Asus ROG Chakram / Lexip NP93 Alpha : les souris se mettent au stick

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
10 mars 2020 à 18h01
0
La note de la rédac
Presque coup sur coup, deux constructeurs ont décidé de lancer sur le marché des souris un peu spéciales : des « souris-joysticks ». Plutôt que de vous proposer deux tests distincts, nous avons donc décidé de regrouper nos impressions sur l'Asus ROG Chakram et la Lexip NP93 Alpha au sein d'un seul et même article... sans pour autant organiser un véritable « versus », vous allez vite comprendre le pourquoi de cette décision.

Dans le petit monde du « mulot informatique », les innovations - les franches, les vraies - sont finalement assez rares. Bien sûr, chaque année de nouveaux capteurs font leur apparition, des boutons « plus réactifs que jamais » sont de sortie et des idées plus ou moins fumeuses sont intégrées par des aspirants ingénieurs pas toujours très inspirés. Nous forçons évidemment le trait, mais le renouvellement des gammes repose plus souvent sur des arguments marketing que techniques, c'est un fait. Pourtant, cette fois, il faut reconnaître une véritable envie de modifier un peu nos habitudes, d'apporter quelque chose de neuf. Tour à tour, Lexip et Asus ont donc commercialisé un modèle de souris qui sort de l'ordinaire : au niveau du pouce, un mini-stick a été intégré afin d'élargir le champ des possibles et d'offrir des sensations sensiblement différentes à celles de plus classiques boutons « de pouce ».

Asus ROG Chakram / Lexip NP93 Alpha
Asus et Lexip sortent l'un après l'autre une souris équipé d'un mini-stick © Nerces pour Clubic

Fiche technique de la Lexip NP93 Alpha

Contrairement à ce que certains pensent, l'intégration d'un joystick n'est pas une première avec ce couple de souris et, par exemple, Lexip avait lui-même déjà tenté la chose il y a quelques mois avec la sortie de la PU94 Pro, un modèle qui intégrait même deux « joysticks » : le premier au niveau du pouce comme sur la NP93 Alpha et l'autre dans la base de la souris. Le résultat état intéressant, mais compliqué à gérer avec précision, en particulier dans les jeux rapides.

La Lexip NP93 Alpha, c'est :
  • Prise en main : droitier
  • Capteur : ADNS-3050 (optique)
  • Contacteurs : Omron (50 millions de clics)
  • Sensibilité : 250 - 12 000 points par pouce
  • Fréquence : 1 000 Hz, non réglable
  • Nombre de boutons : 6, tous personnalisables, +1 mini-stick
  • RGB : oui, trois zones
  • Dimensions : 120 x 75 x 40 mm
  • Poids : 145 g (au choix +3,5 g ou +18,4 g)
  • Type de connexion : filaire, USB (câble flexible de 2 m)
  • Logiciel : oui, Lexip Control Panel
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 49,99 €

Nous reviendrons sur le cas plus précis du capteur optique embarqué sur la NP93 Alpha. Au moment du test, nous n'avions pas eu confirmation de sa marque / de son modèle et il n'était alors pas possible d'ouvrir la souris sans en arracher les patins en céramique. Par la suite, le constructeur nous a fait parvenir quelques précisions à ce niveau. Côté fiche technique, on remarque surtout l'impossibilité de modifier le polling rate, fixe à 1000 Hz alors que, au contraire, la commande de chacun des six boutons est aisément modifiable.

Lexip NP93 Alpha
Joli design tout en rondeurs pour la NP93 Alpha, un produit français © Nerces pour Clubic

Fiche technique de l'Asus ROG Chakram

Si Lexip a déjà tenté l'intégration d'un joystick dans une souris, c'est bel et bien une première pour Asus. Les ambitions du Taïwanais sont toutefois différentes de celles du Français et cela se ressent d'emblée avec le tarif officiel des deux souris : près de 200 euros pour la ROG Chakram contre un très avantageux 49,99 euros pour la NP93 Alpha. Vous comprenez maintenant pourquoi nous disions en introduction qu'il ne serait pas réellement question d'un « duel ». On ne peut décemment pas mettre au même plan deux souris avec un tel écart de prix. En revanche, l'étude de leurs qualités respectives reste intéressante.

