Google Glass : Google publie une liste de bonnes pratiques

le 19 février 2014 à 12h04
0
Pour tenter de mettre les possesseurs de ses Google Glass Explorer dans le droit chemin, la firme de Mountain View a récemment publié un guide de bonnes pratiques pour le pas utiliser ses lunettes connectées de manières déplaisantes.

00FA000007113270-photo-google-glass-monture.jpg
« Ne soyez pas déplaisant ou grossier (autrement dit, un « Glasshole ») » écrit Google dans une page récemment mise en ligne, concernant les Google Glass. « Glasshole », un mot-valise et surtout un jeu de mot avec l'insulte « asshole » qu'on ne traduira pas mais qui désigne une personne très désagréable.

Bien qu'elles ne soient pas encore disponibles pour le grand public, les Google Glass se multiplient dans la communauté de développeurs et de privilégiés prêts à payer 1 500 dollars pour l'édition Explorer, encore expérimentale. Les quelques milliers de montures actuellement en circulation sont néanmoins suffisantes pour susciter critiques et controverses, ainsi que la frilosité de certains lieux privés et publics qui interdisent les Google Glass dans leurs établissements.

C'est sans doute pour arrondir les angles que Google a décidé de mettre en ligne, le week-end dernier un guide des bonnes - et mauvaises - pratiques pour les Google Glass. Inspirées des recommandations « d'utilisateurs de longue date », elles évoquent, entre autres, le fait de « demander la permission » avant de filmer et photographier des gens avec les lunettes, ou encore d'activer le verrouillage des lunettes pour éviter à une tierce personne de les utiliser sans autorisation. Dans la catégorie des choses à ne pas faire, on trouve des recommandations liées à l'usage personnel - ne pas utiliser les lunettes en permanence, éviter de les porter pour faire certains sports - mais également liées à l'environnement. « Ne vous attendez pas à pouvoir les porter et à être ignoré » explique Google. « Vous allez susciter des interrogations. Soyez patient et expliquez que les Glass ont des caractéristiques similaires à celles d'un téléphone mobile. »

Prêcher la bonne parole

Les recommandations de Google ont du sens, mais s'avèrent, pour la plupart, particulièrement évidentes. Reste qu'en dédiant une page à ces « bonnes pratiques », l'entreprise s'engage un peu plus à guider et encadrer les utilisateurs - le « don't be a Glasshole » rappelant par ailleurs la devise historique de Google, « don't be evil ».

Une manière de préparer le terrain avant l'arrivée d'une version commerciale des lunettes connectées de l'entreprise, vraisemblablement d'ici à la fin de l'année. Il est cependant difficile de concevoir qu'une simple page Web de recommandations empêchera les différents établissements réfractaires aux Google Glass de les refuser.

Pour aller plus loin
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Nintendo : la Switch
Samsung : 116 milliards de dollars pour prendre le pas sur Intel
Mario Kart Tour : le jeu en bêta sur smartphone dans quelques semaines
Plus de sang, plus de cadavre : la Chine étrangle un peu plus le jeu vidéo
Ordinateurs portables : Apple remporte une nouvelle fois la palme du meilleur service client
LG suspend la production de smartphones haut de gamme en Corée
🎯 French Days 2019 : les bons plans immanquables du vendredi
Anthem : en difficulté, BioWare met sa feuille de route en pause pour réparer son jeu
Brave lance la première régie publicitaire centrée sur le respect de la vie privée
Meizu lance le 16s : un smartphone ultra premium à prix cassé
Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
L'app e-santé Google Fit est disponible sur iOS
Airbnb veut produire des émissions pour inviter les voyageurs... au voyage
Démonté sur YouTube, le Huawei P30 montre son zoom périscopique
5G : Theresa May ignore les États-Unis et autorise Huawei (partiellement)
scroll top