WWDC 2011 : la couverture de l'événement sur Clubic en direct

06 juin 2011 à 19h01
0
C'est à San Francisco que vient de s'ouvrir la WWDC 2011, la conférence annuelle réunissant les développeurs du monde Apple.

Une fois n'est pas coutume, et alors que les rumeurs allaient déjà bon train, la marque à la pomme avait déjà annoncé le programme de cette WWDC : au menu donc le nouveau système d'exploitation iOS 5.0 pour iPhone, iPod Touch et iPad, la nouvelle version de Mac OS X, nom de code « Lion », pour les Mac, et enfin l'avènement d'iCloud, le service dans le nuage d'Apple avec un accès à votre bibliothèque musicale. Le tout sous la houlette de Steve Jobs. Le hardware ne semble hélas pas à l'ordre du jour de cette WWDC.

Pour couvrir l'évènement nous vous proposons comme à l'accoutumée un suivi en direct des nouveautés au travers de cette actualité, mise à jour au fur et à mesure des annonces. Nous diffusons également en parallèle une édition spéciale de l'émission vidéo On Refait le Mac, en direct depuis San Francisco.

01E0000004121724-photo-apple-wwdc-2011.jpg

Steve Jobs vient de monter sur scène, et introduit ce nouveau keynote par le traditionnel défilé de chiffres, concernant par exemple le nombre de participants à la WWDC : 5200.

Mac OS X Lion

Il cède aussitôt sa place à Phil Schiller pour une démonstration des nouveautés de « Mac OS X Lion ».

C'est finalement à lui que revient la tâche de faire un point sur le marché : il y aurait aujourd'hui 54 millions d'utilisateurs actifs de Mac, et le marché du Mac serait en progression de 28 % alors que celui de PC en baisse de 1 %.

Un dernier chiffre pour en revenir à « Lion », qui inclurait 250 nouvelles fonctions. 10 nous seront présentées ce soir :
  • Les gestes multipoints (multi-touch gestures) hérités d'iOS se généralisent sur Mac OS X, si bien que les barres de défilement cèdent leur place au défilement à deux doigts. Le taper-pour-zoomer est quant à lui importé d'iOS.
  • Autre inspiration d'iOS, les applications se mettent au plein écran. Un geste de défilement permet d'ailleurs de passer d'une application en plein écran à une autre. L'essentiel des applications Apple accueillent un mode plein écran, telles que Mail, iCal, iPhoto, Aperçu ou Photo Booth.
  • « Lion » inaugure également « Mission Control », qui combine à lui seul les fonctions d'Exposé, de Spaces et de Dashboard pour simplifier la gestion des applications ouvertes. Le nombre de spaces (bureaux virtuels) n'est désormais plus fixe, on en crée, en réorganise et en supprime à la volée depuis « Mission Control », qu'on peut d'ailleurs appeler d'un geste à trois doigts.
  • Apple peaufine le Mac App Store qui permet désormais les achats in-app et les notifications push.

00B4000004325638-photo-apple-wwdc-2011.jpg
00B4000004325646-photo-apple-wwdc-2011.jpg
00B4000004325652-photo-apple-wwdc-2011.jpg

  • Toujours en provenance directe d'iOS, la fonction « Launchpad » permet de présenter les applications sous forme de grille sur le bureau, avec gestion des dossiers semblable à celle d'iOS.
  • Les applications conservent d'ailleurs leur état d'une fermeture à leur réouverture, au travers de la nouvelle fonction « Resume », toujours comme sur iOS.
  • Dans cette lignée, les documents sont désormais sauvegardés en permanence à la volée, à moins que l'utilisateur n'ait spécifié l'inverse. Une fonction de versionnage va de paire, elle permet d'enregistrer plusieurs états d'un document à plusieurs étapes clés et de les manipuler.

