Mo au total de mémoire cache de niveau 2 (512 Ko par cœur physique). Dell a donc incorporé ce qui se fait de mieux actuellement en matière de CPU pour netbooks. Côté mémoire vive on est gâté aussi, puisque ce sont 2 Go de mémoire vive DDR3 qui viennent épauler le N550. De quoi faire tourner correctement Windows 7 Edition Familiale.

En revanche, la partie graphique est toujours aussi famélique, avec un GMA 3150 qui se contente de faire le strict minimum, à savoir afficher dans la définition de l'écran. Pas question ici de jouer à quelque jeu que ce soit. Conscient de la faiblesse de la proposition d'Intel en la matière, Dell a choisi d'incorporer une puce de décompression Broadcom CrystalHD qui peut se charger du décodage d'une vidéo HD. Une bonne idée, puisque l'écran de l'Inspiron Duo possède plus de 720 lignes. En revanche, pourquoi ne pas avoir implanté de sortie HDMI ? Elle aurait permis de diffuser sur un écran externe des vidéos HD. Dommage...

Du côté du stockage en revanche, pas de déception. Le disque dur est d'une capacité satisfaisante pour ce type de produit, avec 320 Go. Surprise enfin avec la vitesse de rotation des plateaux, qui tournent à 7 200 tours par minute. Cela offre un gain de performances appréciable, même si cette vitesse implique également une légère hausse de la consommation électrique.

Au niveau de la connectique, on est partagé : pour un netbook, les deux ports USB 2.0 et l'entrée/sortie audio sont clairement insuffisants. Pour une tablette, cet équipement est nettement plus intéressant. Quoi qu'il en soit, on regrette vraiment l'absence de sortie HDMI, dont le dock (proposé en option) est également privé.

012C000003860478-photo-dell-inspiron-duo-6.jpg


Ce dernier fait office de station pour le netbook et possède deux ports USB, une prise Ethernet et un lecteur de cartes mémoire. Il est également équipé d'enceintes 2.1 signées JBL dont nous n'avons malheureusement pas pu entendre le son, un problème touchant visiblement notre Inspiron Duo de test (qui, rappelons-le, est une version de présérie).

012C000003860482-photo-dell-inspiron-duo-8.jpg
 
012C000003860484-photo-dell-inspiron-duo-9.jpg


La connectivité de ce produit hybride est assurée par une compatibilité Bluetooth 3.0, Wi-Fi 802.11n ainsi que part la prise en charge d'une carte SIM 3G+. Une fonction GPS est également prévue. Un équipement relativement haut de gamme complété par un capteur d'ambiance et de proximité, mais malheureusement terni par la présence d'une batterie 4 cellules d'une capacité limitée à 1850 mAh. Le pire reste à venir, puisque Dell a choisi de rendre ce composant inamovible : vous n'avez donc aucun moyen de remplacer la batterie d'origine par un modèle plus performant.

Ergonomie



Que vaut cet Inspiron Duo en matière d'ergonomie ? On regrette tout d'abord que le touchpad ne soit ni assez haut ni assez large à notre goût, et qu'il manque également d'un système multipoint. Le clavier chiclet, en revanche, est confortable, les touches sont bien espacées, mais certaines d'entre elles manquent un peu de hauteur (c'est le cas de la touche Enter ou du pavé directionnel).

012C000003860474-photo-dell-inspiron-duo-4.jpg
 
012C000003860476-photo-dell-inspiron-duo-5.jpg


Evoquons maintenant la grande réussite de Dell sur cet Inspiron Duo : le mécanisme de passage netbook / tablette. Plus simple que ce que proposent les concurrents, le choix de Dell est à la fois une innovation technique (le passage des connecteurs de l'écran dans deux points de la charnière particulièrement discrets) et un gain de confort pour l'utilisateur. Basculer cet écran pour changer de configuration s'avère aisé, d'autant que le constructeur a prévu des petits aimants dans l'armature, qui assistent le blocage de l'écran en fin de mouvement.

