Corsair M65 RGB Elite : la souris FPS par excellence ?

le 12 mars 2019
 0
La note de la rédac
Test Corsair M65 RGB Elite_10
© Matthieu Legouge pour Clubic

Annoncée par Corsair en janvier à l'occasion du CES 2019 avec deux autres souris, les Harpoon et Ironclaw RGB, la M65 RGB Elite n'est ni plus ni moins qu'une Vengeance M60 revisitée au goût du jour profitant d'un capteur optique de nouvelle génération, d'une petite cure d'amaigrissement ainsi que d'un très léger relooking (mais surtout du RGB).

Une recette éprouvée et déjà assurée d'un large succès


Déjà fortement éprouvée par le biais de ces différentes itérations, la question reste de savoir ce que vaut réellement cette nouvelle souris filaire du constructeur californien ? Principalement destinée aux joueurs de FPS (First-person shooter), cette M65 Elite est, comme son nom l'indique, un modèle haut de gamme qui fait le pari de venir se positionner sur un marché très concurrentiel grâce à un prix doux et d'indéniables qualités, c'est justement ce que nous avons tenté de vérifier.

En reprenant l'esthétisme de sa célèbre gamme "Vengeance" ainsi que, pour ainsi dire, l'intégralité des caractéristiques de la M65 Pro sortie il y a près de trois ans, Corsair ne prend aucun risque en s'appuyant sur deux produits ayant déjà connu un fort succès auprès des gamers.

À vue d'œil, il est d'ailleurs assez difficile de différencier la M65 Pro à cette toute fraîche M65 Elite. À l'instar de cette dernière, elle profite d'un squelette en aluminium autour duquel est construite la souris. Doté de 5 patins PTFE, ce châssis métallique offre une très bonne sensation de glisse et apporte un contraste bienvenu à l'aspect global du périphérique. Il faut d'ailleurs également avouer que ce châssis métallique donne une impression de robustesse et de qualité qu'il est rare de ressentir lors du déballage d'une souris dont le squelette n'est constitué que de plastique.


Un design élégant et une parfaite maniabilité


Test Corsair M65 RGB Elite_03
© Matthieu Legouge pour Clubic

Côté design on a vraiment affaire à une souris sobre (malgré le RGB) et élégante à la fois. Proposée tout en noir, mais aussi en blanc avec des plastiques latéraux dans les tons gris, elle dispose d'un look sans grandes surprises, mais qui devrait cependant faire consensus et être apprécié par la plupart. Il est clair que nous sommes loin de certaines marques produisant des modèles plus extravagants et « futuristes ». L'Elite est raffinée avec un design clair, net et sans fioritures. Seules quelques très légères modifications visuelles ont été apportées depuis la M65 Pro.

Test Corsair M65 RGB Elite_06
© Matthieu Legouge pour Clubic

« La M65 Elite est raffinée avec un design clair, net et sans fioritures. »


Sur ce châssis métallique, on retrouve une nouvelle fois le système de poids cher à Corsair. Relativement légère comparé à d'autres modèles concurrents, la M65 Elite affiche un poids de 115 grammes avec ses trois lests (en comptant le poids du câble). Elle passera à 97 grammes, un véritable poids plume, si l'on décide de les lui enlever. Chacune des trois vis situées sur la face antérieure de la souris renferme un minuscule lest qu'il est possible de retirer pour peu d'avoir un tournevis plat (ou pourquoi pas une petite pièce de monnaie) à porté de main. Au premier démontage les lests ne sont pas évidents à extraire, mais après plusieurs opérations la manœuvre apparaît beaucoup plus simple.

Test Corsair M65 RGB Elite_04
© Matthieu Legouge pour Clubic

Bien qu'il soit difficile d'égarer un lot de vis/lest, on regrettera tout de même de ne pas avoir trouvé un set de remplacement avec le bundle de la souris qui ne contient finalement qu'un document présentant très brièvement le périphérique ainsi que des instructions concernant la garantie.

