Découvrez Neeva, ce moteur de recherche privé bien décidé à titiller Google

06 octobre 2022 à 10h30
6
Neeva moteur de recherche © Alexandre Boero pour Clubic
Page d'accueil du moteur de recherche Neeva © Alexandre Boero pour Clubic

Clubic est allé à la rencontre de Neeva, un moteur de recherche privé créé par deux anciens de Google et de YouTube, lancé ce 6 octobre en France et en Europe. Enfin une alternative crédible au géant du secteur ? Nous avons voulu en savoir plus.

Parce qu'il considère de manière générale que « le moteur de recherche ne sert plus les meilleurs intérêts des utilisateurs », Sridhar Ramaswamy, un ex-homme fort de Google, s'est associé à Vivek Raghunathan (ex-YouTube) pour créer et lancer Neeva. Ce moteur de recherche est fondé sur un modèle freemium et « fournit les meilleurs résultats, le plus rapidement possible, tout en donnant aux utilisateurs la confidentialité et le contrôle sur les sources qu'ils veulent voir ». Lancé il y a plusieurs mois aux États-Unis, le voici qui débarque en France et en Europe où il s'érige en véritable rival de Google. Pour le moment, il compte 600 000 utilisateurs, convaincus outre-Atlantique en moins de 12 mois. Clubic a voulu comprendre pourquoi et comment Neeva est né ainsi que son fonctionnement, et a pour cela discuté avec son président-directeur général.

Neeva : génèse et aspiration

Après avoir passé 15 ans chez Google, dont le tiers à la tête d'une équipe de 10 000 personnes en tant que responsable de la branche publicitaire de la firme de Mountain View, Sridhar Ramaswamy cherchait à faire quelque de chose de différent. « J'étais également déçu et inquiet », nous confie-t-il, face à la « poignée d'entreprises qui contrôlent ce que nous voyons, achetons et comment nous interagissons en ligne ». Il a finalement quitté Google et s'est associé à l'ancien responsable de la monétisation chez YouTube, Vivek Raghunathan, pour bâtir Neeva.

« La recherche est la passerelle vers Internet, mais pendant trop longtemps, Google et d’autres l’ont fait à propos d’eux plutôt que de l’utilisateur. »

Neeva présente un modèle qui supprime toute dépendance à l'égard du revenu publicitaire en s'alignant sur l'utilisateur. On pourra résumer le service comme un moteur qui offre aux internautes et mobinautes des résultats fondés sur leur volonté, sans traceurs de données, sans publicités ni liens d'affiliation. « Chez Neeva, nous facilitons exceptionnellement la sélection des nouveaux points de vente que vous souhaitez voir dans vos résultats, il en va de même pour le shopping et d’autres industries. La recherche est la passerelle vers Internet, mais pendant trop longtemps, Google et d’autres l’ont fait à propos d’eux plutôt que de l’utilisateur », explique Sridhar Ramaswamy.

Un moteur de recherche « Freemium » : un modèle économique d'avenir ?

Neeva fait le pari d'un modèle Freemium, c'est-à-dire qu'il est établi sur un service de base gratuit, mais qu'il propose également une offre payante à 4,95 dollars, qui donne accès de façon illimitée à l'ensemble des fonctionnalités de recherche et de navigation. Un risque calculé, selon son P.-D.G. Les utilisateurs de Neeva Premium ont « exprimé le désir de payer un faible coût pour une version illimitée », tandis que ceux de Neeva Free Basic pourront se familiariser avec le moteur et « l'utiliser sans souci aussi longtemps qu'ils le souhaitent », avec l'idée qu'évidemment, certains basculeront sur la version Premium.

Sridhar Ramaswamy © Neeva
Sridhar Ramaswamy, P.-D.G. de Neeva, auparavant à la tête de la division publicitaire de Google © Neeva

Quoi qu'il en soit, les deux offres garantissent aux utilisateurs une expérience sans publicité et privée, sans tracking. Mais qu'est-ce qui les différencie précisément alors ?

Neeva Free Basic (offre gratuite) offre aux utilisateurs la possibilité :

  • De connecter plusieurs applications et comptes personnels (Gmail, Microsoft Office, Dropbox et autres) en passant par l'onglet « Applications » du moteur ;
  • De définir des préférences d'actualités et d'achat ;
  • D'effectuer des recherches à partir de plusieurs appareils.

Neeva Premium (offre payante) ouvrira aux utilisateurs les fonctionnalités :

  • De VPN ;
  • De gestionnaire de mots de passe ;
  • D'autres utilisations à connecter au moteur ;
  • D'accès à des questions/réponses mensuelles des fondateurs de Neeva.

Lors de son lancement, Neeva proposera d'abord son offre gratuite de base, avant de lancer un peu plus tard son modèle d'abonnement premium, avec les fonctionnalités supplémentaires.