012C000003869882-photo-dell-inspiron-duo-1.jpg


L'écran est un modèle tactile de type capacitif et supportant le multipoint. S'il est relativement réactif, il souffre en revanche d'un pitch assez faible. Avec 1366 x 768 pixels dans 10,1 pouces, la précision du doigt est approximative... Autre grief, la lenteur pour effectuer le passage du mode portrait au mode paysage, et réciproquement. Notre exemplaire de test étant un modèle de présérie, impossible de savoir si la version finale souffrira ou non de ces lenteurs. Il est tout de même important de remarquer que Dell a eu l'excellente idée d'incorporer un accéléromètre dans son netbook !

Si l'on s'intéresse maintenant à la suite logicielle livrée avec cet écran tactile, on peut évoquer l'interface Dell Stage, qui regroupe plusieurs raccourcis vers différentes applications comme MusicStage, VideoStage, PhotoStage ou BookStage. L'interface se lance très rapidement à la demande ou dès le netbook passé en position tablette (option désactivable), et pour cause : elle se lance au démarrage de Windows 7. Par la suite, les choses se gâtent quelque peu, le lancement des différentes applications étant clairement plus poussif. Pas si grave que ça étant donné l'intérêt des dites applications : pour certaines, ce ne sont que des liens vers des programmes de Windows (Internet, Games), pour d'autres elles ne vous seront probablement pas indispensables.

00C8000003860726-photo-stage-dell-stage.jpg

00C8000003860730-photo-stage-photo-stage.jpg
00C8000003860728-photo-stage-paint.jpg
00C8000003860732-photo-stage-video-stage.jpg


Apportons un éclairage sur l'application Flicks. Elle permet d'opérer certaines fonctions grâce à l'interface tactile, comme les commandes « Page précédente » ou « Page suivante » par simple déplacement sur l'écran (dans votre navigateur Internet ou explorateur de fichiers). Sans être une nouveauté, l'introduction de gestuelles est toujours appréciable et rappelle qu'une interface tactile, bien utilisée, peut être particulièrement ergonomique...

Evoquons enfin Duo Station, l'interface que lance l'Inspiron Duo dès lors qu'il est connecté au dock en option. Elle affiche l'heure sur l'écran, ainsi que diverses informations comme la météo ou l'indicateur de charge, et se propose de diffuser de la musique. Problème à ce niveau : vous ne pouvez sélectionner qu'un seul morceau ! Espérons que ce bug sera corrigé dans la version finale. Enfin, il est possible de vous servir de ce netbook comme d'un cadre photo en laissant défiler un diaporama de vos photos ou même une vidéo.

012C000003860480-photo-dell-inspiron-duo-7.jpg

Performances synthétiques



Pour appréhender les performances offertes par le netbook de Dell, nous l'avons mis face à quatre autres modèles : le Eee PC 1201N, qui abrite un Atom N450 et la solution ION Next Gen de NVIDIA, le Compaq Mini 311, équipé de l'ancienne plate-forme NVIDIA ION et d'un Atom N270, le MSI Wind U135, qui embarque la nouvelle plate-forme Pine Trail, l'Atom N450 et le GMA 3150 d'Intel, et enfin le Eee PC 1015PEM, équipé de la même manière que notre Inspiron Duo.

Test du processeur : ScienceMark 2 Primordia et Cinebench 10


Pour mettre à l'épreuve le N550 de l'Inspiron Duo, nous avons utilisé ScienceMark 2. C'est un utilitaire de test utilisant le processeur pour effectuer toute une batterie de calculs scientifiques. Ici, c'est le fameux Primordia qui va mettre à l'épreuve notre portable en se basant principalement sur la fréquence du processeur. Nous avons également fait appel à Cinebench 10, qui est basé sur le moteur de l'application professionnelle Cinema4D. Pour évaluer les performances du netbook hybride de Dell, le logiciel effectue le rendu 3D de la scène en question de manière logicielle uniquement et nous donne un indice final sur la rapidité de la machine sans faire intervenir les performances des contrôleurs graphiques.

03859390-photo-primordia.jpg
03859378-photo-cinebench.jpg

Score obtenu lors du calcul Primordia de ScienceMark 2 et sous Cinebench. Le plus grand est le meilleur.

Si les performances de l'Inspiron Duo sont étonnamment faibles sous Primordia, elles sont conformes aux attentes sous Cinebench. On voit, sur ce type d'applications, l'intérêt du second coeur de l'Atom N550.