L'Asus ROG Chakram, c'est :
  • Prise en main : droitier
  • Capteur : Pixart PMW3335 (optique)
  • Contacteurs : Omron (50 millions de clics)
  • Sensibilité : 100 - 16 000 points par pouce
  • Fréquence : 250 - 1 000 Hz
  • Nombre de boutons : 7 dont 5 personnalisables, + 1 mini-stick
  • RGB : oui, trois zones
  • Dimensions : 133 x 77 x 43 mm
  • Poids : 122 g
  • Type de connexion : Bluetooth, RF 2.4 GHz, filaire (câble USB flexible de 1,5 mètre)
  • Logiciel : oui, Armoury Crate
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 199,90 €

La caractéristique principale qui ressort de la fiche technique de la ROG Chakram est évidemment ce mini-stick que l'on retrouve donc aussi sur la Lexip NP93 Alpha. Asus a toutefois d'autres surprises dans son sac et sa souris est par exemple en mesure de se connecter de plusieurs manières différentes : en filaire USB bien sûr, mais aussi en Bluetooth pour plus de confort ou en RF 2.4 GHz pour en accentuer la réactivité.

Asus ROG Chakram
Silhouette un peu plus anguleuse pour l'Asus ROG Chakram © Nerces pour Clubic

Acheter la Lexip NP93 Alpha

Quand le gaming n'implique plus un design « agressif »

Il n'y a pas si longtemps, concevoir un périphérique gaming impliquait presque systématiquement un design agressif avec des formes anguleuses, quelques protubérances et des LED dans tous les sens. Cette mode pas du goût de tous les joueurs est heureusement passée et les deux mulots que nous testons aujourd'hui en sont une nouvelle preuve : peu importe le constructeur, peu importe la gamme de prix, les choses se sont bien assagies. Ainsi, Lexip adopte une forme toute en rondeur avec un design dont la symétrie, presque parfaite, n'est brisée que par la présence des deux boutons de pouce et du mini-stick. Longueur et largeur de la NP93 Alpha semblent plaider pour une palm grip (prise en main avec la paume) ou une claw grip (tenue « griffe »), et ce, de manière très confortable.

Lexip NP93 Alpha
L'intégralité de la souris (Lexip) est recouverte d'un soft touch très agréable © Nerces pour Clubic

Pour accentuer le confort de l'utilisateur, Lexip a adopté un revêtement doux pour lequel se posera évidemment la question de la longévité. En l'état, il permet de limiter l'impact de la transpiration et pour en prendre soin, nous suggérons de nettoyer la souris après chaque session. Alors que l'ensemble de la souris arbore un noir mat du plus bel effet, notons la présence d'un insert central toujours noir, mais brillant cette fois. L'alliage des deux tendances est très élégant et limiter ainsi le brillant à une petite portion de la souris permet d'éviter que les doigts ne marquent trop le périphérique. Notons enfin que pour parfaire le tableau, Lexip a « encadré » sa molette de deux liserés argentés alors que sa structure en elle-même est délicatement crantée.

Asus ROG Chakram
Attention grande main conseillée pour manipuler la ROG Chakram © Nerces pour Clubic

Si Asus n'a pas non plus cédé aux sirènes du « m'as-tu vu », le design de la ROG Chakram change sensiblement de celui de la NP93 Alpha. On soulignera tout d'abord que la souris Asus arbore une robe entièrement noire très similaire. En revanche, si revêtement doux il y a pour recouvrir le corps de la souris, celui-ci est plus rugueux que sur la souris Lexip, plus durable aussi cela ne fait aucun doute. Asus marque aussi sa différence dans la forme même de sa ROG Chakram. Attention, à ce niveau : les petites mains ne pourront profiter pleinement de la souris, mais nous y reviendrons. La ROG Chakram se range parmi les souris les plus longues avec ses 13,3 centimètres. De la même manière, c'est aussi un modèle relativement haut (4,3 cm). L'un dans l'autre, elle ne laisse guère le choix même aux plus grandes mains : pour en profiter, il vaut mieux se préparer à une palm grip ou prise en main avec la paume.

