Logitech G502 : une souris de gamer qui a du poids !

Par
Le 17 février 2015
 0
0000005a07792707-photo-logo-logitech-gamer.jpg
Après une surprenante souris gamer sans fil G602, Logitech complète ses gammes avec la G502, un mulot conçu pour joueurs avertis, et cette fois-ci, filaire - on le sait, le joueur pur et dur a tendance à préférer une souris filaire en raison de temps de latence nettement plus favorables. Cette G502 se présente logiquement comme une évolution de la G500 du même fabricant.

Quoi de neuf en dehors du design ? Un capteur optique à la résolution toujours supérieure qui atteint les 12 000 ppp. Et divers raffinements, comme des poids pour lester la souris à sa guise, ou une molette à défilement libre. Un must ?

020d000007904509-photo-logitech-g502-proteus-core.jpg


Ergonomie & Design


Adoptant un look plutôt agressif, la G502 Proteus Core est pensée pour les droitiers. Elle adopte un revêtement peau de pêche sur son corps et ses deux boutons principaux. On retrouve un revêtement en caoutchouc sur les côtés et orné d'incrustations vaguement décoratives dont le principal intérêt est de donner du grip aux côtés de la souris. Les boutons annexes sont en plastique brillant, tout comme les inserts.



Fioriture dispensable, le logo G sur le corps de la souris s'illumine de bleu, un comportement que l'on pourra modifier dans les pilotes Logitech. Si la souris est noire, l'endroit où l'on pose son pouce dispose d'un petit liseré bleu. C'est là qu'il faudra appuyer pour ouvrir le logement accueillant les poids visant à lester la souris. Logitech livre en effet la G502 avec cinq poids de 3,6 grammes chacun à positionner autour du capteur optique. Découpés en V, les poids sont un peu délicats à insérer : il faut bien les enfoncer afin de pouvoir remettre la trappe, cette dernière ne tenant que par un simple aimant. En général, on s'y reprend à deux fois. Tandis que le poids initial de la souris est de 121 grammes, on peut le faire grimper au maximum à 139 grammes (hors câble). Reste à voir l'intérêt des poids en pratique. Votre serviteur n'a jamais vraiment été convaincu en jeux par l'ajout de poids, préférant assez souvent en retirer.

0104000007904483-photo-logitech-g502-poids.jpg
015e000007904489-photo-logitech-g502-poids-2.jpg

Système de poids de la G502 Proteus Core


Avec un câble USB tressé, la souris offre une prise en main très confortable, notamment grâce au renfoncement pour le pouce - elle s'avère agréable à utiliser pour les grandes mains. Sur le dessous, on retrouve plusieurs patins en téflon qui confèrent une bonne glisse.

Pour ce qui est des boutons, la G502 en compte un total de dix : clic gauche et droit, molette débrayable, bouton pour la molette, bouton programmable à proximité, deux boutons pour ajuster la résolution optique vers le haut ou le bas, les boutons « suivant  »et « précédent » et un bouton qui abaisse la résolution optique au plus bas tant qu'on le maintient : idéal pour les snipes. La molette est large, avec des repères agréables au toucher, et multidirectionnelle. Elle se débraye pour offrir une rotation libre sans crantage, alors que les joueurs préféreront évidemment les crans pour passer d'une arme à l'autre. Notons que les microswitch retenus par Logitech pour les boutons annexes, comme les « suivant  »et « précédent », ont un ressenti différent des clics gauche et droit. Les boutons sont comme plus mous, moins dynamiques. Un peu dommage donc.

La technique


Côté technique, la G502 de Logitech dispose d'une fréquence de rafraichissement de 1000 Hz de son port USB, paramètre que l'on peut ajuster à la baisse dans les pilotes. Son capteur optique, épaulé par un processeur ARM de 32 bits, est annoncé pour une résolution maximale de 12 000 ppp. D'après Logitech, la souris peut donc encaisser une accélération de 40 g pour une vitesse maximale de 760 cm à la seconde... Rien que cela !

