Nouveau Sony Vaio P : compatible avec la "lecture à distance" de la PS3

10 mai 2010 à 17h18
0
Sony a aujourd'hui annoncé une nouvelle version de son mini-portable de luxe, le Vaio P. Ce nouveau modèle reprend l'esthétique générale de son prédécesseur mais bénéficie désormais d'un pavé tactile (touchpad), d'un accéléromètre et d'un GPS.

0140000003177882-photo-nouveau-sony-vaio-p.jpg

Il s'articule toujours autour d'un petit écran panoramique de 8 pouces affichant une étonnante définition de 1600 x 768 pixels. Il abrite la même configuration qu'auparavant avec un processeur Intel Atom Z540 cadencé à 1,86 GHz, une puce graphique Intel GMA 500 assurant le décodage matériel de la vidéo haute définition, 2 Go de mémoire vive et un SSD de 64 Go. On retrouve également une webcam à 300 000 pixels, du Bluetooth 2.1, du Wi-Fi N et de la 3G.

Le nouveau Sony Vaio P dispose donc d'un nouveau touchpad, dont la zone tactile est placée à droite de l'écran, tandis que les deux boutons sont à gauche. Il complète donc le trackpoint qui prône toujours au beau milieu du clavier. Un récepteur GPS, couplé à un compas numérique, permet d'utiliser un logiciel de localisation ou de guidage tel que Sony Vaio Location Search. L'accéléromètre permet enfin d'orienter l'écran en mode portrait lors de la lecture d'une page internet, par exemple, dans cette orientation.

Son système d'exploitation Windows 7 édition Familiale Premium est associé à un logiciel qui permet d'utiliser la fonction lecture à distance de la PlayStation 3. Voilà qui explique l'apparition d'une entrée « PC » dans la configuration de cette fonction avec la dernière mise à jour de cette console de salon.

Le nouveau Sony Vaio P mesure 24,5 x 12 x 2 cm pour un poids de 632 grammes avec sa batterie lui conférant une autonomie de 5 heures. Il devrait être commercialisé en France dans les prochains jours au prix public de 800 euros.

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page