Ses finitions sont d'une très grande qualité et nous n'avons remarqué aucun défaut durant ces premiers jours d'utilisation intensive. La M65 Elite respire la robustesse, ce qui se ressent bien une fois en main. Ses dimensions de 7.3 cm de large pour 11 cm en longueur et une hauteur de 4 cm permettent une parfaite prise en main en claw grip mais également en palm grip dans notre cas, les paluches de bûcheron risquent cependant d'avoir un peu plus de difficulté avec la position palm grip. Néanmoins, en règle générale tout le monde devrait y trouver son compte et s'adapter à cette nouvelle souris assez rapidement.

Test Corsair M65 RGB Elite_07
© Matthieu Legouge pour Clubic

« Ses finitions sont d'une très grande qualité [...] la M65 Elite respire la robustesse »


Les plastiques latéraux offrent une bonne résistance aux mouvements puisque qu'ils ne sont ni trop, ni pas assez antidérapant, tout juste ce qu'il faut. Le plastique sur le dessus est quant à lui très doux et agréable au toucher alors que celui qui équipe la molette crantée (et silencieuse) permet d'être très précis pour sélectionner une arme (dans un FPS) ou simplement pour le défilement vertical.

8 boutons programmables


Loin d'être symétrique, cette souris est exclusivement réservée aux droitiers. Le placement de ses trois boutons latéraux, destinés à être pressés par le pouce, la rend malheureusement inutilisable par nos amis gauchers. Justement, parlons de ces boutons et peut-être aussi de son capteur, tant qu'à faire !

Équipée de 8 boutons programmables via le logiciel iCUE, la M65 Elite se distingue d'abord par ses deux interrupteurs Omron garantis pour 50 millions de clics. Le clic est audible sans être trop bruyant et offre une sensation de rebond très franche. Juste en dessous, on retrouve deux boutons permettant de régler les DPI à la volée ainsi qu'une seconde zone RGB (après celle de la molette crantée), 5 profils sont enregistrés sous iCUE et chaque couleur de LED correspond à un profil différent. La troisième zone RGB est bien entendu celle du logo Corsair dont l'éclairage ressort fortement par la partie arrière de la souris via une sorte de petite grille qui décompose les rayons lumineux en trois faisceaux sur le tapis de souris ! On aime ou on n'aime pas, mais tout est bien entendu configurable via iCUE et on peut évidemment choisir de s'en passer.

« Une souris définitivement taillée pour les jeux de tirs »


Test Corsair M65 RGB Elite_01
© Matthieu Legouge pour Clubic

Sur le côté gauche on retrouve deux boutons assez classiques (page précédente et page suivante par défaut), ainsi qu'un bouton qui a certainement fait la renommée de la gamme chez les joueurs de FPS : le bouton Sniper ! Ce dernier permet de passer temporairement à un profil différent de DPI, par défaut paramétré à 400 DPI, ce qui est particulièrement utile lorsque l'on doit utiliser un fusil de précision et viser juste !

Un capteur d'une précision chirurgicale


Nous avons justement testé la souris, ainsi que ce bouton Sniper, sur Quake Champions, Apex Legends, ainsi que sur CS:GO. L'expérience fut tout à fait satisfaisante ! Couplé à un tapis de souris Corsair MM300 et notre clavier mécanique Corsair Strafe RGB MK.2, et bien qu'il soit pour le moment difficile de se défaire de certaines habitudes liées à notre précédente souris, le gain en performance est réel et est certainement dû à la puissance du capteur de la M65 Elite.

Test Corsair M65 RGB Elite_08
© Matthieu Legouge pour Clubic

Son capteur optique Pixart est une évolution directe du capteur qui équipait la M65 Pro il y a trois ans, il s'agit du PMW3391. Il est capable de supporter des accélérations allant jusqu'à 50g ainsi que des vitesses de capture de 10.16 m/s, sa sensibilité maximale atteint quant à elle les 18 000 DPI. On voit mal l'intérêt de monter aussi haut en DPI, mais le chiffre permet toutefois de mettre en relief les bonnes capacités du capteur optique Pixart qui s'avère être d'une précision chirurgicale en jeu. Le paramétrage DPI par DPI est un réel avantage afin de trouver le meilleur réglage possible en fonction du jeu. Sa vitesse de transmission de 1000 Hz / 1 ms vient parachever le tout pour une souris définitivement taillée pour le FPS, bien que pouvant se montrer largement polyvalente dans d'autres types de jeu ou pour une utilisation en bureautique.