00B4000004325666-photo-apple-wwdc-2011.jpg
00B4000004325668-photo-apple-wwdc-2011.jpg
00B4000004325672-photo-apple-wwdc-2011.jpg

  • « AirDrop » est une nouvelle fonction de partage simplifié de fichier par Wi-Fi en point à point. Il suffit de glisser-déposer un fichier sur l'icône d'un autre ordinateur dans la barre latérale du Finder pour que l'utilisateur soit notifié, accepte et récupère le fichier directement.
  • Le client email « Mail » bénéficie d'une nouvelle interface inspirée de celle... de l'iPad ! Celle-ci apporte - enfin - l'affichage sur plusieurs colonnes et les conversations notamment.

00B4000004325774-photo.jpg
00B4000004325772-photo.jpg
00B4000004325770-photo.jpg

Voilà pour les 10 fonctionnalités qu'Apple a décidé de nous montrer aujourd'hui.

« Mac OS X Lion » ne sera commercialisé qu'au travers du Mac App Store, au tarif agressif de 30 dollars, à partir du mois de juillet. Un seul achat suffira pour tous les ordinateurs sur lequel un même compte est utilisé, comme pour les autres applications du Mac App Store. La question de la réinstallation d'un ordinateur à partir de zéro reste donc en suspend.

00F0000004325778-photo.jpg

iOS 5

C'est au tour de Scott Forstall de monter sur scène pour le lancement d'iOS 5.

200 millions de dispositifs iOS auraient été vendus, 15 milliards de morceaux au travers de l'iTunes Store, 130 millions de livres par celui de l'iBookstore. 25 milliards de dollars auraient ainsi été reversés aux développeurs, ce qui signifie aussi qu'Apple a encaissé près de 12 milliards de dollars.

« iOS 5 » inclut 1500 nouvelles bibliothèques applicatives (API) et 200 nouvelles fonctions, dont 10 seront à nouveau présentées :
  • Un nouveau système de notification fait comme prévu et comme attendu son apparition. Avec cette nouvelle approche fortement inspirée d'Android, les notifications n'interrompent plus l'activité de l'utilisateur et s'affichent sans intrusion en haut de l'écran. Un mouvement du doigt vers le bas permet d'afficher une page dédiée, sur laquelle sont réunis le cas échéant les notifications de plusieurs applications.

00F0000004325798-photo.jpg

  • La deuxième nouvelle fonctionnalité présentée est « News Stand », un équivalent de l'iBookstore pour les magazines. Ce kiosque est intégré au springboard, les publications apparaissent dans un dossier à la manière d'applications, sur fond de présentoir en bois. Elles sont téléchargées automatiquement à l'achat ou à la publication d'un nouveau numéro en cas d'abonnement.

00F0000004325808-photo.jpg

  • Twitter est désormais intégré en profondeur au système. Plusieurs applications permettront dorénavant de partager vers Twitter, comme elles pouvaient le faire vers d'autres plateformes. L'application Photos permettra ainsi de partager une photo directement sur Twitter, Safari un lien.

00F0000004325822-photo.jpg

  • Une fois n'est pas coutume, la nouvelle version de Safari hérite de fonctionnalités jusqu'à présent réservées aux Mac, à commencer par la fonction « Lecteur » qui n'affiche que le contenu principal d'une, et c'est nouveau, de plusieurs pages, d'un même article. La navigation par onglet a été revue. La « liste de lecture », qui a fait son apparition sur Safari pour Mac OS X Lion, fait également son apparition sur iOS. Elle permet de mettre de côté les pages qu'on souhaite lire pour une consultation ultérieure.

00F0000004325830-photo.jpg
00F0000004325832-photo.jpg

  • La nouvelle application « Reminders » comble à son tour une lacune de longue date d'iOS : l'absence de liste de tâches. Son point différenciant étant la possibilité de déclencher une alerte en cas d'arrivée ou de départ d'un lieu physique, pour par exemple rappeler à l'utilisateur d'acheter le pain quand il quitte son bureau.