Lexip NP93 Alpha
Un dos bien galbé (Lexip) pour un support de paume confortable © Nerces pour Clubic

Problème, même ainsi, nous avons eu toutes les peines du monde à atteindre le mini-stick. Il n'est pas question pour nous d'en tenir rigueur à Asus... après tout, il en faut pour tous les goûts, mais il est important de souligner que toutes les mains ne pourront profiter du mini-stick. Pour le reste, la ROG Chakram est un modèle finalement assez standard avec toutefois la présence d'un décrochage au niveau du pouce : il est aisé d'en profiter pour reposer le doigt. S'il a logiquement reconduit les deux boutons au niveau du pouce, Asus a étrangement supprimé tout bouton autour de la molette. Cette dernière est un modèle « simple » - comme chez Lexip - en ce sens qu'il n'est ni question de débrayer la molette ni de profiter de clics latéraux. Dommage.

Asus ROG Chakram
C'est en retournant la ROG Chakram que l'on découvre le bouton DPI © Nerces pour Clubic

En y regardant de plus près, on se rend compte qu'Asus a - comme Razer sur certains de ses modèles les plus récents - décidé de déporter certaines commandes sous la souris. C'est là que l'on retrouve le bouton de réglage de la sensibilité, Asus nous ayant expliqué que peu de gens changeait de sensibilité en cours de partie et que la présence d'un tel bouton au niveau de la molette pouvait même être contre-productive avec des clics par erreur particulièrement gênants. À proximité, toujours sous la souris, on note la présence d'un bouton d'appairage. Capable de fonctionner en mode filaire (USB), la ROG Chakram peut aussi se connecter en Bluetooth pour accompagner un portable par exemple. Mieux, Asus a également opté pour un dongle RF 2.4 GHz - que l'on range dans le dos de la souris - afin d'allier confort du sans-fil et réactivité parfaite, indispensable pour les gros joueurs.

Lexip NP93 Alpha
Sans doute les meilleurs patins du moment, les Lexip Mo42 sont en céramique © Nerces pour Clubic

Sous les souris, on repère aussi les patins de glisse avec, côté Lexip, les excellents Mo42 que l'on avait découverts avec la Pu94 Pro, l'autre souris du constructeur français. Six patins constitués de céramique qui garantissent une glisse parfaite, d'une douceur sans équivalent. Asus se contente de trois larges zones constituées de Téflon. C'est propre et efficace, mais on ne retrouve pas cette sensation de liberté totale produite par les patins en céramique de Lexip. Cette différence est exactement inversée pour le mini-stick que l'on retrouve sur la gauche de chaque souris : pourvu que vous ayez une grande main, celui d'Asus tombera plus aisément sous le pouce et son contact est plus doux. Mieux, Asus a prévu trois capuchons : un long afin d'avoir les mêmes dimensions que sur la Lexip, un court pour davantage coller à la coque et un « couvercle » pour masquer le stick.

Asus ROG Chakram
La boîte d'accessoires Asus avec, en bas, le capuchon pour bloquer le mini-stick © Nerces pour Clubic

Enfin, pour terminer cette (longue) partie descriptive, il nous faut évoquer les accessoires. Il n'est évidemment pas question de comparer les bundles d'Asus et Lexip puisque 150 euros séparent nos deux périphériques. Notons tout de même que Lexip est le seul à permettre d'ajuster le poids de sa souris, grâce à deux modules (+3,5 ou +18,4 grammes) que l'on insère aisément dans le dos de la NP93 Alpha. Asus est logiquement plus généreux, mais ne permet aucun ajustement du poids de sa ROG Chakram (122 grammes). On retiendra surtout le côté DIY (do it yourself) de la souris avec la possibilité de changer les contacteurs des boutons principaux, de changer le capuchon du mini-stick ou de modifier un petit badge permettant de remplacer le logo éclairé Asus présent sur le dos de la souris. Enfin, Asus n'oublie pas la mobilité en livrant une petite housse de transport bien pratique.