01a9000007909025-photo-logitech-g502-proteus-core-sch-ma.jpg


Les pilotes


Les pilotes de Logitech se téléchargent rapidement sur le site du fabricant et offrent un certain nombre de fonctions bien utiles. Lors de notre premier branchement de la souris, une mise à jour de son firmware nous a été proposée. On trouve dans l'Assistant pour jeux vidéo de Logitech le paramétrage du taux de rapport de l'USB ou encore le paramétrage de la sensibilité du capteur optique. Par défaut, celle-ci est réglée sur quatre paliers : 1200, 2400, 3200 et 6400 ppp. Autant dire que pour ceux qui viennent d'une souris traditionnelle, les 3200 ppp réglés par défaut risquent de décoiffer. Naturellement, vous pouvez ajuster ces paliers à votre guise et même en rajouter un cinquième.

0140000007904341-photo-logitech-g502-mise-jour-1.jpg
010e000007904343-photo-logitech-g502-mise-jour-2.jpg

Mise à jour du firmware de la Logitech G502 Proteus Core


Petit raffinement de cette G502 : la gestion de profils. Le bouton central de la souris permet de basculer entre trois profils (les diodes sur le côté de la souris indiquent le profil retenu) et selon le profil, les réglages du capteur optique sont différents ainsi que les raccourcis de fonction affectés aux diverses touches.
Et Logitech de permettre de régler la luminosité du logo G sur le corps de la souris, de lui affecter un effet de pulsation, ou encore, de désactiver l'éclairage au bout d'un temps déterminé. Les pilotes proposent aussi une calibration en fonction de la surface de glisse retenue. Par défaut, il est possible de sélectionner les tapis de jeux Logitech ou de créer son propre calibrage en quelques clics.

0078000007908337-photo-logitech-game-software-1.jpg
0078000007908339-photo-logitech-game-software-2.jpg
0078000007908341-photo-logitech-game-software-3.jpg
0078000007908343-photo-logitech-game-software-4.jpg
0078000007908345-photo-logitech-game-software-5.jpg

Les pilotes Logitech avec la souris G502


Évoquons également la cartographie thermique qui va mesurer les boutons les plus utilisés de la souris ou plus utile, mais c'est une évidence, les profils de jeu et l'excellente gestion des macros par Logitech. Une gestion qui s'appuiera ici sur la possibilité de créer des profils.

Conclusion


Avec la G502, Logitech renouvelle sa fameuse et célèbre G500 qui avait d'ailleurs connue une itération en G500s. Le design de cette G502 est nettement plus ambitieux et plaira... ou rebutera. Quoi qu'il en soit, il reste très confortable, notamment grâce au repose-pouce que nous apprécions tout particulièrement. Le système de poids est toujours de mise même si le chargement par cassette de la G500 nous paraît préférable. La roulette nouvelle formule est tout à fait convaincante et l'on apprécie la gestion des profils côté logiciels.

Le capteur optique est clairement surdimensionné, mais lors de nos parties de Assassin's Creed Unity, Far Cry 4 ou Dying Light, nous ne l'avons pas pris en défaut. Bien sûr, nous n'avons pas joué avec une résolution de 12 000 ppp nous contentant de 3 200 ppp, sans décrochage s'il vous plaît. Bon point pour le bouton latéral permettant d'abaisser la résolution lorsqu'il est maintenu : il s'avère très pratique pour ajuster ses tirs de précision quand on se souvient qu'il existe. Attention toutefois dans certains jeux son utilisation se fera en même temps qu'un clic droit maintenu enfoncé pour viser avec précision : du coup un snipe nécessitera le clic de trois boutons : un peu crispant comme posture. Le calibrage du capteur optique en fonction de la surface nous apparaît également comme une bonne idée même si nous avons bien du mal à mettre en avant son utilité..

Vendue une soixantaine d'euros, la G502 Proteus Core de Logitech est un très bon achat pour le joueur exigeant, qui sait quoi attendre d'une telle souris et comment maîtriser, d'aucun diront dompter, son capteur optique.

Logitech G502 Proteus Core

Les plus
+ Souris confortable
+ Capteur optique précis
+ Molette avec défilement libre
+ Bouton de ralentissement pour sniper
Les moins
- De l'utilité des poids ?
- Design agressif ?
Confort
Précision
Boutons
4


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top