00F0000004325836-photo.jpg
00F0000004325838-photo.jpg

  • L'application « Appareil photo » va quant à elle peut-être finir par être à la hauteur en s'inspirant des multiples améliorations que se proposaient d'apporter la communauté jailbreak : la touche de réglage du volume permet enfin de déclencher, et une fonction permet de bloquer l'exposition et la mise au point. L'application « Photos » se dote quant à elle de fonctions d'édition élémentaires, à commencer par une fonction qui permet de corriger l'orientation mal détectée d'une photo, de recadrer une photo ou de corriger les yeux rouges.

00F0000004325852-photo.jpg
00F0000004325854-photo.jpg

  • « Mail » bénéficie à son tour de son lot de nouveautés, dont la plupart étaient jusqu'à présent réservées aux ordinateurs. Il se dote notamment d'un éditeur de texte enrichi (gras, liens, retraits, etc.), de la prise en charge de drapeaux ou encore de recherches dans l'intégralité du texte. Le clavier virtuel inaugure quant à lui un nouveau mode dans lequel il peut se scinder de part et d'autre de l'écran d'un iPad, pour faciliter la rédaction.

00F0000004325932-photo.jpg
00F0000004325934-photo.jpg

  • Apple est bien placé pour savoir que les utilisateurs s'émancipent peu à peu de leurs ordinateurs, avec son smartphone et sa tablette, et permet enfin l'activation de ses appareils sans ordinateur. La mise à jour d'iOS pourra en outre se faire directement depuis le dispositif, à la manière d'Android.

00F0000004325956-photo.jpg
00F0000004325964-photo.jpg

  • La firme de Cupertino n'en finit plus de reconnaitre les réussites de ses concurrents ce soir puisqu'il lance également « iMessage », un logiciel de messagerie instantanée semblable à BlackBerry Messenger ou à WhatsApp. Celui-ci permet l'échange de texte, de photo, de vidéo et de contact, avec un ou plusieurs correspondants disposant d'un appareil iOS 5. On retrouve les accusés de réception, de lecture et les notifications de rédaction de message, chères aux mobinautes dont la connexion 3G est parfois instable. Aucune interopérabilité n'a l'air d'être prévue avec un autre protocole de messagerie instantanée, pas même iChat sur Mac, ce qui est une grosse lacune.

00F0000004326018-photo.jpg
00F0000004326020-photo.jpg

  • Last but not least pour iOS 5, une fonction plébiscitée et permise sur les appareils jailbreakés : la synchronisation en Wi-Fi avec iTunes.
iOS 5 sera disponible sur iPhone 3GS, iPhone 4, iPad, iPad 2, iPod Touch de 3e et 4e génération, cet automne.

iCloud

Steve Jobs est de retour sur scène pour introduire iCloud, qui devrait résoudre les contraintes visant à maintenir synchronisés ses photos, vidéos et autres contenus entre plusieurs dispositifs.

Dans l'ère « post-PC » d'Apple, le point de concentration de ces contenus ne sera plus l'ordinateur domestique mais le cloud. Les contenus d'un dispositif seront transmis automatiquement sur iCloud et rapatriés sur les autres dispositifs d'un utilisateur en toute transparence.

iCloud remplace naturellement MobileMe pour ce qui est de la synchronisation de son carnet d'adresses, de son agenda et de la configuration de ses boites emails, et deviendra gratuit au moins pour ces usages.

Au-delà des contacts et calendriers, iCloud assurera la synchronisation de ses applications et de ses livres, finalement sans passer par un ordinateur, ainsi que de ses documents iWork (Pages, Numbers et Keynote).

La fonction assurera également la sauvegarde quotidienne du contenu d'un dispositif iOS, des paramètres de celui-ci aux morceaux achetés en passant par la pellicule de photos et vidéos, à condition qu'il soit pour ce faire à portée d'un réseau Wi-Fi connu.

00F0000004326072-photo.jpg
00F0000004326084-photo.jpg

Une bibliothèque applicative (API) pour iCloud devrait permettre à des applications tierces de s'interfacer avec le service d'Apple.