Asus ROG Chakram
Asus n'a pas négligé les accessoires, fort nombreux, livrés avec sa ROG Chakram © Nerces pour Clubic

Acheter l'Asus ROG Chakram

Pas de capteur 20K, mais un mini-stick

Nous l'avons dit, au moment du test proprement dit, il ne nous avait pas été possible d'avoir des précisions quant au capteur embarqué sur la Lexip NP93 Alpha alors que nous connaissions déjà bien celui qui se niche au creux de la ROG Chakram, un Pixart PMW3335. Nous en savons maintenant un peu plus, il s'agit d'un capteur optique ADNS-3050. Dans un cas comme dans l'autre, on notera cependant qu'il n'est pas question de faire la course aux DPI, le 20K n'est pas au menu. Question de tarif oblige, Asus monte jusqu'à 16 000 points par pouce quand Lexip se contente de 12 000. En réalité, peu importe le capteur vers lequel nous nous tournons, la précision ne fait aucunement défaut. La NP93 Alpha se montre réactive et parfaitement adaptée même aux jeux les plus rapides. Il est tout de même des joueurs qui préféreront se tourner vers les 16K de la ROG Chakram et ce surcroît de DPI peut simplifier certains usages (situations de handicap, triple-écran très large).

Lexip NP93 Alpha
Précis, le mini-stick Lexip est accessible, même aux petites mains © Nerces pour Clubic

Tout en conservant un prix plancher, Lexip est donc parvenu à intégrer ce mini-stick. Il s'agit d'un véritable stick analogique sur deux axes. On peut s'en servir sur un jeu de stratégie, par exemple pour faire défiler la carte. Dans un jeu d'action type FPS, on pourra opter pour un changement de sensibilité du capteur à la volée afin par exemple de passer en mode tir de précision. Il est également possible de l'utiliser pour déplacer la caméra, changer d'arme ou procéder à de petites glissades latérales. En réalité, les options sont nombreuses et dépendent surtout de l'imagination des joueurs sachant que Lexip compile sur son site de multiples profils utilisateurs. Hélas, ces derniers sont pour le moment surtout adaptés à la PU94 Pro et pas encore trop pour notre NP93 Alpha.

Asus ROG Chakram
La ROG Chakram se démonte « de partout » pour changer les switchs ou modifier le logo illuminé © Nerces pour Clubic

Sans surprise, Asus joue la carte des fonctionnalités pour justifier son tarif. Ainsi et alors que nous avons déjà évoqué le triple capuchon pour affiner l'ergonomie du stick, notons qu'Asus propose un double mode avec une bascule simplissime. Il est donc possible de le passer en digital afin de profiter de commandes supplémentaires pour un FPS par exemple et recharger une arme ou changer d'équipement. Le mode analogique rend possible le pilotage d'un avion ou d'un vaisseau spatial en ajustant au mieux le piqué ou le tangage de son appareil. À ce petit jeu, c'est la précision, la sensibilité du mini-stick d'Asus qui nous a davantage convaincu, mais on retiendra surtout les apports d'un tel accessoire, peu importe la marque retenue. Bien sûr, il faut apprendre à le dompter pour en profiter au mieux, mais après quelques heures, on sent déjà tout le potentiel de ce mini-stick qui devrait trouver plus d'un amateur.