Test mémoire et performances 3D



La mémoire vive est un autre élément essentiel dans un ordinateur. Pour évaluer les capacités de l'Inspiron Duo en la matière, nous avons utilisé le fameux Memory Benchmark de Sandra 2010. Au niveau de la bande passante, on observe une légère baisse de performance face aux solutions Pine Trail simple-cœur (MSI Wind U135 et Eee PC 1201PN). La gestion de la mémoire ne semble pas profiter de l'arrivée du second cœur physique, l'Eee PC 1015PEM montrant les mêmes limites.

Nous reportons ici le score obtenu sous 3DMark06 (et précisément le score SM2.0) par nos différents protagonistes, le Eee PC 1201PN et l'ION Next Gen, le Compaq Mini 311 de l'ancienne version de ION et celui de nos trois netbooks munis du GMA 3150 d'Intel. Sans surprise, les performances graphiques de l'Inspiron Duo ne valent pas celles des netbooks équipés des solutions ION et ION Next Gen de NVIDIA (respectivement sur les Compaq Mini 311 et Eee PC 1201PN). En revanche, la présence de la puce de décompression nous a permis de lire une vidéo en 1080p sans aucune saccade, le tout avec une occupation processeur des plus réduites (moins de 15%).

03859366-photo-sandra.jpg
03859374-photo-3dmark06.jpg

Score obtenu sous Sandra (moyenne des résultats nombres entiers et à virgule flottante) et sous 3DMark06.

HDTach


L'unité de stockage est un élément également très important dans l'évaluation des performances d'une machine. Pour effectuer nos mesures, nous avons utilisé le très connu HDTach. Cet utilitaire donne des renseignements précieux sur le disque dur. Il précise les taux de transfert en lecture ainsi que le temps d'accès au disque, un critère crucial dans les performances d'un ordinateur.

03859386-photo-hdtach-debit.jpg
03859388-photo-hdtach-temps-d-acces.jpg

Performances obtenues sous HDTach en écriture et en temps d'accès. Le plus grand est le meilleur.

Le disque dur fourni par Dell nous déçoit clairement, puisque malgré les 7 200 tours par minute annoncés, ses performances restent en deçà de celles de netbooks moins récents.

Performances pratiques : Winrar, démarrage



Si les tests synthétiques (qui éprouvent les différents composants de manière à donner une vision globale des performances de l'ordinateur) sont intéressants, rien ne vaut quelques applications classiques pour éprouver notre Inspiron Duo dans une utilisation « normale ». Nous avons donc utilisé Winrar, une application traditionnellement utilisée pour apprécier les performances d'une machine au moyen d'un test se rapprochant des conditions normales d'utilisation. Notre test consiste ici à compresser un dossier de près de 270 Mo par la méthode standard du logiciel. Nous avons également mesuré le temps mis par Windows 7 pour se charger sur chacun de nos quatre netbooks.

03859372-photo-winrar.jpg
03859384-photo-demarrage.jpg

Temps mis pour effectuer la compression de notre dossier et pour démarrer les netbooks. Le plus petit est le meilleur.

Winrar est une application multithreadée qui profite un peu du second cœur du N550, comme en attestent ses performances qui sont 15% plus élevées que celles des netbooks équipés d'un Atom N450 (simple cœur). Quant au test de démarrage, il ne faut pas 30 secondes à l'Inspiron Duo pour afficher le bureau de Windows 7 Edition Familiale, ce qui est somme toute très correct. Mais encore une fois, l'apport du processeur double-cœur n'améliore pas significativement le temps de démarrage de Windows. Il suffit de comparer ce score avec les Compaq Mini 311 ou MSI Wind U135 pour s'en convaincre.

Autonomie, consommation et températures



Ces trois paramètres sont des plus essentiels pour un ordinateur portable, et a fortiori pour un netbook. Voyons de quoi il retourne pour notre Inspiron Duo.

Autonomie - Battery Eater


03859376-photo-autonomie.jpg
Évoquons maintenant les performances en matière d'autonomie. Elles dépendent fortement de la consommation du netbook (que nous étudierons plus avant), mais aussi de la batterie qui l'équipe. Pour effectuer ce test d'autonomie, nous nous sommes servis du logiciel Battery Eater. Durant le test, nous avons placé la luminosité au milieu de sa puissance et désactivé les liaisons sans fil.