Tracking Prevention © Neeva
Neeva inclut également un outil de blocage des traqueurs, librement activable/désactivable © Neeva

On peut tout de même se poser la question de la viabilité du modèle économique, à un tarif de 5 dollars par mois. Car même si Neeva a opéré en 2021 une levée de fonds en série B de l'ordre de 40 millions de dollars (80 millions de dollars au total levés auprès de ses investisseurs), les charges restent nombreuses : sécurité, hébergement, recherche et développement, moyens humains.

« Neeva a investi dans la construction de sa propre technologie indépendante. »

« Nous avons la chance d'avoir des ingénieurs système et infrastructure parmi les plus talentueux, qui tirent parti des progrès du cloud computing et d'autres pour nous permettre de fournir une recherche à grande échelle, tout en réduisant nos frais généraux », affirme Sridhar Ramaswamy.

Hébergement, collecte et contenus : quel rapport aux données des utilisateurs ?

Venons-en maintenant à la question cruciale des données dans leur ensemble. Neeva a réussi le tour de force d'être « l'un des seuls moteurs de recherche alternatifs à Google et à Bing (Ndlr : et à Brave) à avoir investi dans la construction de sa propre technologie indépendante », nous assure son cofondateur. Il fait notamment référence à l'exploration de centaines de millions de pages par jour, à l'indexation de milliards de pages web et à un service à l'échelle. « Un défi incroyablement complexe sur lequel nous travaillons depuis quelques années », reconnaît Sridhar Ramaswamy.

« Mettre en évidence le contenu des forums communautaires tels que Reddit […] ignoré par les moteurs traditionnels pendant trop longtemps. »

Et s'il y a des lacunes, alors Neeva complète son propre système avec des tiers comme Bing. Le moteur de recherche fait aussi le choix de « mettre en évidence le contenu des forums communautaires tels que Reddit, Quora et Stack Overflow dans (ses) résultats, car ce contenu est riche, extrêmement important et a été ignoré par les moteurs traditionnels pendant trop longtemps ».

Pour mesurer l'efficacité des contenus communautaires par rapport aux meilleurs résultats sur Google, « nous avons travaillé avec un fournisseur tiers très réputé, Surge AI, pour voir à quelle fréquence le contenu Reddit est utile et comment il se compare à Google ». En utilisant leurs requêtes de recherche les plus récentes, en trouvant le fil Reddit le plus utile sur le sujet puis en le comparant aux trois premiers résultats Google, les évaluateurs de Neeva ont remarqué que pour 23 % des requêtes, ils ont préféré le fil Reddit le plus utile au premier résultat Google. Pour le troisième résultat Google, cette part grimpe même à 30 %.

« Neeva ne vend pas de données des utilisateurs […]. »

Un mot de l'hébergement. « Toutes les données se trouvent sur des serveurs Amazon Web Services aux États-Unis », nous dit Neeva, ajoutant qu'elles sont cryptées au repos et en transit. En d'autres termes, les utilisateurs non autorisés ne peuvent pas lire les données enregistrées sur les supports persistants ni celles qui peuvent être interceptées pendant qu'elles circulent sur le réseau.

En ce qui concerne la collecte des données, Neeva ne vend pas et ne s'enrichit pas grâce aux données de ses utilisateurs. En toute transparence, Sridhar Ramaswamy nous indique que « par défaut, le mode mémoire est désactivé, mais si vous choisissez de garder le mode mémoire activé, nous n’utiliserons qu’une petite quantité de données pour améliorer et personnaliser davantage la recherche pour vous. Ces informations ne seront jamais vendues à qui que ce soit ni utilisées dans le but de vous vendre des produits. Vous pouvez d'ailleurs voir la liste des éléments que nous associons à votre compte dans notre politique de confidentialité. »

« Une différence entre Google et Neeva ? Pour commencer, le premier résultat dans Google est une publicité. »

Dans le cas où vous vous connectez à une source externe via Neeva, par exemple Office 365, Dropbox ou G Suite, le moteur se charge de traiter les données obtenues de tel ou tel service, et ne les utilise que pour vous présenter des résultats personnalisés lorsque vous effectuerez une recherche depuis Neeva, et uniquement pour cela.

Conformément au processus de chiffrement dont nous parlions un peu plus haut, « nous ne montrons rien qui soit à vous à quelqu’un d’autre. Nous protégeons vos données en maintenant des normes de sécurité strictes et en testant en permanence les vulnérabilités de nos systèmes », ajoute Sridhar Ramaswamy.

Comment Neeva va se différencier de Google

Pour voir en un coup d'œil les différences entre Neeva et les autres moteurs, nous avons fait un petit test en tapant la requête « Samsung ». Les deux premiers grands résultats sur Google (en mode hors connexion pourtant) sont des annonces qui profitent à des tiers. Et l'onglet « Shopping » arrive immédiatement après celui de la page des résultats.

