Test Razer Basilisk X Hyperspeed : 450 heures d'autonomie à moins de 70 euros

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
21 décembre 2019 à 18h20
0
La note de la rédac
Seulement quelques jours après avoir testé la Basilisk Ultimate, nous nous attaquons maintenant à la mouture « petit budget » de cette souris sans-fil. Une version low cost contrainte à quelques concessions afin de tenir dans le budget imparti, sous la barre des 70 euros.

Dès lors qu'il est question de périphériques gaming, les constructeurs ont toujours tendance à faire grimper les prix... plus encore lorsqu'il s'agit de produits sans-fil, une occasion en or de demander encore un peu plus aux acheteurs potentiels. À côté de produits au tarif stratosphérique, on trouve pourtant des modèles plus abordables. Ainsi, la Basilisk X Hyperspeed tente de faire tenir le concept de la gamme Basilisk dans moins de 70 euros et c'est plutôt réussi.

Razer Basilisk X Hyperspeed_01.jpg
Esthétiquement, on est très proche des autres Basilisk, notamment de l'Ultimate © Nerces pour Clubic

Fiche technique de la Razer Basilisk X Hyperspeed

Forcément, Razer a été contraint à pas mal de concessions par rapport à la Basilisk Ultimate que nous testions il y a peu. Cependant, comme vous pouvez le voir sur la fiche technique de notre Basilisk X Hyperspeed, l'essentiel est encore là avec, par exemple, un capteur performant doté d'une sensibilité de 16 000 PPP et une double connexion sans-fil : au choix via le dongle livré en 2,4 GHz ou directement en mode Bluetooth.

La Razer Basilisk X Hyperspeed, c'est :
  • Prise en main : droitier
  • Capteur : Razer 5G (optique)
  • Contacteurs : Razer (50 millions de clics)
  • Sensibilité : 100 - 16 000 PPP
  • Fréquence : 125 - 1 000 Hz
  • Nombre de boutons : 6, tous programmables
  • RGB : non
  • Dimensions : 130 x 60 x 42 mm
  • Poids : 83 g
  • Type de connexion : sans-fil (2,4 GHz ou Bluetooth)
  • Logiciel : oui, Razer Synapse 3
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 69,99 €


Razer Basilisk X Hyperspeed_06.jpg
Légèrement bombée, la souris assure une excellente palm grip (prise avec la paume) © Nerces pour Clubic


Design et prise en main

Depuis les premiers modèles, la gamme Basilisk adopte un design sensiblement identique et Razer n'a pas dans l'idée de le faire évoluer. Ainsi, la Basilisk X Hyperspeed est une copie conforme de la Basilisk Ultimate testée il y a peu. On trouve cette forme toute en longueur (13 cm), avec ses boutons au design « agressif », son dos bombé et la présence d'un large repose-pouce. Les dimensions de la bête sont identiques à celle du modèle très haut de gamme, preuve que Razer a utilisé le même « moule » pour ses deux souris.

Razer Basilisk X Hyperspeed_03.jpg
Le dessin « agressif » des boutons ne sera pas forcément du goût de tous © Nerces pour Clubic

De fait, la Basilisk X Hyperspeed est conçue pour une prise en main identique, à base de palm grip (saisie avec la paume). Elle reste toutefois utilisable en claw grip (saisie en griffe) ou fingertip grip (saisie du bout des doigts) aidée en cela par son poids nettement inférieur à celui de sa grande sœur : 83 contre 107 grammes. Une légèreté qui rend également la souris particulièrement maniable, presque trop, alors que les patins assurent une glisse exceptionnelle, et ce, quelle que soit la surface.

Razer Basilisk X Hyperspeed_07.jpg
De larges patins assurent une glisse d'excellente facture © Nerces pour Clubic

Les experts remarqueront que le revêtement anti-dérapant placé sur les tranches est identique à celui de la Basilisk Ultimate. En revanche, le dos soft-touch cède ici la place à quelque chose de plus rugueux, de plus économique surtout. Notons que ce dos est escamotable : il révèle l'emplacement de l'unique prise AA nécessaire à l'alimentation de la bête et le dongle USB RF 2,4 GHz. Enfin, signalons que les boutons ont fait les frais du positionnement tarifaire de la souris : exit le troisième bouton de pouce et exit aussi le second bouton derrière la molette.

Razer Basilisk X Hyperspeed_08.jpg
Retiré, le dos de la souris révèle le compartiment pile / dongle USB © Nerces pour Clubic

Capteur 16 000 PPP et molette basique

Autre changement notable, la Basilisk X Hyperspeed troque le capteur Focus + 20 000 PPP de l'Ultimate pour le plus classique Razer 5G et ses 16 000 PPP. Soyons honnêtes, c'est au niveau de l'équilibre de la souris que la différence se fait sentir, pas vraiment dans la réactivité du capteur, irréprochable. Notons également que Razer a conservé une fonctionnalité sympa, le « suivi intelligent » qui permet de dire qu'à partir de telle hauteur de soulèvement, il faut arrêter de prendre en compte les déplacements. Pratique pour recentrer la souris, même si nous n'avons plus ici le choix qu'entre 1 et 2 mm.