Test Corsair M65 RGB Elite_09
© Matthieu Legouge pour Clubic

Concernant le bouton Sniper, son utilisation est relativement simple et apporte un réel avantage en FPS. Bien qu'il soit placé tout juste sous le pouce et qu'il puisse arriver de l'actionner par inadvertance, il faut tout de même savoir que cela reste très rare pour trois raisons : la pression est bien plus "dure" que pour un banal bouton, la nature du plastique le recouvrant est bien différente que celle - rugueuse - de la tranche ce qui permet au cerveau de bien délimiter la zone et, enfin, il ne suffit pas d'appuyer, mais de maintenir le bouton le temps pour vous de viser votre adversaire, puis de relâcher ensuite, un simple clic par inadvertance n'a donc que très peu de conséquences sur le cours du jeu, excepté si vous le programmer pour une autre fonction.

Un mot sur iCUE


Corsair a largement revu et amélioré son utilitaire iCUE au fil des années. Aujourd'hui, iCUE permet de gérer tous vos périphériques Corsair, créer et enregistrer des profils avec des effets d'éclairages, des macros, et ainsi de suite. Concernant notre M65 Elite, il est très simple de gérer ses fonctionnalités par le biais du logiciel : mis à jour du micrologiciel de la souris, paramétrage de l'éclairage et des différents profils de DPI, programmation des actions liés aux différents boutons, calibrage de surface, ainsi qu'une multitude d'autres réglages sont accessibles en seulement quelques clics.

iCUE Corsair.jpg

La seule chose que nous pourrions reprocher à iCUE c'est d'avoir parfois quelques bugs et lenteurs lors de la création de profil pour notre clavier. Néanmoins, de manière générale iCUE fais plutôt bien ce qu'on lui demande et il serait dommage de s'en passer !

Conclusion


De conception soignée et dotée d'un capteur ultra précis, cette Corsair M65 RGB Elite se place dans le haut du panier des souris gaming et vient, avec son tarif de 69.99 €, concurrencer sans problème des modèles se positionnant sur une plage de prix supérieure. Indéniablement taillée pour les FPS, il ne fait aucun doute qu'elle est une arme de choix pour rester compétitif, même au plus haut niveau.

Ergonomique, maniable et performante, la nouvelle M65 se démarque également grâce à son poids plume et son bouton Sniper qui ne manquera pas de séduire les aficionados de FPS. Le logiciel iCUE permet en outre de pouvoir tout contrôler et paramétrer, ou presque, (aucun réglage disponible pour la hauteur de détection du capteur) le tout avec beaucoup de simplicité. Enfin, son design devrait permettre à tout type de main de s'y adapter assez rapidement et sans trop de difficulté.

Corsair réalise pratiquement un sans faute ici avec sa M65 remise au gout du jour, les quelques défauts que nous pouvons lui trouver relèvent surtout du détail et ne sauraient ternir ce séduisant tableau.

Souris Corsair M65 RGB Elite

Les plus
+ Précision chirurgicale du capteur
+ Design éprouvé
+ Finition exemplaire
+ Prix doux (pour du haut de gamme)
+ Maniabilité
+ Large possibilité avec iCUE
Les moins
- Bundle inexistant
- Quelques bugs avec iCUE
- Pas de wireless
- Pas d'options pour la distance lift-off
4.5



La souris est probablement l'un des plus vieux compagnons de route des ordinateurs. Découvrez ici notre comparatif 2018 complet, qui vous aidera à choisir votre modèle idéal

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Souris

Razer propose les premiers clavier et souris sans fil pour Xbox One
Roccat annonce la Kova AIMO, sa souris
#Rediff | Corsair M65 RGB Elite : la souris FPS par excellence ?
Logitech ressuscite la légendaire MX518
CES 2019 - Corsair annonce la Harpoon RGB, une souris gamer sans-fil et ultra réactive
#Rediff | Test Logitech MX Vertical : du design au confort
#Rediff | Comparatif : Quelle est la meilleure souris en 2018 ?
Mad Catz : les nouvelles souris R.A.T. sont là
HP lance une souris dotée d'un lecteur d'empreintes digitales
scroll top