Neeva vs Google
Neeva vs Google © Capture d'écran Clubic

Sur DuckDuckGo, le premier résultat nous redirige vers le site officiel de Samsung, le deuxième, vers une page de compte Samsung. Exactement comme Neeva. Mais contrairement à DuckDuckGo, Neeva ne propose pas d'onglet « Shopping » à ses utilisateurs. Sur la page de résultats, seuls les onglets « Image », « Carte », « Actualités » et « Vidéos » côtoient l'onglet des résultats « Tout ».

Neeva vs DuckDuckGo © Clubic
Neeva vs DuckDuckGo © Capture d'écran Clubic

« Pour Neeva, il n’y a jamais d’annonces ou de liens d’affiliation, donc si vous recherchez "Samsung", les premiers résultats vous amènent directement à samsung.com », confirme son P.-D.G.

Préférence Neeva
C'est l'une des fonctionnalités intéressantes de Neeva : dans vos résultats de recherche, vous pourrez, sur chacun d'entre eux, donner votre avis et choisir ainsi les sources qui vous plaisent, comme Clubic évidemment :) Mais vous pourrez aussi ignorer le contenu qui ne vous plaît pas © Capture d'écran Clubic

Neeva, open source dans ses versions iOS et Android, promet d'évoluer dans les mois et les années à venir. Il assure notamment de prendre en charge « davantage d'intégrations » pour étoffer sa palette de services. En priorisant avant tout sa prope pile de recherche indépendante.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
Loposo
A voir il y a déjà brave qui a fait son moteur de recherche. Mais utilisation d un Adblock depuis la V3 de firefox, j avais jamais vu que Google a autant de pub. Comme une fois youtube j avais désactivé pour un site et boom j ai découvert les pub dessus c est fou en faite.<br /> Pas mal qu il y a de plus en plus d alternative, mais est ce que les gens vont changer car c est un tout Google, map googleDrive,…<br /> Surtout en freemiun les gens ont été habitué à un Internet " gratuit" et préfère même donner leurs données pour avoir l internet gratuit<br /> Il s adresse à une niche
Popoulo
« donc si vous recherchez « Samsung », les premiers résultats vous amènent directement à samsung.com »<br /> Une recherche me donne en 1er résultat avec :<br /> Google : Site de mon pays mais en schleu. Bof…<br /> Brave : Site .com US. Bof…<br /> DuckDuckGo : Site de mon pays en Fr. Nickel.<br /> Qwant : Sites marchands en tête. Bof…<br /> Bing : Comme DuckDuckGo, nickel.<br /> Ecosia : Amazon en tête de liste.<br /> neeva : Comme Bing/DDG, nickel<br /> Cependant le premium risque de faire un flop. Va falloir assurer quelque chose de nouveau et au point pour convaincre (vpn, gestionnaire de pass ça fait un peu limite).
ptitepuce
Je ne connaissais pas du tout, à tester du coup.<br /> Sur pc j’utilise startpage, mais il commence à être bourré d’annonces dans les résultats de recherche (comme Google), et ça me gonfle, même si je bloque les encarts avec ublock origin.<br /> Sur mobile, j’utilise monocles.eu, lui au moins pas d’annonces, il va à l’essentiel, même si les résultats ne sont pas toujours pertinents, mais je ne passe pas ma vie sur mon téléphone.
Popoulo
Connaissais pas monocles.eu. Cependant, les résultats sont effectivement un peu « étranges ». Merci pour le tuyeau.
Nab_Benz
Personnellement, j’utilise Presearch qui me convient pour le moment
Biggs
J’ai quand même une sale sensation de déjà-vu. Celle de l’énième moteur de recherche qui prétend, encore et toujours, ne présenter aucun risque pour les données privées des utilisateurs, et puis ensuite on s’aperçoit qu’il a des accointances avec Bing, puis avec Amazon, et pour finir dans 1-2 ans un analyste de sécurité lambda le compromettra comme l’ont été Qwant ou DuckDuckGo chacun leur tour. Et quitte à ne plus avoir confiance on retournera sur Google parce que quand même ça marche vachement bien…
ptitepuce
Oui c’est pour ça que je l’utilise sur smartphone, les résultats étant aléatoires, ça ne me dérange pas pour le peu de recherche que je fais, mais peut-être que dans le futur, il va s’améliorer, et sera une bonne alternative.<br /> Sur PC, je préfère quelque chose de plus fiable.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers articles

Financez vos achats informatiques grâce à cet outil ultra pratique !
Remplacer Soyouz, une tâche incroyablement difficile
Pourquoi la capsule habitée Starliner n'est-elle toujours pas en service ?
Comment accéder simplement au Darkweb ?
Créer un site Web : combien ça coûte ?
Maintenant qu'Artemis I a décollé, découvrez sa mission !
À la découverte des missions sur la station spatiale chinoise
De Twitter à Mastodon : tout comprendre sur le réseau social décentralisé
Accessibilité des smartphones : un défi de taille pour les géants Google et Apple
Avec Friendship 7, John Glenn devient le premier Américain en orbite
Haut de page