Razer Basilisk X Hyperspeed_04.jpg
L'excellent revêtement latéral de la Basilisk Ultimate est toujours présent. © Nerces pour Clubic

Nous le disions, plus que le capteur c'est surtout l'équilibre de la souris qui change et reconnaissons que malgré ses 20 grammes de moins, la Basilisk X Hyperspeed souffre de la comparaison : comme si le poids de la pile venait (légèrement) déséquilibrer le mulot et rendre la préhension (un peu) moins agréable. Autre point en retrait, la molette. Nous avons ici droit à un modèle tout simple, non débrayable et sans clic latéral. Nous avons surtout droit à une molette un peu raide. Rien de dramatique, mais ce manque de souplesse est un petit point négatif.

Razer Basilisk X Hyperspeed_05.jpg
Par rapport à la Basilisk Ultimate, on perd beaucoup côté molette... © Nerces pour Clubic

Heureusement, pour compenser, la Basilisk X Hyperspeed peut compter sur sa simplicité de connexion. Au choix, nous aurons donc l'utilisation avec le dongle RF 2,4 GHz ou en Bluetooth. Dans ce second cas, les choses sont moins réactives, mais cela dépanne bien quand on a oublié le dongle sur le port USB de son PC principal ! Mieux, en Bluetooth, l'autonomie déjà excellente pulvérise tous les records : plus de 450 heures avec une seule pile quand le mode RF 2,4 GHz doit « se contenter » de 285 heures ! Un bémol toutefois car n'ayant pas de batterie à recharger, Razer n'a pas jugé bon d'autoriser le fonctionnement filaire. Dommage.

Razer Basilisk X Hyperspeed_02.jpg
... alors qu'il faut faire avec « seulement » deux boutons de tranche © Nerces pour Clubic

Logiciel Razer Synpase 3

Terminons notre test de la Basilisk X Hyperspeed par quelques commentaires annexes et en commençant par un rapide tour d'horizon du logiciel Razer Synapse 3. Rapide car les options ne sont guère nombreuses avec notre souris du jour. Aucune LED n'étant présente, aucun réglage des lumières n'est de la partie. Les options de calibrage et de performance sont complètes, mais sans surprise avec les niveaux de sensibilité (de 100 à 16 000 PPP via 5 paliers), la fréquence de polling (125 Hz, 500 Hz ou 1000 Hz) et le suivi intelligent.

Razer Basilisk X Hyperspeed_09.jpg
Des options de réglages des commandes somme toute classiques... © Nerces pour Clubic

Bien sûr, il est également possible de reprogrammer l'ensemble des contrôles via les options de personnalisation, mais on retiendra surtout la présence de l'HyperShift : la fonction permet d'attribuer une seconde fonction à chaque commande dès lors que le bouton HyperShift, au choix de l'utilisateur, est activé. Pratique. En revanche, plus aucun profil ne peut être créé et la mémoire interne de la Basilisk Ultimate est passée à la trappe : on perd un peu en souplesse d'utilisation, mais il fallait bien faire quelques économies.

Razer Basilisk X Hyperspeed_10.jpg
... si ce n'est ce « suivi intelligent » bien pratique © Nerces pour Clubic

Razer Basilisk X Hyperspeed : l'avis de Clubic

À moins de 70 euros, la Basilisk X Hyperspeed nous prouve qu'il est tout à fait possible de proposer une souris gaming de qualité, sans-fil et performante sans demander aux joueurs de casser leur plan épargne logement. Sur le papier, le capteur est un peu moins efficace que celui de la Basilisk Ultimate et on perd le troisième bouton de pouce. On perd également l'éclairage RGB et la batterie intégrée, mais il s'agit de deux points qui font débat que les joueurs. Plus important, l'équilibrage de la souris est moins réussi et la molette plus dure, moins fonctionnelle. Reste que la Basilisk X Hyperspeed est un modèle confortable, à l'autonomie exceptionnelle et à la double connectivité bien pratique. Pour ne rien gâcher, on ne risque pas de pester parce que - dans trois ans - la batterie aura rendu l'âme et qu'il est impossible de la changer. Une idée pour tous les modèles M. Razer ?

Razer Basilisk X Hyperspeed

Les plus
+ Sans-fil RF 2,4 GHz et Bluetooth
+ Compartiment pour dongle USB
+ Légère et très maniable
+ Excellente réactivité du capteur, des boutons
+ Rapport qualité / prix remarquable
+ Une autonomie de très, très haut niveau
Les moins
- Pas de bouton sniper
- Molette un peu « raide »
- Exclusivement pour droitiers
- Équilibrage perfectible
4.5

1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Cupra el-Born : la sportive électrique officiellement présentée, lancement en 2021

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top