Asus ROG Chakram
Merci Asus pour l'utilisation d'un câble de recharge standard © Nerces pour Clubic

Asus mise sur le sans-fil... polyvalent

Afin de réduire au maximum le tarif de sa NP93 Alpha, Lexip s'est bien entendu reposé sur une connexion filaire tout ce qu'il y a de plus classique, exploitant l'interface USB de votre ordinateur. Asus de son côté a opté pour la polyvalence... et c'est tant mieux car cela nous permet d'avoir, coup sur coup, deux souris dotées d'un mini-stick capables de satisfaire tous les besoins, toutes les bourses. La ROG Chakram est donc parfaitement fonctionnelle en filaire. Il suffit pour ce faire de brancher le câble fourni dans le bundle, un câble qui a d'ailleurs le bon goût d'être équipé d'un connecteur USB-C standard côté souris / USB-A côté ordinateur. Plus important, la ROG Chakram est équipée d'une petite batterie dont nous n'avons pas la capacité exacte, mais qui est capable de faire tenir la souris près de 80 heures, test à l'appui.

Asus ROG Chakram
Lorsque la souris est branchée en USB, aucune info batterie n'est disponible © Nerces pour Clubic

Pour parvenir à une telle valeur, il faut bien sûr désactiver l'éclairage Aura sur trois zones (molette, avant, logo sur le dos), mais la performance mérite malgré tout d'être soulignée. Notons aussi qu'il s'agit d'une autonomie en mode RF 2.4 GHz, le meilleur mode pour les gamers du fait de sa réactivité. Il reste effectivement possible de connecter la souris en Bluetooth pour se passer du petit dongle et profiter d'une compatibilité plus large. On perd toutefois en latence et il faut alors se contenter d'une autonomie encore très confortable : environ 50 heures sans éclairage. Mieux, Asus autorise la recharge Qi, sans-fil, et la charge rapide qui permet 12 heures de jeu après seulement 15 minutes d'alimentation. Enfin, et nous saluons Asus car trop de constructeurs oublient ce genre de choses : la LED de la ROG Chakram passe en rouge dès lors que la batterie descend sous les 25%. Pas de mauvaise surprise.

Lexip NP93 Alpha
Très riche, le Lexip Control Panel noie parfois son utilisateur © Nerces pour Clubic

Et les logiciels dans tout ça ?

Qu'il s'agisse d'Asus ou de Lexip, la richesse fonctionnelle offerte par ces deux souris implique de disposer d'un logiciel efficace. Chez Lexip, c'est le Control Panel en version 2.0.3 que nous avons utilisé et le moins que l'on puisse dire c'est que le soft est très complet... presque trop. En premier lieu, on note déjà la possibilité de créer et d'importer des profils. Hélas, la jeunesse de la NP93 Alpha fait que pour le moment, sur le site de Lexip, on ne trouve pas encore de profils dédiés à cette souris... sans doute cela ne tardera-t-il pas. Ensuite, on trouve de quoi ajuster la sensibilité du capteur et du mini-stick avec, c'est appréciable, la possibilité d'avoir une sensibilité différente pour l'axe haut-bas et l'axe gauche-droite du mini-stick. L'écran qui suit est tout entier dévolu à la personnalisation des commandes et c'est là qu'il nous faut souligner le manque relatif de lisibilité de l'interface Lexip.

Asus ROG Chakram
Chez Asus, les icônes sont petites, mais le choix analog / digital se comprend aisément © Nerces pour Clubic

On a un peu l'impression que le Français a voulu « tout mettre ». Alors certes, on peut absolument tout faire : émulation joystick, émulation souris, émulation touches fléchées et même basculement à la volée de la sensibilité du capteur. Ces multiples possibilités sont appréciables bien sûr, mais pas évidentes à assimiler, surtout pour un joueur néophyte. Enfin, les divers boutons peuvent être ajustés et les trois zones d'éclairage peuvent être paramétrées... mais pas individuellement. Sur ce point très précis, Asus fait un tout petit peu mieux. On est d'abord déçu de voir que le Taïwanais ne permet pas non plus de régler l'illumination zone par zone. En revanche, compatible avec le système Aura Sync, la ROG Chakram peut aisément cohabiter avec d'autres périphériques de la marque pour des illuminations synchronisées... certes passablement gadgets.

