Asus Taichi : prix et caractéristiques de ce PC portable à deux écrans

25 octobre 2012 à 09h01
0
Au lendemain des annonces formulées par Asus depuis New-York, nous avons pu approcher une version définitive du PC portable à deux écrans inauguré par le fabricant taïwanais, l'Asus Taichi. L'occasion d'en découvrir son fonctionnement, ses caractéristiques finales et son prix, fixé à 1299 euros.

0140000005477319-photo-asus-taichi.jpg

Dévoilé en juin, lors du salon Computex, l'Asus Taichi constitue sans doute l'un des produits les plus innovants de la gamme développée par Asus autour de Windows 8. La machine était présentée mercredi soir à Paris, l'occasion pour nous d'étudier de plus près le fonctionnement hybride de cet appareil qui sera disponible dans nos contrées début décembre, au prix public conseillé de 1299 euros.

Pour ceux qui découvriraient le concept, rappelons qu'Asus ambitionne ici de proposer un ordinateur portable muni non pas d'une, mais de deux dalles IPS, intégrées de part et d'autre de la partie supérieure du capot. Ouvert, le Taichi se présente donc comme un ordinateur portable classique, décliné en deux versions de 11,6 et 13,3 pouces. Tout l'intérêt du concept vient de la seconde dalle, tactile cette fois, située de l'autre côté du capot. En théorie, il devient ainsi possible à un utilisateur de pianoter sur la machine, en configuration PC portable classique, pendant qu'un autre exploite ses propres applications par le biais de l'écran tactile, les deux personnes se faisant alors face.

015E000005479469-photo-asus-taichi-21.jpg

Pour illustrer cet usage inattendu, les représentants d'Asus prennent l'exemple d'un père de famille qui prendrait le train avec son fils. Le premier travaille à son sempiternel Powerpoint, pendant que sa progéniture, assise sur le siège opposé, regarde une vidéo. Sur le papier, le modèle est attrayant, d'autant que d'autres scénarios sont imaginables : exposé professionnel par exemple, pendant lequel un représentant peut rapidement vérifier ses notes tout en laissant son invité profiter de sa présentation sur l'autre écran. Dans la pratique, seule la question de l'inclinaison de l'écran peut finalement poser problème.

L'autre usage qui s'impose de fait est celui de l'ordinateur en tant que tablette : une fois le PC refermé, l'écran tactile situé sur la face supérieure permet d'interagir avec le système.

Les deux écrans (tous deux en 1920 x 1080 pixels) sont régis directement par Windows 8 : on profite donc des avancées du système à ce niveau, avec par exemple la possibilité de choisir si l'on souhaite étendre la barre des tâches de l'un à l'autre, etc. (pour plus d'infos, voir notre guide Windows 8 - gérez l'affichage en double écran). Pour que le système soit viable et attractif aux yeux du grand public, Asus se devait toutefois de proposer une interface plus accessible que celle du panneau de configuration de Windows.

015E000005479471-photo-asus-taichi-21.jpg

Le fabricant taïwanais a donc opté pour un menu dédié, accessible via une touche du clavier, laquelle permet de basculer d'un mode d'affichage à l'autre : écran 1 allumé, deux écrans actifs, écran 2 uniquement. L'astuce est efficace, même si son fonctionnement n'est pas, de prime abord, des plus intuitifs.

015E000005479473-photo-asus-taichi-21.jpg

Pour le reste, Asus livre une machine conforme aux attentes, dont la finition parait très propre, notamment pour ce qui concerne l'intégration des deux écrans dans le capot supérieur et dont l'épaisseur reste contenue à 18,3 mm. La base repose quant à elle sur le châssis déjà bien éprouvé des Zenbook Prime, que l'on retrouvera donc dans les versions 11,6 (Taichi 21) et 13,3 pouces (Taichi 31) de la machine, dotée d'un clavier rétroéclairé.

015E000005479475-photo-asus-taichi-21.jpg

La première configuration lancée sur le marché s'articulera autour d'un processeur Core i7-3517U (double coeur, 1,7 Ghz et jusqu'à 2,3 Ghz en mode Turbo) accompagné de 4 Go de mémoire vive et d'un SSD de 128 Go. Pas de carte graphique dédiée ici : Asus se repose sur le contrôleur Intel HD 4000 intégré au CPU. En termes de connectique, le Taichi 21 propose mini VGA et micro HDMI, connecteurs jack, deux ports USB 3.0, WiFi 802.11n et Bluetooth 4.0. La disponibilité est fixée à début décembre, au prix public conseillé de 1299 euros. Le portable se révèle sans surprise un peu plus lourd que les Zenbook Prime, du fait de cette seconde dalle tactile, mais reste agréable à prendre en main, avec environ 1,4 Kg sur la balance. Reste à voir quelle sera l'autonomie, laquelle dépendra logiquement de l'utilisation faite du double écran... tout comme le succès commercial de ce concept.

015E000005479477-photo-asus-taichi-21.jpg


Pour aller plus loin en vidéo :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top