La nouvelle application « Photo Stream » tirera parti de cette API pour maintenir synchronisées les bibliothèques de photo d'un dispositif à l'autre. Seules les 1 000 dernières photos seront en revanche hébergées en ligne pour une période de 30 jours, ce qui devrait suffire à les synchroniser sur tous ses dispositifs.

00B4000004326100-photo.jpg
00B4000004326102-photo.jpg
00B4000004326104-photo.jpg

Steve Jobs annonce maintenant « iTunes in the cloud », qui n'est pas le « One more thing » auquel on pouvait s'attendre.

Avec cette nouvelle fonction, un morceau acheté sur n'importe lequel de ses dispositifs peut-être re-téléchargé (et non diffusé) gratuitement depuis celui-ci ou n'importe quel autre. Certains sites de vente de musique proposaient déjà ce service, contrairement à l'iTunes Store jusqu'à présent, mais il n'offrent en revanche pas de fonction de téléchargement automatique tel que le propose désormais « iTunes in the cloud ».

00F0000004326106-photo.jpg
00F0000004326108-photo.jpg

iCloud offre 5 Go d'espace de stockage gratuitement, desquels ne sont pas décomptés les applications, les photos ou la musique.

One more thing : iTunes Match

Le service « iTunes in the cloud » souffre d'une lacune : il ne fonctionne qu'avec les morceaux que l'utilisateur a acheté sur l'iTunes Store.

Pour tous ceux que l'utilisateur a acheté sur CD et qu'il a numérisé dans sa bibliothèque iTunes, Apple leur propose de :
  • les synchroniser à la main comme ils le faisaient jusqu'à présent,
  • d'acheter une sélection de ces morceaux sur l'iTunes Store,
  • ou bien, one more thing, d'utiliser le nouveau service « iTunes Match ».
Pour 25 dollars/an, celui-ci promet d'assurer la synchronisation des morceaux que vous avez numérisés comme si vous les aviez achetés. iTunes passera pour ce faire en revue votre bibliothèque sur un ordinateur et synchronisera sur vos autres dispositifs ces morceaux, depuis l'iTunes Store, à condition qu'ils soient au catalogue, et non depuis votre ordinateur. Le processus sera donc bien plus rapide qu'avec des services comme ceux d'Amazon ou de Google mais tous les morceaux ne seront en contrepartie peut-être pas disponibles. L'utilisateur bénéficiera quoi qu'il en soit du même format que celui de l'iTunes Store : AAC 256 kbps sans DRM.

00F0000004326230-photo.jpg
00F0000004326232-photo.jpg

Voilà qui conclut cette conférence d'ouverture de la WWDC 2011. Si on s'attendait à toutes ces annonces, y compris au one more thing, la concrétisation de tous ces services soulevait jusqu'à ce soir de nombreuses questions. Vraisemblablement mis en danger par certains de ses concurrents, et en particulier par Android, Apple a finalement répondu à quelques unes de plus grosses critiques qui étaient faites à ses produits et services. En témoignent le nouveau système de notification d'iOS et les services iCloud et iTunes Match.

Retrouvez quoi qu'il en soit les compte-rendus de ses annonces dans des actualités dédiées, disponibles en page d'accueil de Clubic.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Envie de frissons pour Halloween ? Notre sélection de jeux à ne pas manquer durant les soldes Steam
Sundar Pichai laisse entendre que Google va développer plus d'appareils sous sa marque
Bon plan Apple : l'iPhone 12 moins cher de presque 100€ chez Rakuten
Test Realme Buds Q : pour 30 euros, est-ce possible d'avoir des écouteurs de qualité ?
Forfait sans engagement : l'opérateur RED by SFR casse le prix de ses forfaits mobiles
Microsoft expérimente un « bracelet » de retour haptique destiné à la VR
Le smartphone Oppo Find X2 Neo 256Go passe à moins de 500€ (+ écouteurs sans fil offerts)
Resident Evil 3 Remake pourrait venir infecter la Nintendo Switch
Les écouteurs Apple AirPods Pro au même prix que durant le Prime Day !
-50% sur l'enceinte connectée Panasonic GA10 chez Cdiscount !
scroll top