Comme vous pouvez le voir, la batterie 4 cellules de 1850 mAh de capacité est bien trop juste pour offrir une autonomie digne de ce nom. C'est indigne d'un netbook, et c'est d'autant plus grave que la batterie est, rappelons-le, inamovible...

Consommation


L'autonomie d'un ordinateur est une chose, mais la notion de consommation est tout aussi importante. Pour évaluer les performances du netbook en la matière, nous avons tout d'abord mesuré sa consommation au repos, la luminosité de l'écran réglée à 50 % de sa capacité, puis nous avons chargé le processeur grâce à deux sessions de Prime95 et poussé la luminosité à son maximum. Nos mesures sont réalisées grâce à un wattmètre.

03859382-photo-consommation-repos.jpg
03859380-photo-consommation-charge.jpg

Consommation en mode économie d'énergie, luminosité à la moitié de sa puissance et en mode ordinateur de bureau, luminosité à fond, en charge. Le plus petit est le meilleur.

Notre Inspiron Duo conserve un niveau de consommation tout à fait raisonnable malgré la présence du second cœur de son processeur. Il dépasse ainsi à peine les 20 Watts en charge, offrant des performances tout à fait similaires à celles du récent Eee PC 1015PEM d'Asus.

Un mot sur la température


Avoir son portable sur les genoux est une chose très commune. C'est pourquoi un appareil qui chauffe de façon excessive est à proscrire. Pour vous éviter ce désagrément, nous avons donc fait quelques relevés de températures grâce à HWMonitor, au repos tout d'abord, puis lors de sessions de Prime95.

03859370-photo-temperatures-repos.jpg
03859368-photo-temperatures-charge.jpg

Températures du processeur relevées par HWMonitor au repos et en charge. Le plus petit est le meilleur.

Il émane de l'Inspiron Duo un léger souffle en charge : les ventilateurs se mettent en route dès que la sollicitation devient importante, ce qui est un bon choix. Le netbook de Dell conserve des températures raisonnables, contrairement à l'Eee PC 1015PEM, équipé du même processeur.

Conclusion



Avec son Inspiron Duo, Dell propose un netbook hybride bien conçu, bien fini. Et si le concept n'a rien de nouveau, le système de bascule de l'écran est quant à lui tout à fait novateur et particulièrement réussi. Ajoutons à cela un équipement à la hauteur (emplacement pour puce 3G+, fonction GPS, détecteur de proximité, puce de décompression, Atom double-coeur et 2 Go de RAM) et un dock en option plutôt sympathique : Dell a fait du bon travail, même s'il manque la sortie HDMI.

Cependant, il y a pour nous deux critiques majeures que l'on peut faire sur ce produit. Son poids, tout d'abord. Avec presque 1,4 Kg, le netbook est dans la norme, mais la tablette est bien trop lourde ! On en arrive rapidement à vouloir la poser sur le bureau, ce qui n'est pas sa vocation première. L'IdeaPad U1 annoncé par Lenovo au CES dernier (soit il y a quasiment un an...) nous semble plus pertinent du poids de vu mobilité. Reste à savoir quand cet hybride sera effectivement commercialisé...

012C000002710342-photo-lenovo-ideapad-u1-hybrid.jpg

Le second grief concerne l'autonomie de la machine, indigne d'un netbook. Avec à peine plus de 2h sous BatteryEater, l'Inspiron Duo est surclassé par n'importe quel netbook ou tablette du marché. Le choix d'une batterie inamovible enfonce le clou : impossible de passer à un modèle plus endurant.

Difficile de dire si cet Inspiron Duo trouvera sa clientèle au moment de sa commercialisation courant janvier (environ 500 euros, ou 540 euros avec le dock). Il n'en reste pas moins qu'à notre sens, les louables efforts réalisés par Dell au niveau de l'ergonomie et de la finition sont gâchés par l'autonomie ridicule de ce produit.

Dell Inspiron Duo

Les plus
+ Atom N550 / 2 Go de RAM
+ Système de bascule
+ Equipement riche
Les moins
- Pas de sortie HDMI
- Poids en mode tablette
- Autonomie ridicule
Performance
Ergonomie
Qualité / prix
3




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top