Asus ROG Chakram
Quelques options présentes sur Armoury Crate qui font (un peu) défaut chez Lexip © Nerces pour Clubic

Pour le reste, on retiendra surtout qu'Armoury Crate (en version 2.6.10.0) est une belle réussite ergonomique, même si quelques bugs sont encore à déplorer. Un onglet est ainsi consacré aux fonctionnalités des différents boutons et du mini-stick. L'onglet suivant permet de définir les paliers de sensibilité et quelques options qui manquent à Lexip : le polling rate, la sensibilité du bouton et l'activation - ou la désactivation bien sûr - de la fonction d'angle snapping pour éviter les tremblements de la souris lorsque les mouvements du joueur ne sont pas assurés. Un autre onglet est là pour ajuster la hauteur de détection et permettre un « retour au centre » plus confortable. Enfin, deux onglets sont consacrés à la gestion de l'alimentation de la souris et la mise à jour du logiciel ainsi que de la ROG Chakram. Au final, on se retrouve avec une interface un peu chargée, mais finalement claire et pratique.

Asus ROG Chakram / Lexip NP93 Alpha
Les souris se suivent, mais ne se ressemblent clairement pas... © Nerces pour Clubic

Asus ROG Chakram et Lexip NP93 Alpha : l'avis de Clubic

D'un côté, nous avons donc une souris à près de 200 euros, la ROG Chakram, et de l'autre un modèle bien plus accessible, bien moins coûteux, la NP93 Alpha à moins de 50 euros. Forcément, le modèle d'Asus est plus complet, plus riche et capable de fonctionner sans le moindre câble. On profite d'une autonomie remarquable peu importe la connexion - Bluetooth ou RF 2.4 GHz - et de nombreuses fonctionnalités « accessoires » bien pratiques comme la recharge sans-fil, la charge rapide, les trois capuchons pour le mini-stick ou les contacteurs « bonus ». On profite aussi d'un logiciel remarquable, complet et bien organisé.

Reste qu'à 150 euros de moins, la Lexip NP93 Alpha ne démérite pas, au contraire. Il s'agit bien sûr d'un modèle exclusivement filaire et on perd la majorité des petites subtilités d'Asus, mais l'essentiel est au rendez-vous. La souris est ergonomique, confortable et pourrait même convenir à davantage de mains avec un mini-stick placé moins en avant sur le corps de la souris : les petites mains notamment lui diront merci. Les excellents patins en céramique lui confèrent une qualité de glisse simplement exceptionnelle et il reste possible d'ajuster le poids de la souris. Enfin, quoique parfois un peu brouillon, le logiciel qui accompagne la NP93 Alpha est très complet lui aussi.

Au final, nous apprécions grandement cette absence de concurrence directe entre nos deux modèles de souris fant-« à stick ». L'intégration de cette commande supplémentaire nécessite évidemment un temps d'adaptation, mais grâce à la puissance des deux logiciels, il devrait être possible de trouver de multiples usages à ce mini-stick. Si cela ne révolutionne pas encore nos souris, il s'agit d'un vrai plus... même si quelques rares modèles avaient déjà tenté cette intégration par le passé.

Asus ROG Chakram

Les plus
+ Connectivité filaire, Bluetooth, RF 2.4 GHz
+ Autonomie remarquable
+ Charge rapide et charge sans-fil
+ Mini-stick redoutable d'efficacité
+ Innombrables options (personnalisation, contrôles)
+ Capteur et bouton d'excellente facture
Les moins
- 200 euros tout de même
- Peu indiquées pour les petites mains
- Exclusivement pour droitiers
- Molette « basique »
4

Lexip NP93 Alpha

Les plus
+ Un petit prix sans (trop de) sacrifices
+ Mini-stick accessible et très pratique
+ Revêtement doux bien agréable
+ Palm ou claw grip, au choix de l'utilisateur
+ Richesse fonctionnelle de l'application
+ Poids modulable
+ Glisse absolument remarquable
Les moins
- Interface logicielle un peu chargée
- Impossible de modifier le polling rate
- Exclusivement pour droitiers
- Molette « basique »
- Stick désactivable, mais inamovible
4

Acheter l'Asus ROG Chakram
Acheter la Lexip NP93 Alpha
Modifié le 11/03/2020 à 10h31
9
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top